L’addiction à Facebook, la nouvelle dépendance du siècle | Adolescent

l'addiction à facebook, la nouvelle dépendance du siècle
La dépendance à Internet et en particulier aux différents réseaux sociaux comme Facebook, touche de plus en plus de monde. Les adolescents sont les premiers consommateurs des nouvelles technologies et sont considérés comme étant la population à plus exposée pour souffrir de cette nouvelle dépendance.

Il est vrai que lorsqu’on parle de dépendance, on entendant par là consommation d’un produit entraînant une dépendance physique. Ici rien de tout cela, cependant des scientifiques ont pu remarquer que lorsqu’on se connecte de manière excessive des changements de comportements pouvaient apparaître et devenir handicapants pour la personne. C’est en cela qu’Internet et les réseaux entraînent une réelle dépendance.

Une étude scientifique révèle que l’on peut considérer être dépendant à partir du moment où on est en moyenne quatre heure sur Internet chaque jour. Les adolescents sont fortement concernés par cette question de la dépendance à Internet et en particulier aux réseaux sociaux. Les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place dans notre vie. Facebook compte plus de 800 millions d’adeptes. Le site Facebook est le seul réseau social réellement vecteur de «conduite addictive». Une étude menée révèle en effet que 68% des utilisateurs se rendent sur le site au moins une fois par jour et y passe en moyenne 52 minutes par jour.

Si un adolescent passe beaucoup de temps sur son ordinateur et sur les réseaux sociaux, cela ne doit pas être considéré tout de suite comme problématique. L’adolescent a besoin de se retrouver entre pairs et c’est ce qu’il fait en se connectant. Si la situation se limite à cela, il n’y a pas lieu de s’en inquiéter. Cependant cela peut se compliquer à partir du moment où le jeune se sent obligé de se connecter. Si son premier réflexe du matin est Facebook ou Twitter et qu’avant de dormir, il ne peut s’empêcher de se connecter une dernière fois. A cet instant, il faut agir car cela dénote qu’une réelle dépendance aux réseaux sociaux. L’attitude des parents face à cette situation est de prôner la communication avec son enfant ou adolescent.

Si parler avec votre enfant de ce qu’il fait en ligne n’est plus possible, vous pouvez demander de l’aide extérieure et faire appel à un psychologue. Si le dialogue n’est pas rompu, mieux vaut en discuter paisiblement avec lui. Le mieux est de soutenir son enfant. Aménager un temps de travail et un temps pour les loisirs peut être la bonne solution.

3 commentaires
  1. Même si c est difficile vous êtes l autorité. Vous devez. Faire un deal raisonnable avec elle pour qu elle se rende à l evidence et si necessaire voir un psy

  2. Bonjour,
    Ma fille de 14ans est complètement dépendante de son gsm, et avec lui des réseaux sociaux. Elle se coupe complètement de toutes autres relations, activités. Je n’ai plus aucune prise sur cela. Je cherche de l’aide, des conseils, pour pouvoir l’aider.
    Je vis dans la région de namur.
    Joanne

    • Bonjour,

      Même si votre témoignage a 2 ans maintenant, j aimerai savoir si vs avez trouvé une solution.
      J ai en effet le même problème avec ma fille de 14 ans.

      Si vs avez trouvé une solution, je suis preneuse…

      Bien cordialement.

Laisser une réponse

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.

x

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé des jeux concours et actualité du portail.