Quand le passé parle! Se libérer des mémoires cellulaires! | Soins énergétique

Le corps est une machine extraordinaire, bluffante, capable de se réguler, de transformer, de mémoriser… Il est souvent vu comme un obstacle, alors qu’il est votre précieux allié. Tout votre vécu et celui de vos lignées est mémorisé au plus profond de vos cellules.

D’où vient la mémoire cellulaire?

Depuis votre conception, tout ce qui s’est passé autour de vous a été enregistré dans votre corps. Le bébé que vous avez été a mémorisé au plus profond de lui son vécu, ses émotions, ainsi que le vécu de son entourage qu’il a fait sien. (Le bébé est en étroite relation avec son environnement et capte donc tout 7j/7j, 24h/24h). Votre corps se rappelle de TOUT, souvent de façon endormie. Puis, un jour…le souvenir se réveille.

Ce vécu laisse des traces (comme des tampons encreurs) qui peuvent se réveiller à tout moment dans votre vie.

L’être humain grandi à partir de son vécu, s’appuyant sur ses croyances et ses modes de fonctionnement, ceux de sa famille, de sa culture, de ses vies karmiques, autant de facteurs qui multiplient les mémoires cellulaires. Bien sûr tout cela se passe le plus souvent inconsciemment. Le corps stocke le bon comme « le mauvais ».

Votre passé est contenu dans vos cellules, comme un programme serait intégré à un ordinateur. Le corps renferme une banque de données où chaque chose est inscrite. Aussi bien ce que vous avez vécu, compris, ressenti que ce que vos aïeux ont vécu. Chacun sait à quel point il est lourd de porter certaines histoires familiales même sans les avoir personnellement vécues.

Quand le poids des lignées pèse sur nous

Les grands-parents ne vous lèguent pas que la couleur des yeux et la taille. Ils vous transmettent aussi “l’ADN énergétique” inconsciemment. C’est pour cela que sans même avoir connu vos aïeux vous pouvez tout comme eux avoir peur de l’eau, ressentir des choses qui vous semblent étranges…
Personne ne naît « tout neuf », indemne de souvenirs ancrés en lui. La bonne nouvelle, c’est que cela n’est pas définitif! Il est toujours possible d’aller modifier ces mémoires. Notez que tout travail sur vous bénéficie aussi à vos proches, y compris à vos enfants. Ils n’auront pas ces mémoires supplémentaires à aller travailler. Vous leurs rendez donc un grand service. Je vous l’explique plus loin.
Je vous conseille de lire: Anne Ancelin Schützenberger : « Aïe, mes aïeux. »

Comment reconnaître une mémoire cellulaire ?

Bien souvent les patients me demandent comment savoir ce qui s’est passé tellement c’est ancien, pour travailler dessus. Je leur réponds: “Votre corps sait, faites lui confiance!” Ils sont étonnés du résultat.

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi certaines choses revenaient tout le temps dans votre vie ou votre famille?

Reconnaître une mémoire cellulaire n’est pas toujours évident pour la personne qui la vit.
Elle peut s’exprimer de façon répétée au fil de votre vie ou dans votre famille.
Une patiente, Mme G. me racontait que chacune des femmes de la lignée de sa mère devenait veuve à 40 ans depuis plusieurs générations. Cette répétition n’est pas dû au hasard. Il s’agit bien d’une mémoire cellulaire transmise au fil des générations. Mais pour la comprendre et la traiter, il faut travailler dessus avec la médecine douce appropriée.

La mémoire peut aussi se réveiller sous forme de symptôme ou de maladie.

C’est là où le corps exprime pleinement sa fonction de signal d’alarme. Ne pouvant employer des mots pour citer ce qui se passe à l’intérieur, il utilise le symptôme pour vous alerter et non pour vous nuire!

Nous avons tous un jour dit à quel point notre corps nous empêchait d’être bien, comme il était un poids que l’on subissait. « J’en ai marre de ce corps douloureux. Pourquoi me fait-il tant souffrir? » Depuis que j’ai compris son fonctionnement autre que physiologique, je sais à quel point il est un atout précieux pour moi au quotidien. Il est un peu comme une boussole qui me dit si à l’intérieur c’est ok ou pas. Notre corps est le reflet de notre Âme.

Mme R. avait consulté de nombreuses années son médecin pour des angines à répétition. Antibiotiques parfois, antalgiques toujours…rien n’y faisait ; jusqu’au jour où elle a décidé de travailler avec un thérapeute spécialisé en mémoires cellulaires pour comprendre d’où venait son problème. Il était en lien avec des abus sexuels dans sa petite enfance. Après avoir compris et transformé ce vécu, elle n’a plus jamais eu la moindre angine. Elle a pu exprimer tout ce qu’elle retenait, ce qui la rongeait depuis toutes ces années.

Le symptôme, lorsqu’il est compris ET transformé n’a plus lieu d’être. Le corps et l’esprit sont en harmonie. La mémoire cellulaire s’éteint alors.

Comment transformer les mémoires qui nous pèsent ? Les bénéfices.

Le passé ne s’efface pas, certes! Le vécu de l’événement existe à jamais, mais les réactions liées à celui-ci ne sont pas une fatalité. Il y a une multitude de thérapies qui peuvent vous aider.

Les soins énergétiques avec travail sur les mémoires cellulaires permettent d’atteindre la racine « du mal » pour en comprendre le sens. C’est en ça où le corps exprime ce que le mal à dit, s’appuyant sur ce qui se joue à l’intérieur, au plus profond de votre être ; sans s’appuyer sur le mental (trop présent au quotidien). Ils permettent aussi d’éliminer les croyances et les modes de fonctionnement qui vous empêchent d’avancer. Pour ma part, je travaille avec l’Energétique AMA© connue aussi sous le nom de Santé Humaniste©. Cette thérapie énergétique s’appuie sur le pouls de Nogier qui permet d’accéder aux mémoires cellulaires tout en respectant les limites de votre corps. Ce qui est fondamental !

Reconnaître ce qui se joue en nous est la première étape pour avancer. La compréhension est nécessaire pour transformer ensuite le plomb en or. Les cellules se libèrent alors des anciens programmes pour faire place aux nouveaux. Tel un reset fait sur un ordinateur pour remettre les bonnes données, le tampon encreur est ainsi nettoyé. (Notez que le cycle physiologique d’une cellule est de 21 jours). Le travail se fait donc dans la durée, en profondeur. Le tout est de le commencer.

“Quand quelqu’un désire la santé, il faut d’abord lui demander s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie… Alors seulement il est possible de l’aider.” HIPPOCRATE

Nombreux sont les bienfaits d’un travail sur soi. Tout travail entrepris à des impacts profonds sur vous mais aussi sur vos proches et notamment sur vos enfants. En épurant votre vie, vous épurez vos lignées et faites gagner un temps fou à vos enfants. Ce que vous avez compris et changé, ils n’auront pas à le connaître et le transformer plus tard.

Agir pour soi, c’est aussi aider ses propres enfants !

Vous ressentirez également :

  • plus de bien être, de fluidité dans votre vie
  • l’arrêt de schémas répétitifs
  • plus de confiance, votre corps plus léger, moins crispé
  • vos relations facilitées
  • un sentiment de libération profonde
  • et bien plus encore en fonction de votre vie. Chacun étant unique, les résultats sont différents d’une personne à une autre.

Les mémoires cellulaires s’inscrivent dès notre conception et tout au long de notre vie, sans oublier les mémoires transgénérationnelles que nous portons tous. Il est important de se faire accompagner en thérapie énergétique pour pouvoir les transcender. Il est parfois tentant de fermer les yeux en espérant des jours meilleurs, mais le passé nous rattrape toujours quand on ne le regarde pas en face. Les maux vous parlent, écoutez les!

Le passé est une chose. S’en libérer est fondamental!

 

Article d’Estelle Duval | Praticienne en Energétique

 

 

 

 

 

Laisser une réponse

Derniers articles

Contact

Website: http://www.psycho-bien-etre.be
Email: info@psycho-bien-etre.be


[sg_popup id=1]