Les signes de la dépression chez l’enfant et l’adolescent | Adolescent

dépression chez l’enfant

La dépression est la maladie du siècle. La dépression chez l’enfant apparaît de plus en plus souvent. Il est de plus en plus rare de trouver une personne qui n’a pas connu un épisode dépressif au cours de sa vie.

 

La dépression est un trouble de l’humeur qui modifie notre manière d’être, nos comportements et nos émotions. La dépression peut toucher toute les populations et même toutes les tranches d’âge. Lorsque l’on parle de dépression nous pensons souvent à la dépression que les adultes rencontrent voir à la dépression saisonnière mais nous ne pensons pas qu’elle puisse toucher les adolescents et même les enfants. Pourtant elle ne se manifeste pas du tout comme celle de l’adulte et nous pouvons parfois passé à côté des différents signes de la dépression chez les plus jeunes. La dépression frappe 1 % des enfants et 5 % des adolescents. Cette maladie peut donc toucher les plus jeunes mais elle est souvent mal détectée car elle se manifeste de façon plus discrète. Les signes de la dépression chez l’enfant sont plus difficiles à percevoir par les parents. C’est pour cela qu’une consultation chez un spécialiste de l’enfance est indispensable. Faites appel à un psychologue certifié afin d’avoir un diagnostic précis. Il est important de diagnostiquer le plus tôt possible et de traiter la dépression du jeune car on sait qu’une des complications de la dépression chez les jeunes est la tentative de suicide.

Les principaux signes de la dépression chez l’enfant ?

Si les principaux signes de la dépression de l’adulte se manifestent chez les adolescents, il existe également des symptômes spécifiques de la de la dépression chez l’enfant. La dépression se caractérise classiquement par :

  • une tristesse permanente
  • une perte d’intérêt ou de plaisir pour toutes les activités appréciées auparavant
  • une dévalorisation de soi
  • des troubles du sommeil
  • un ralentissement psychomoteur
  • des troubles de l’appétit
  • une fatigue et des difficultés de concentration
  • difficultés scolaires
  • troubles du comportement (irritabilité, colère, agressivité, repli sur soi)
  • anxiété permanente
  • plaintes physiques sans raison médicale,…

 

Les évènements pouvant déclencher la dépression chez l’enfant

Les symptômes surviennent le plus souvent de manière soudaine et persistent durablement. Cependant ces signes d’alertes surviennent souvent après un évènement particulier. La dépression chez l’enfant est souvent déclenchée par de grands changements ou chamboulements de vie comme une séparation, déménagement, deuil, … Il est vrai que l’équilibre de l’environnement de l’enfant lui permet de se sentir bien. Il influence donc beaucoup sa santé mentale et affective. Il est la baromètre de sa vie. La dépression se produit donc généralement lorsque l’enfant est soumis à différentes pressions et contraintes. Les causes de la dépression ont comme origine un ensemble de facteurs qui lient la santé, les antécédents familiaux, l’environnement,… En consultations privées, les causes principales sont :

  • Séparation ou divorce des parents ou de proches
  • La mort d’un être aimé (personne comme animal)
  • Stress
  • Education avec vision négative du monde
  • Difficultés de relations sociales
  • Antécédents psychiatriques dans la famille
  • Antécédents de dépression dans la famille
  • Déménagement
  • Echec scolaire, sportif, personnel…

Chez les adolescents en plus des symptômes détaillés plus tôt, nous pouvons rajouter d’autres signes très spécifiques à cette période de vie. La dépression peut également s’exprimer par des comportements à risques:

  • consommations de stupéfiants (drogue), alcool)
  • consommations excessive d’alcool (voir article sur le binge drinking)
  • fugues
  • délinquance
  • désinvestissement scolaire
  • automutilations
  • troubles alimentaires comme l’anorexie ou boulimie (voir notre article sur l’anorexie chez les adolescents)

Les filles se plaignent plutôt de troubles somatiques (maux de ventre, insomnie, maux de dos) alors que les garçons ont tendance à souffrir d’agressivité ou de comportements antisociaux. L’entourage adulte (parents, professeurs) ne pense pas forcément à une dépression, et peut mettre ces manifestations sur le compte d’une crise d’adolescence particulièrement intense.
Une réticence à parler, un absentéisme scolaire, des troubles du sommeil, des pleurs incontrôlés ou des idées noires récurrentes sont d’autres troubles qui doivent amener à consulter un médecin.

Les jeunes qui ont connu un ou plusieurs épisodes dépressifs seront plus exposés à ces troubles à l’âge adulte, surtout si la dépression n’a pas été correctement traitée à l’adolescence.

Quel traitement de la dépression chez l’enfant ?

Lorsqu’une dépression est diagnostiquée chez un enfant ou un adolescent, le traitement consiste d’abord en la mise en place de mesures de soutien psychothérapeutique (familial ou individuel). Il peut également se révéler nécessaire de modifier l’environnement de l’enfant (par exemple le changer d’école) s’il est malheureux là où il est. Chez ces jeunes patients, un diagnostic de dépression justifie systématiquement une prise en charge psychothérapeutique. Dans certains cas particulièrement sévères, un recours aux médicaments antidépresseurs peut être justifié.

Voir l’article sur les traitements de la dépression chez les enfants et les adolescents

Article de Czuba Laurence, Psychologue Clinicienne

Si vous en sentez le besoin n’hésitez pas à contacter l’un des psychologues membre de notre portail

241 commentaires
  1.  

    J’ai 17 ans, et je suis en première, en ce moment je n’ai plus gout à rien, plus rien ne m’intéresse je ne veux plus discuter, ni m’intéresser à rien. Je deviens très vite agressive et méchante voir blaissante avec les personnes qui m’entour. Je ne supporte plus d’aller au lycée car la filière que j’ai choisi STMG ne me convient vraiment pas ( trop de bruit, personnes trop sociable,…) sans parler des profs qui nous découragent sans cesse en nous disant qu’on est débile. Cette année je me suis mise à répondre aux professeurs, ce qui malgré ne mettais jamais arriver dans toute ma scolarité. J’ai aussi beaucoup de problème relationnelle, j’ai peur des autres, qu’on me critique ou me blesse donc je joue la fille indifférente, et qui se moque de tout… Je fini même par devenir méchante avec eux. Les mecs de ma classe ne viennent me parler que pour me demander de sortir avec eux, et me demande même devant toute la classe. Je ne suis encore jamais sortie avec un garçon et j’ai l’impression que pour eux ce n’est rien d’autre qu’un simple jeux. Ils ont surement déjà tous couchés…
    J’aimerais savoir comment je pourrais m’en sortir? J’ai vraiment besoin d’aide… Je suis mal dans ma peau.. Je ne pensais pas que je vais réussir à tenir encore longtemps dans ces conditions là.

  2.  

    Bonjour, je suis en dépression depuis le CE2. Quand pas meilleure amie a déménagé.. je me sent vide, incomprise, et nulle. J’ai la boule au ventre quand je sais que je vais au collège. Je dors mal, et je pleure souvent. Personne sait que je suis en dépression, a par ceux qui lise se commentaire. Je veux mettre fin a ma vie, mais, je penses que ma meilleure amie le prendras mal, donc je garde espoirs. Mais cela sert a rien, je souffre de plus en plus, on se moque de mon physique, pourtant, je suis gentille, amical, et très sensible. J’aimerais avoir de l’aide mais, je ne peux pas, hélas, je suis renfermer sur moi même. Seulement, je fais tout pour que personne le remarque. Et ça marche bien. Si quelqu’un peut m’aider, je serais heureuse si et seulement si, l’aide est précieuse (j’ai 11ans)

  3.  

    Bonjour je m’appelle Angélique, j’ai 16 ans, et je me sens mal depuis un bout de temps déjà, j’ai l’impression de servir à rien, d’être nul dans tout, j’ai peur d’être abandonnée, que les gens que j’aime partent, me laisse tomber ou certains comme mes grands parents déscedent… Mon pére est alcoolique, je le déteste il me dégoute énormément, de un par son higiène mais aussi par ce qu’il a briser notre vie de famille, mes parents ont divorcés quand j’avais 4-5 ans. j’ai l’impression qu’il s’en fou de ses enfants, mais parfois j’ai aussi l’impression qu’il nous aimes et je regrette de mal lui parler même si c’est plus fort que moi.. En clair je le déteste mais je l’aime quand même et j’ai peur de le perdre car ça fait dejà des années qu’il boit et il fait que de tomber, perdre du sang.. Et il doit surement avoir un cancer ou une maladie a cause de l’alcool et des clopes. Mais si je me sens mal je ne pense pas que ça vienne de mon père, mais je me sens triste en permanence, je me sens inutile, nul, je dort pas beaucoup la nuit, je me sens grosse moche, je me déteste, j’ai pas de bonne note.. Ma mère voient bien que je ne vais pas super bien mais je ne veux pas lui dire ce que je ressens clairement car avec tout les problèmes qu’elle as je ne veux pas la rendre encore plus triste, mes grands parents sont malades, avec mon beau père ça ne va pas fort entre eux en ce moment, elles a peur de perdrent ses enfants elle est tres protectrice.. Je ne sais plus quoi faire pour être heureuse, je me suis déjà dit que partir est la meilleure solution mais ma mère serait tellement mal que je ne peut pas lui faire ça, mais parfois je le veux vraiment.

  4.  

    Bonjour je mappelle melina j’ai 12 ans je suis en 5 eme et en se moment je me zen pas bien du tout.J’ai c’est simptomes :Mon coeur se mets mommentanement a nagrd tre fort,j’ai des malaises ,des troubles de l’appétit et je m’énerve vraiment très que se soir en vers mes amies les professeur ma famille…j’ai aussi l’impression que les membres se relâche à des moment et mon coeur me fait très mal j’ai dans arrêt mal à la tête.Je n’en et parler à personne car je suis le genrede personne qui garde tout en elle tout le mâle être et ne dit rien je ne sais pas quoi faire.. Je ne sais pas à qui m’arrive mon comportement change ma personaliter je vous le monde sombre je n’ai plus de koi de vivre comment avant j’ai l’impression que je suis dans une boucle dans ton que tout les jours son répétitif je ne vous plus l’intérêt de vivre je ne ressens plus rien en vers personne a part de la haine je ne sais pas se qui m’arrive mais c’est très sûre à vivre.
    Si quelqun et dans la même situation que moi oui qui a déjà vécu cette situation…
    Aidez moi.

  5.  

    Bonjour , je m’appelle Elsa , j’ai 17 ans , bientôt 18 et je pense être dépressive. J’ai toujours été mal dans ma peau et victime de mon hyper-timidité, notamment au collège où j’ai subi de nombreuses insultes qui m’ont beaucoup marquée. J’étais une ado assez enrobée et en pleine transformation.J’ai ensuite connu à 13 ans une période d’anorexie qui a duré 3 ans. Aujourd’hui, je remange normalement même s’il me reste des “séquelles”.J’ai retrouvé une taille normale. En tout cas, mon moral n’a pas beaucoup évolué. Je suis souvent triste , je pleure pour “un rien” , je me dévalorise sans cesse, je n’ai envie de rien et surtout , je suis horriblement NOSTALGIQUE de mon enfance où j’étais souriante et insouciante. Du coup, je me sens anormale et incapable de grandir. Pourtant , il le faut. Je me pose des questions existentielles sans réponse qui me donne le tournis et l’impression que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue. Pourtant , je suis entourée , je ne vis pas dans un contexte familial particulièrement troublé et cette année , j’ai rencontré des personnes absolument géniales. A croire que ça ne suffit pas…de plus , je m’apprête à faire mon choix pour les études supérieures et je n’ai absolument envie de rien!Je ne veux pas quitter mes amies car j’ai l’impression que je n’en retrouverai plus jamais des comme ça, je me suis toujours sentie un peu incomprise. J’ai affreusement peur de l’avenir et je me réfugie dans un passé révolu. La phrase que je me répète tout le temps est : ce ne sera plus jamais comme avant. Bon voilà ma vie , je ne sais pas s’il y aura quelqu’un pour m’entendre mais ça fait du bien d’en parler!

    •  

      Omg… Je viens enfin de trouver une personne exactement dans mon cas… J’ai 17ans et je crois aussi peut etre etre en depression… Je ressent exactement comme toi a part que je n’ai jamais été anorexique. Mais malgré ça je suis très mal dans ma peau et je l’a toujour été, car dans mon enfance tout mon entourage me rabaissait que ça soit mes professeurs ou mes parents pour mes capacité a l’ecole ou encore la période du college qui a été tres dure pour moi. Notamment avec le divorce de mes parents et aussi avec les gens su college. J’ai toujour aussi eu des réflexions sur mon physique, notamment ma pilosité etc.. Maintenand, que ce probleme est résolue, et que ma periode du lycée a vraiment été la meilleure periode de ma vie, j’ai peur de l’avenir, de l’inconnu, de perdre mes amies qui sont vraiment la meilleure chose qui me soit arrivé.. Je ne sais mm pas ce que je veux faire, j’ai tres peur de me tromper, de ne pas gagner assez d’argent plus tard pour repondre a mes besoins. J’ai peur de rater ma vie.. Et meme, je me sent toujour mal dans ma peau, je me devalorise tout le temps. Je suis fragile, des quz quelqu’un me fait une remarque ou une blague sue mon physique ou quoi ça me blesse et je vais y pznser pendant des mois… Je n’aime pas mes dents, mon nez, mes seins, mes cuisses mes fesses et plus tard je voudrais avoir assez d’argent pour me faire quelques modifications mais j’ai peur de ne pas pouvoir et de toujour etre mal dans ma peau… C’est la seule solution que j’ai trouver car je me devalorise sans cesse.. Je n’ai d’ailleur jamais eu de copain, et j’ai l’impression que c’est a cause de mon mal etre que je n’en trouve pas ou que je les recale tous. J’ai pas de motivation de travailler et j’ai l’impression quz jz vais pas avoir mon bac alors quz j’ai des bonnes notes… Les seuls moments ou je me sent bien c’est sous alcool et avec mes amies..Quand je suis seule chez moi, je me sent tres mal, des fois je pleurs, je me pose des questions existentielles.. Du coup quand je suis chez moi je dort et je mange, et je pleurs… J’ai peur du temps qui passe, j’ai peur de ne pas devenir la personne que je vousrais être et de continuer a etre malheureuse, de perdre mes amies ou qu’elles soienr toutes dans la meme ville et qu’elles se rapprochent et s’éloigne de moi…

    •  

      Salut Elsa, j’ai 16 ans et je pense aussi être dépressif mais pas comme toi. En plus de cette dépression j’ai l’impression d’avoir un trouble de la personnalité, en effet je le parle beaucoup seule ( et sa me fait beaucoup de bien plus que parler à d’autres personnes ) et je commence à être réellement désintéressé des cours je songe même à les quitter car un sentiment détesté par tous y est trop fréquent ” l’ennui “. De temps en temps je me pose des questions existentielles et j’arrive parfois à trouver des réponses mais je pleure beaucoup en les trouvant. Je regarde beaucoup de manga et j’en lui aussi et j’aime beaucoup me réfugié dans ces univers car j’aimerais beaucoup y vivre donc j’ai eu l’idée de faire un manga ( bon je suis très nul en dessin alors pas d’image et seulement pour moi ) mais je pense que t’épanouir dans un monde différent au nôtre t’aidera à te sentir mieux. Voilà ma vie à moi aussi xD c’est vrai que ça fait du bien d’en parler, de se vider un peu je te remercie pour avoir poster ” ta vie ” comme tu le dis. Je t’en suis reconnaissant ^^

    •  

      Salut, je m’appelle Lea et j’ai 17 ans, je suis dans le même cas que toi je suis tout le temps triste et seule, ce n’est pas spécialement que je suis solitaire mais je ne trouve personne qui me corresponde et du coup je suis souvent seule, je reste malgré tout avec un groupe d’amis au lycée que j’aime bien mais je ne les voit que très rarement dehors. Dans ma classe depuis une dispute avec une autre fille je me méfie de tous le reste de la classe car il ne me parlent que quand elle n’est pas la, elle a même ordonner au garçon qui me plait de ne plus non seulement me parler mais de ne plus me REGARDER. Suite à cette dispute il s’est mit en couple avec une autre fille et ne me regarde ou me parle que quand la fille de ma classe n’est pas là. Que dois je faire? Depuis je me concentre sur mes études et j’ai des meilleurs note car je révise beaucoup plus pour oubliée, j’ai peur de finir seule (sans amis, ou copain) Que dois je faire?

  6.  

    Bonjour , je m’appelle Lou et j’ai 11ans . Depuis quelques mois , plus rien ne vas. Je pense au suicide toute la journée , toutes mes amies me quittent , on m’insulte , me traite et se moquent . Je pleure à longueur de journée et ma mère ne comprends rien à rien . Elle me dit d’arrêter la comédie , que si je continue de me comporter comme ca elle va me mettre en internat ( cela ne m’encourage pas beaucoup ). Dans mon passé , pendant deux années de suite , je me suis fait harceler physiquement et moralement . J’ai déménagé entre temps . Les temps sont vraiment durs , je me réfugie dans les vidéos et le dessin , seule dans ma chambre . Petite précision , je suis paranoiaque au point le plus léger . .es notes sont en chute libre , j’ai de moins en moins envie de manger ect … Je me dits que pour moi de toutes façons la vie est merdique , qu’elle restera toujours comme ça par rapport au autres qui ont des notes magnifiques , sont magnifiques sont en groupe de 7 et s’amusent beacoup . Je ne veux plus aller au collège , cela ce fait trop compliqué et j’essaie tout le temps de me casser un poignet pour ne plus pouvoire écrire . J’en ai marre de la vie , je ne veux plus continuer , je me dit que si j’avais été une autre fille , ma famille aurait été plus heureuse , que je suis une bonne a rien que a chaque fois que je fais quelque chose , ca rate , (la prochaine info est vraie ) dès que je dits quelque chose il se passe l’inverse :
    Exemple : Je suis sûre quece truc vas tomber ! Attention ! Ce n’est pas tombé.
    Que je suis maudite du ciel ect je vous épargne les détails …
    Au collège je fais semblant d’être toujours heureuse ect ..
    Aidez moi ……
    S’il vous plait …..

    •  

      Ne pense pas au sucide ce ne serai pas la meilleure chose peut être qu’il faudrait que tu déménage pour te faire d’autre amies ou je ne sais pas essayé de te cha fer les idée

    •  

      je ne sais pas si tu es toujours sur se mode de pense (je ne juge pas c’est juste que ça fait longtemps que tu a écrit) mais tu TE dois de montrer au autre que tout ne va pas bien n’hésite pas, si ta maman ne te prend pas au sérieux montre lui, dis lui, cris lui pour lui faire comprendre combien tu souffre.

      Ne t’apitoie pas sur ton sort quand tu crois que tout va mal trouve quelque chose de positif peu importe si c’est minime ca pourra peut-être te rendre ne serais-ce que un peu heureuse.

      Si on t’insulte relève la tête et répond tu ne vaux pas moins qu’eux tu vaux tout autant et plus que ceux qui t’insulte.

      je ne peux pas vraiment t’aider car je n’ai jamais été harceler et que même si je te donne ces conseils je ne pourrais moi-même pas les appliquer mais si tu as des problèmes n’hésite jamais a les dire ne fait pas que moi comme plein d’autre a te taire et a avoir peur d’en parler dit se que tu pense
      ( je sais que ca fait “aide ceux qui ont des problèmes tout en vivant chez les bisounours” mais va au CPAS de ton école et parle (pour y avoir déjà été pour quelqu’un je peux t’assurer que ce que tu diras outre se que tu veux bien que les autres ( parent, amis…) sachent rien ne sortiras des ces 4 mur))

      PS: si tu veux en parler je peux te donner mon adresse email/ numéro
      PPS: j’ai 14 ans

  7.  

    Salut j’ai 17 ans et malgré se que pense mon entourage j’ai besoin d’un psy. Mon père est gendarme et du coup je dois déménager tout les 4 ans, le tout premier déménagement c’était 2 mois après ma naissance. Je dirais que cela fait près de deux ans que j’en me sens mal, j’ai fais plusieurs tentative de suicide et depuis que j’ai à nouveau déménagé ça s’est aggravé. Mes parents nous rabaisses tout le temps. Ma mère est dépressive et à été en clinique plusieurs fois, mon gère a été suivi par un psy suite à une fugue. Mais moi cela fait depuis mon brevet que je sais que j’ai besoin d’être suivie. Depuis me collège j’accumule les premières places, j’ai même déjà gagné un prix du civisme et plusieurs concours de dessin mais cela ne leur suffit pas. Au début cela se passais à l’école, j’étais victime d’insultes et mon vélo étais constamment vandalisé, mon père étant gendarme je lui demandait de l’aide mais il n’a jamais rien fait, beaucoup trop occupé à se faire bien voir de ses supérieurs alors qu’il est lieutenant colonel. Tout ça pour dire qu’il a ensuite commencé à me faire des reproches et là je me suis rappelé que lorsque j’étais petite lui et ma mère me battait souvent,une fois comme mes joues étaient carrément en sang je ne suis pas allée à l’école pendant près d’un mois et ils ont fait croire que j’étais malade de plus à cause d’eux j’ai dû subir une opération de l’oeil, à cause de leur négligence j’avais failli le perdre quand je n’avais sué 18 mois rendez vous compte.Et actuellement j’ai enchaîné les tentatives de suicide sans succès, l’une d’elle m’a fait tombé dans les pommes pendant toute une journée ettout ce qu’ils ont fait c’est rien alors que je suis tombée sous leur yeux. Résultat ils ont attendu que je me réveille et puis plus rien. Comme si rien ne s’ éétait passée et aujourd’hui me font vivre un enfer, ma mère me dis de disparaître et mon père me garde enfermé parce que je veux me tirer plutôt que de rester avec eux . Je les hais et voudrais les voir mort. D’après eux je suis folle mais il dise que je n’ai pas besoin de médecin. Je souffre de problème de circulation sang une mais je n’ai pas vu le moindre docteur. Ma soeur dès qu’elle a les yeux qui pleure vite c’est la panique mais moi je souffre sans arrêts quand je marche et je dois le démerder et souffrir en silence. Je n’en peu plus et j’ai besoin d’aide mais personne ne voit que je vais mal. Je donnerai tout pour qu’on m’ interne.

  8.  

    J’ai 15 ans et je pense que je suis dépressive. En effet mon père l’est. Mes parents se dispute parfois et ça me fait vraiment mal. J’ai eu beaucoup de probleme à l’école, je ne suis vraiment pas tres forte (je suis dyslexique), j’ai frollée le doublement de ma 3eme humanité. J’ai eu de problème sociaux (j’ai eu tout un trimeste à l’école ou j’etait rejetée par les autres et j’etait donc seule) et je n’ai pas plein de vrai amis. Je me sens rejettée de ma famille. Ma mère ne me fait jamais de calins, bisous, .. Rien alors que avec mon frere et ma soeur elle en fait. Depuis peu je pleur tout le temps sans que ma famille ne l’appersoivent. Je m’issole tres souvent, je n’aime pas le contacte avec les autres, ou alors tres peu. Je mange beaucoup moins qu’avan et je suis maigret. Je me decale completement à cause de mes insomenie (je m’endore vers 02:00 et me reveille souvent a 11:30). Je suis fatiguée en permanence. Ce que je faisait avant comme activité ne m’interresent plus, je reste mes journée dans ma chambre deriere mon ordi. Je n’ai plus confiance en moi et je me replie de plus en plus. J’ai tres souvent des idée noirs qui me viennent à l’esprit comme le suicide et la mutilation et meme parfois pire. J’ai une grande immagination et cella n’est pas que positif. Quand j’était petite j’ai tentée de me suicider et l’année derniere je me multilait (pas longtemps). J’ai perdu quelque grande amie. certain être que j’aimais sont mort et mon cheval va etre vendu. Je n’ai jamais eu le vrai amour depuis 5 ans mais juste 2 petit amourette qui ont durré peut. J’en ai marre de vivre !! Cella n’a aucun but. Des humains et animaux se font tué et torturé tout les jours sans que je ne puisse rien faire. Bref j’ai besoins d’aide mais je n’ai pas besoins d’en parler à mes parents ils ne m’aideront pas de tout façons.. Eux juste l’idée que j’ai mal ils s’en contre foute! Je me sens tellement seule et j’en ai marre. Si je pouvais avoir de l’aide ou juste un peu de reconforre cela me ferait du bien. Merci de m’avoir lu et courage à tout les autres.

  9.  

    Bonjour, moi c’est Léa et j’ai 15 ans. C’est vraiment compliqué à expliquer, je crois que tout a commencé l’an dernier. J’avais rencontré un garçon, c’était mon “premier amour”. Ça peut paraître enfantin et moi même je trouve cela débile et immature mais j’ai passé des mois à me ronger. Je n’avais plus trop goût à rien en fait. J’étais mal constamment et mes notes avaient baissé. Je pleurais tout le temps pour un rien. Et là j’ai l’impression que ça recommence, ça doit faire deux trois mois maintenant. Je ne m’entend plus avec mes parents, j’ai des souvenirs un peu trop critiques qui reviennent, mon père me parle tellement mal… Je ne peux plus dire quelque chose sans qu’il me dise “ferme la” ou “ferme ta gueule”. Une dispute tout les jours minimum. Ils disent sans arrêt que je met mon grain de sel partout et que je gâche tout, qu’ils sont heureux quand je pars chez des amis et que ça leur fait du bien. De mon côté je m’énerve quand ils disent ça, après tout je suis leur enfant non? Je me sens tellement mal, je pourrais énoncer toutes leurs paroles tellement certaines m’ont marqué. enfin pour résumer, je passe ma vie dans ma chambre à écouter de la musique. Et puis j’ai l’impression de faire tout mal, je fais des choses qu’avant je ne me serais jamais cru capable. Je déçois tout le monde… Je me suis mise à fumer, alors qu’avant la cigarette était mon pire ennemi..

  10.  

    Une dépression mal soignée à l’adolescence peut être plus compliquée une fois devenu adulte ?

    Tiens donc, ça correspond tout à fait à mon symptôme : J’ai 32 ans (Bientôt 33). A l’âge de 10 ans, j’ai perdu une grand-mère que j’aimais beaucoup, je pense bien avoir fait une dépression à l’époque, j’ai souffert en classe, mais comme mon père est d’une nature impulsive, j’avais peur de le dire, de peur de me faire engueuler. Après cette mort, j’ai eu une professeure d’école horrible avec moi. ça a duré deux mois parce qu’elle a fait quelque chose d’irréparable : A la piscine, elle m’a enfermé dans les toilettes parce que je prenais trop de temps à faire mes lacets… Ensuite, j’étais marqué par la peur de rencontrer une prof similaire. Mes parents m’ont changé d’école et j’ai pu faire deux années de CM2 avec un prof super sympa (En ce sens, je conseille à tous les parents de changer leur enfant d’école s’ils sentent qu’il ne va pas bien). Ensuite, au collège, les deux premières années se sont relativement bien passées. J’avais cependant un corset pour une scoliose et un appareil dentaire. Mais en 4ème et en 3ème, j’ai eu des profs cons et des élèves qui se foutaient de ma gueule et j’ai à nouveau fait une mini-dépression. C’est pour cette raison que j’ai décidé de passer d’un collège privé à un lycée public. Le lycée, j’y suis resté 5 ans, et globalement je n’ai pas eu à m’en plaindre, sur 5 ans, 3 profs un peu méchants quand même seulement. Mais par ce que j’avais vécu auparavant au collège avec des élèves qui se moquaient de moi et certains profs qui ne me défendaient pas, j’étais déjà “malade”, j’ai effectivement développé une agoraphobie et ai eu un anxiolytique dès 17 ans. Mais au lycée, les profs étaient beaucoup plus sympas et les élèves aussi. A tel point que quand j’ai eu mon bac à 21 ans, je pensais que je n’allais plus avoir à faire à des élèves qui se moqueraient de moi. Illusion ! A la fac, j’ai retrouvé des élèves qui se sont moqués de moi, et là, de mini-dépression j’ai fait une grosse dépression. De plus, il y a 10 ans tout rond, j’ai changé de psychiatre, je suis allé en voir un autre qui m’a prescrit un médicament qui ne m’a pas convenu, donc j’ai été hospitalisé à l’Hôpital Psychiatrique, et ça je ne le souhaite à personne, 3 semaines d’hospitalisation complète et 6 ans d’hospitalisation de jour au terme desquels j’ai réussi à m’en “sortir” à peu près : Refusant de m’enterrer dans ce mouroir qu’était l’hôpital de jour, je me suis inscrit dans un club de sport en 2009 (J’y suis toujours d’ailleurs) et un an plus tard j’ai commencé à faire des chroniques radio (J’en fais toujours d’ailleurs) et ça me prend tellement de temps que bien que bénévole, je considère pour l’instant cela comme mon “vrai métier” car j’ai l’allocation adultes handicapé quand même. Tous ces problèmes avec l’extérieur m’ont trop rapproché de mes parents et depuis j’ai des problèmes d’autonomisation. Je vis la plupart du temps chez eux et j’ai un appartement dans lequel je vais quelque fois mais ne dors pas encore et cela fait 4 ans que je l’ai. Je fais aussi depuis 2012 des lectures pour aveugles dans une association. Je cherche par tous les moyens d’avoir ma vie “sociale”, mais traumatisé par les contacts que j’ai eus avec les autres dans mon passé, je ne peux sortir sans avoir la peur de rencontrer quelqu’un qui se foute de ma gueule, qui me regarde en rigolant. Mais j’ai bientôt 33 ans, et j’aimerais bien avoir ma vie d’homme, rencontrer l’amour, avoir un vrai métier. J’essaie de ne pas désespérer mais c’est pas toujours évident.

  11.  

    Bonjour, je m’appelle Chloé j’ai 16 ans. Quand j’étais petite j’ai eu une enfance difficile, j’ai été séparé de ma mère et tout. Maintenant ça fait environ 5 ans que je l’ai retrouvé, mais j’ai l’impression qu’elle n’a rien a faire de moi, elle a ses préférence et préfère ma soeur à moi, elle s’occupe pas de moi, quand j’ai envie de lui dire un truc elle ne m’écoute jamais, elle me dit d’arrêter de parler pour rien dire donc en gros “ferme-la”, j’ai eu beaucoup de problèmes entre elle et moi c’est vraiment tendu, y’a pas longtemps j’avais commencer à me mutiler mais j’ai arrêter, quand je me sens pas bien elle ne comprend rien, elle dit que je suis conne, quand je sens quelque chose qui ne vas pas chez moi et qu’elle s’en fiche je veux qu’elle m’emmène chez le médecin, mais elle refuse, mais par contre quand c’est ma soeur qui a un petit mal de tête ou un peu de fièvre bah la faut vite y aller… J’en peux plus de vivre comme ça, demain c’est la rentrée et j’ai un peu peur, de nature timide et solitaire j’espère au moins me faire de vrais amis, en plus je suis arrivé en france y’a 1 mois maintenant, et je me sens pas très à l’aise ici… Je suis claustrophobe, et quand je refuse de monter dans un ascenseur elle dit que je suis débile, j’ai horriblement peur du noir mais ça elle ne le comprend pas, elle me critique toujours sur tout ce que je fais, j’ai des troubles d’insomnies et quand je lui dit que je dors vraiment mal évidemment elle ne me crois pas, pendant la nuit j’ai un peu peur car parfois je m’étouffe un peu car je ne respire pas en dormant donc à cause de ça je me réveille mais elle ne l’entend pas, même si elle dort dans la chambre d’a coter, quand parfois je me réveille vraiment pas bien du tout elle dit que je fais la gueule pour rien, parfois je peux aller bien et d’un coup pleurer mais ce n’est pas de ma faute, mais ça elle ne le comprend pas… J’avais commencer a sombrer dans l’anorexie mais je me suis reprise en main, quant tout va mal personne n’est là, j’ai besoin d’elle, de lui dire des choses mais je vois pas comment faire si elle ne veut jamais m’écouter, j’ai pas besoin qu’on m’aide mais j’aimerais juste qu’on m’écoute, quand quelqu’un a des problèmes je suis toujours là, j’aide la personne, j’en ai aidé beaucoup mais quand c’est moi je me retrouve seule au monde, dans tout ça j’aurais aimer avoir un père a qui j’aurais pu parler mais malheureusement il n’a jamais été présent, depuis que j’ai 1 ans, il nous a laisser et c’est là que l’enfer a commencer pour moi, je lui en veut tellement, s’il ne serait pas partit ma mère ne se serait jamais avec cet homme, ce monstre… Des tentatives de suicide j’en ai fais mais ça non plus elle ne l’a jamais vu, a part me rabaisser, me faire sentir mal et m’ignorer je ne vois pas ce qu’elle peut faire d’autre… Je n’en suis pas sur qu’un jour elle s’en rendra compte de ce que je ressent vraiment, ce qui est sur c’est que je ne ferais pas subir ça a mes enfants un jour.
    Merci de m’avoir lue

    •  

      Bonjour Chloe,
      J’ai été très émue en lisant ton message. Je suis manman de 2 enfants et j’ai beaucoup d’admiration pour toi. Il faut que tu sois courageuse, que tu ais des rêves auxquels te raccrocher quand tu traverses des moments difficiles. Est ce que tu as trouvé des amis depuis ta rentree scolaire?
      Je te souhaites plein de courage.

    •  

      bonsoir Chloé,
      ton message m’a émue, j ‘ai beaucoup de mal à comprendre le comportement de ta maman, je suis moi même maman de deux filles dont ma grande Chloé qui a 20 ans et qui souffre de dépression.
      J’aimerais tellement pouvoir m’occuper d ‘elle mais elle refuse, je ne sais pas pourquoi et ça me fais mal.
      Je te demande une chose petite Chloé ne baisse pas les bras, bats toi pour toi, trouves des personnes ressources et soit heureuse de vivre même si ce n’est pas facile.
      Ne te laisse pas démonter par les propos de ta maman, soit forte et bats toi, tu as le droit d être heureuse, on ne choisi pas ses parents Chloé…mais toi tu peux choisir de prendre du recul par rapport à cette situation.
      J ai une forte pensée pour toi, et si tu as besoin de parler je suis disponible.
      envoie moi un mail si tu en as envie et nous pourrons communiquer.
      plein de courage Chloé et à trés vite

    •  

      Bonjour chloë
      J’espère que depuis que tu as écris ce message tu vas mieux.
      J’ai eu la même enfance que toi, abandonné par mes parents à l’âge de 5 ans quand ils ont divorcé.
      Aujourd’hui j’ai 45 ans, le temps a passé c’est sur, ça n’a pas été simple. Comment être heureux quand ta propre mère te fait passer pour la dernière roues du carrosse ! Parce que comme toi elle m’a récupéré à mes 10-11 ans et n’en avait que pour mon frère. Moi j’avais le malheur de ressemble un peu trop à mon père et j’avais une grande “gueule “.:. Pour finalement m’oublier en vacances à l’étranger à mes 11 ans comme un chien !! Ce qu’elle ne de doutait pas c’est que les gens qui m’ont accueilli étaient adorables et j’étais heureuse partout ou elle “m’oubliait” comme quand elle l’a réitère pour mes 15 puis 17…
      Bref en tout cas je peux te dire que tout ça ne m’en rendu que plus forte. Bon c’est vraie que longtemps je ne suis tombée que sur des hommes autoritaires manipulateur et menteurs… Comme ma mère. Normal puisqu’elle était le seul mode que je connaissais !! Il m’aura fallu attendre mes 40 ans pour comprendre tout ça grâce à un bon psy.
      Prends toii en main, ta vie t’appartient. Personne n’a le droit de te faire de mal encore moins les gens qui sont cendés t’aimer !!
      Le bon truc avec tout ce que tu as traversé c’est que tu serras une très bonne maman 😉
      Réussi dans tes études parce que c’est ton avenir pas celui de ta mère et en ce qui concerne de ton père il est lui aussi probablement une victime. Alors avant de connaître la vérité et non pas celle de ta mère, ne juge personne. Laisse tomber ta colère parce quelle t’épuise. Garde cette force pour toi et ceux qui t’aime vraiment. Ta mère ne va probablement pas bien et ne sait pas comment s’y prendre avec toi avec la vie… Bref soit heureuse.
      Pense à un bon moment que tu as déjà passé ( avec des amis, des vacances, …) pense à ça quand tu es triste et laisse passer “l’orage” sans jamais t’isoler.
      Sois heureuse petite Chloé tu le mérites j’en suis certaine. Tu l’ignores encore mais tu comptes beaucoup pour certaine personne et d’autres à venir !!
      Si je suis heureuse aujourd’hui alors d’autres peuvent comme moi aimer la vie oui parce qu’elle est très belle.

    •  

      Merci beaucoup chloë ton message ma émue et ma donner du courage pour après il y a pas très longtemps que la rentrée à commencer je suis rentré en 6eme et depuis je suis très triste je ne sais pas pourquoi mais bon je vais arrêter d’être triste et de me remettre sur pied

  12.  

    (désolé pour l’orthographe). Bonjour, je m’appelle Hugo j’ai 17 ans et je commence a replonger dans une dépréssion. Quand j’étais petit je ressembler au garcon ou tout lui réussie la “gueule d’ange”ect… j’usqu’au momment en 5eme mes parents décide de déménager a cause de mon frère, mon intégration dans mon nouveau collége fut très compliquer, mon anciene ville me manqué mes note chuté enormément, je suis passer de 14 a 9 de moyenne, je voulais rien faire, voir personne encore moin ma famille. Arrivé au lycée je connaissais personne, ma seconde fut ma pire année je suis tombé dans une classe très nombreuse, je passé mais journée de cours a dormir rien ne m’intérrésé. Très distant avec ma famille, ma mere commencais a s’inquiété et décida de m’envoyer chez un spy, depuis ces seance je joue un role, je me montre heureux epanouie ect…
    L’année suivante je perd mon grand pere, j’ai rien senti aucune émotion, cela ma inquiéter. ET la j’arrive a la fin de ces vacances et je commence a en avoir mare de jouer se role, je ne sais plus quoi faire. J’ai qu’une envie c’est de partir loin
    Je ne demande pas de m’aider car je suis un cas parmis tant d’autre et sans doute l’un des moins graves mais je veux juste un petit conseille.
    Merci

    •  

      Salut Hugo, ça doit faire 1semaine que j’ai réalisé que ça faisait 2ans que j’étais en déprime, ça à commencer quand ma soeur est partie de la maison pour faire ses études, j’ai toujours été très proche d’elle, ensuite ma mère à eue un cancer, ma soeur est ensuite tombee enceinte, (elle a 19ans), ce qui a installe pas mal de conflit familliaux, une année pourrie, résultat j’ai redoublé, ensuite on a déménagé pour ma mère, pour qu’elle soit proche de son travail, mais je l’ai très mal vécue, j’avais un groupe d’amies que j’avais depuis la 6eme, maintenant je me sens seule, mon père travaille énormément, ma mère a repris le boulot, j’ai des amis dans mon nouveau lycée mais j’ai l’impression de faire semblant tout le temps.. Et pour les psy j’en ai vue un paquet, et c’est pareil, je joue un rôle, je fais comme si tout allait bien, alors que rien ne va, je me sens incomprise. j’ai l’impression d’être inutile, je sais pas sur quoi m’appuyer, ma soeur est partie, mes parents je n’y compte même pas, mes amis sont plus là. J’ai personne, je sais pas à qui parler, par exemple, y’a deux jours, une copine m’a dit, toi tu sèches les cours sans raison, et en sois c’est vrai, qu’est ce que je peux lui répondre ? Non, j’ai juste l’impression que ça ne sert à rien, ma vie est déjà fichue, j’aurais pas d’avenir ? On dirait une grosse taré de la vie. Mon père nous a éduqué m’a soeur et moi, de viser toujours le plus haut possible, sinon aucun espoir, j’ai touché le fond, merci papa ! Et moi aussi, j’ai qu’une envie c’est de partir loin, ou plutôt de tout oublié et de tout recommencer. J’ai tellement de choses à dire, j’ai tellement besoin de parler, mais mon texte finira jamais, et je vais tout embrouillé, personne va rien comprendre, alors je m’arrête

    •  

      Ahh oui, j’ai énormément parlé de moi, et pas répondu, t’as demandé un conseil. Alors, ton texte m’a pas mal touché car y’a pas mal de point commun. J’avais l’impression que mon histoire était benine, je sentais ridicule de partir mal comme ça, alors que d’autres vivent des choses beaucoup plus compliqué et qu’ils arrivent à garder la pêche. Mais j’ai revue mon point de vue quand ma prof principale m’a dit: “le problème c’est pas comment les autres ressentent ce qu’ils leur arrive, c’est comment toi tu le ressens” eeet ouui, faut être un peu égoïste, et assumer le fait qu’on est des âmes sensibles !

  13.  

    Bonjour, moi j’ai 12ans et je vais entrer en 5e. J’ai eu un épisode de ma vie cette année vraiment très très difficile : deja, mon père a été muté en Arabie Saoudite pour 1an et nous a emmené ma mère et mon frère (quand j’avais encore 11ans, je rentre en CM 2). Sa a été horrible pour moi d’abandonner mes amis et mes animaux qui sont morts quand je suis revenue… Avant de partir j’ai tout fais ! J’ai prié Dieu, ma mère et essayée de me suicider a plusieurs reprises ! Pour moi s’était l’enfer d’aller là-bas. Mais au final nous y sommes allé et les gens parlent anglais ou arabe. Mes parents s’en sont sortit avec l’arabe car nous sommes Algériens mais j’avais 11ans et je ne connaissais pas vraiment l’anglais et le niveau des cours d’anglais et d’arabe était très hauts pour moi même si jetais avec les plus nuls (enfin s’était plus un problème pour l’anglais car en cour d’arabe on rigolait plus) bref j’ai eu des amis puis des ennemis et tout le tralaa…… Retour en France : j’apprends quelques jours plus tard que mes animaux étaient mort depuis le debut (sauf mes poissons qui sont toujours avec moi et mes gerbilles mais que j’ai laissé à mon amie…
    J’était toute heureuse la rentrée mais quelques jours plus tard, je n’adresse plus la parole à mon frere. Pas un seul mot meme pas « oui », « bonjour » ou « merci ». RIEN ! Tout simplement parce qu’il est odieux avec moi. Quand il est triste ou en colère, c’est moi qui prend tout ! Il me tape très fort et sa me fait horriblement mal mais ma mère s’en rend pas compte. Un peut plus tard, un épisode affreux se passe mais que je ne dirais pas car ça serait trop long et pourrait heurter la sensibilité de certaines personne : à cause de ça j’essaye de me suicider, de fuguer, je m’etrangle, me frappe rien ne marche! Après n’adresse plus la parole à ma mère comme à mon frere , et mon père je lui répond par un « oui » ou un « non » (car j’ai peur de se qu’il pouvait me faire si je ne lui réponds pas), alors que j’apprenais à mieux le connaître (moi et mon père avont toujours été distant) sa a tout cassé. Je tente de me suicider, me tailler les veines. Après l’école, pas un mot, je ne mange pas et j’allume la télé « sa fait mal à ma mère que je ne mange pas, donc je continue) puis m’en vais quand mon programme se termine. Je m’en vais dans ma chambre faire mes devoirs en pleurant et écouter des chansons tristes pour faire couler toutes mes larmes. Mon frère me parle me taquine comme si s’était drôle et me frappe quand il n’accepte pas je je ne lui réponde pas. Quelques semaines après, ma mère vient s’excuser et le dialogue n’est plus romput mais en parlant, une autre dispute éclate et c’est repartit pour un tour. Elle trouve des goutes de sang que j’ai mis expres pour lui faire comprendre que je souffre mais elle voit les marques sur mon bras et n’en a rien a foutre. Alors je me demande si ça lui est égale de voir que je souffre.. Donc sa me fait souffrir encore plus. Mais encore quelques semaines plus tard, on refait la paix……….
    Il n’y a pas si longtemps que ça, ma meilleure amie voit que je suis distante et décide de ne plus me parler. Mais on reste avec le même groupe de filles etc.. Puis apres, elle balance toutes les petites critiques qu’on disait sur les autres (en faisant,bien sûr, comme si elle n’avait rien dit, elle) et me met toute la classe à dos. Heureusement qu’il ne retsait qu’un seul jour pour rendre les livres et qu’une bande de meufs me parle encore. Quand je revient se jour là, je reste avec elles et un mec me traite de tailleuse mais sa ne me fait ni chaud ni froid. Surprise, une des fille vient me demander de signer son bras (comme s’était la fin d’année) je lui signe et j’étais contente 🙂 . je rentre Chea moi et tout va pour le mieux. Mais une semaine plus tard, mon Lapin meurt :’( j’y tenais vraiment beaucoup. Alors on est allé chez le véto pour le faire incinérer. Une autre semaine plus tard, j’ai demandée quelque chose à ma mère qui l’a énervée et elle m’à dit chose que j’ai très très mal pris et elle ne pensait pas que s’était aussi méchant, seuleument ça l’a été et j’ai pleuré.Alors je lui réponds méchamment, je suis distante (en gros je fais la gueule). Depuis (sa fait une semaine je crois maintenant) je suis anxieuse, je n’ai plus de repère et je commence à m’arrachée la peau des lèvres même si après j’ai mal.je fais des marques sur mon bras car sa me soulage
    Et je veux que ma mère les vois comme signe de détresse. Je n’arrive pas a dormir, je fais des nuits blanches et je pleure. Du coup de dors le matin et mon père n’aime pas ça alors je le fais en cachette. Je ne parle toujours pas à mon frere. Je me sens très seule . je n’est persone pour sortir pendant les vacances, personne à qui parler. Je ne dors pas parce que je ne me sens pas rassuré aussi… J’ai peur et je suis triste :’( que dois-je faire ? Je veux parler à ma mere mais j’ai l’impression que c’est trop facile ! Si je raprle à mon frère, j’ai peur de se qu’il va me dire et pour moi c’est un peut comme un inconnu maintenant.. Parce que des fois il me fait rire et je me dis que sa vaut le coup, mais des dois il s’énerve et dit des choses qui me font pleurer alors je me dis qu’il ne vaut mieux pas…
    Merci avoir lu car c’est long 🙂

  14.  

    Bonjour, moi j’ai 12ans et je vais entrer en 5e. J’ai eu un épisode de ma vie cette année vraiment très très difficile : deja, mon père a été muté en Arabie Saoudite pour 1an et nous a emmené ma mère et mon frère (quand j’avais encore 11ans). Sa a été horrible pour moi d’abandonner mes amis et mes animaux qui sont morts quand je suis revenue… Avant de partir j’ai tout fais ! J’ai prié Dieu, ma mère et essayée de me suicider a plusieurs reprises ! Pour moi s’était l’enfer d’aller là-bas. Mais au final nous y sommes allé et les gens parlent anglais ou arabe. Mes parents s’en sont sortit avec l’arabe car nous sommes Algériens mais j’avais 11ans et je ne connaissais pas vraiment l’anglais et le niveau des cours d’anglais et d’arabe était très hauts pour moi même si jetais avec les plus nuls (enfin s’était plus un problème pour l’anglais car en cour d’arabe on rigolait plus) bref j’ai eu des amis puis des ennemis et tout le tralaa…… Retour en France : j’apprends quelques jours plus tard que mes animaux étaient mort depuis le debut (sauf mes poissons qyi sont toujours avec moi et mes gerbilles mais que j’ai laissé à mon amie…
    J’était toute heureuse la rentrée mais quelques jours plus tard, je n’adresse plus la parole à mon frere. Pas un seul mot meme pas “oui”, “bonjour” ou “merci”. RIEN ! Tout simplement parce qu’il est odieux avec moi. Quand il est triste ou en colère, c’est moi qui prend tout ! Il me tape très fort et sa me fait horriblement mal mais ma mère s’en rend pas compte. Un peut plus tard, un épisode affruex se passe mais que je ne dirais pas car ça serait trop long et pourrait heurter la sensibilité de certaines personne : à cause de ça j’essaye de me suicider, de fuguee , je m’etrangle, me frappe rien ne marche! Après n’adresse plus la parole à ma mère comme à mon frere , et mon père je lui répond par un “oui” ou un “non”, alors que je connaissais à mieux le connaître (moi et mon père à vont toujours été distant) sa a tout cassé. Je tente de me suicider, me tailler les veines. Après l’école, pas un mot, je ne mange pas et J’allume la télé “sa fait mal à ma mère que je ne mange pas, donc je continue) puis m’en vais quand mon programme se termine. Je m’en vais dans ma chambre faire mes devoirs en pleurant et écouter des chansons tristes pour faire couler toutes mes larmes. Mon frère me parle me taquine comme si s’était drôle et me frappe quand il n’accepte pas je je ne lui réponde pas. Quelques semaines après, ma mère vient s’excuser et le dialogue n’est plus romput mais en parlant, une autre dispute éclate et c’est repartir pour un tour. Elle trouve des goutes de sang et voit des marques sur mon bras mais en a rien a foutre. Alors je me demande si ça lui est égale de voir que je souffre.. Donc sa me fait souffrir encore plus. Mais encore quelques semaines plus tard, on refait la paix……….
    Il n’y a pas si longtemps que ça, ma meilleure amie voit que je suis distante et décide de ne plus me parler. Mais on reste avec le même groupe de filles etc.. Puis apres, elle balance toutes les petites critiques qu’on disait sur les autres (en faisant,bien sûr, comme si elle n’avait rien dit, elle) et me met toute la classe à dos. Heureusement qu’il ne retsait qu’un seul jour pour rendre les livres et qu’une bande de meufs me parle encore. Quand je revient se jour là, je reste avec elles et un mec me traite de tailleuse mais sa ne me fait ni chaud ni froid. Surprise, une des fille vient me demander de signer son bras (comme s’était la fin d’année) je lui signe et j’étais contente 🙂 . je rentre Chea moi et tout va pour le mieux. Mais une semaine plus tard, mon Lapin meurt :'( j’y tenais vraiment beaucoup. Alors on est allé chez le véto pour le faire incinérer. Une autre semaine plus tard, j’ai demandée quelque chose à ma mère qui l’a énervée et elle m’à dit chose que j’ai très très mal pris et elle ne pensait pas que s’était aussi méchant, seuleument ça l’a été et j’ai pleuré.Alors je lui réponds méchamment, je suis distante (en gros je fais la gueule). Depuis (sa fait une semaine je crois maintenant) je suis anxieuse, je n’ai plus de repère et je commence à m’arrachée la peau des lèvres même si après j’ai mal.je fais des marques sur mon bras car sa me soulage
    Et je veux que ma mère les vois comme signe de détresse. Je n’arrive pas a dormir, je fais des nuits blanches et je pleure. Du coup de dors le matin et mon père n’aime pas ça alors je le fais en cachette. Je ne parle toujours pas à mon frere. Je me sens très seule . je n’est persone pour sortir pendant les vacances, personne à qui parler. Je ne dors pas parce que je ne me sens pas rassuré aussi… J’ai peur et je suis triste :'( que dois-je faire ? Je veux parler à ma mere mais j’ai l’impression que c’est trop facile ! Si je raprle à mon frère, j’ai peur de se qu’il va me dire et pour moi c’est un peut comme un inconnu maintenant.. Parce que des fois il me fait rire et je me dis que sa vaut le coup, mais des dois il s’énerve et dit des choses qui me font pleurer alors je me dis qu’il ‘e vaut mieux pas…

    •  

      Ton texte je dois l’avouer ma fait pleurer tu sais je vis exactement pareil que toi…

      •  

        Bonjour Sarah, ce n’est pas normal de vivre à ton âge ce que tu vis. Tu dois absolument en parler comme je l’ai dit plus haut à l’infirmière de ton lycée ou psychologue du lycée. Ils sont là pour ça et peuvent convoquer une réunion familial pour aider à trouver une solution. A ton âge on doit juste rire et s’amuser même si les disputes entre frères et soeurs sont normales dans la limite du raisonnable. Tu ne dois pas te frapper, faire de tentative de suicide. Tu dois avoir des cousines ou tante etc…. à qui tu peux parler et même ton amie à qui tu ne parles plus. Explique-lui les raisons de ton comportement et les problèmes que tu rencontres. Au lieu de te faire du mal, écris tous les soirs sur ton journal intime dont tu feras ton meilleur ami tout en en parlant à l’infirmière du lycée. Tu dois absolument en parler. Je crois que c’est le seul moyen. Plus tard, tout ceci ne sera qu’un mauvais souvenirs mais en attendant fais ce que je te demande et donnes-nous de tes nouvelles surtout. Je t’embrasse tendrement. (Je suis algérienne et maman aussi 🙂 )

  15.  

    Bonjour je m’appelle Andréa j ai 15 ans et cela fais 5 ans que je me fais harceler ses surtout des insulte qui ne sont pas directs comme quand on passe à coté de moi on dis généralement “sa pue” et je ne sais pas pourquoi je me douche me met du déo mais rien ne marche et j ai du subir sa pendant 5 ans je vais rentré en seconde et même si ses les vacances j ai des pensées suicidaires j ai une psy à qui j en ai parlé sa ne ma fais aucun bien mes amis sont au courant mais je ne veux pas les embarrassaient avec ça je veux juste savoir comment m en sortir car en plus j en suis même arriver quand j’étais au collège à prendre des médicaments pour dormir sinon je n y arrivais pas certaine ont réussi a me faire pleuré se qui ne m’étais jamais arrivé avant mes notes ont chuté j’en ai parler a mon prof principale et je ne sais pas s’il a donné suite en tout cas je n ai jamais vu de résultat une fois il y a une fille qui était a coter de moi elle dis “monsieur quand es se que on change de place sa pu” le prof na pas réagis j’étais exclus de ma classe pour tout .Les exposées de l’année j ai été toute seule ,les profs ne se rendais compte de rien j en avais parlé a ma mère et quand elle a cru que tout s’était arranger je n ai pas eu le courage de lui dire sauf que maintenant le lycée m’angoisse car pas mal de mes “bourreaux” y vont je vais perdre les quelques amis que j ai … Le problème ses que je n ai jamais rien fais a ses filles qui se moques continuellement de moi ses pour sa que je pense a me suicidé j ai abandonné l idée de m’en sortir.

  16.  

    Bonjour, je m’appelle Loreen et j’ais 11ans et demi. Depuis quelques temps je me dis que je suis inutile, que personne ne m’aime, alors je me dis que le monde serais mieux sans moi… J’ais pensée à me suicider, ou à faire une fugue. Mais pour moi le plus difficile, c’est au collège… Pour moi, les amies son devenues plus importantes que ma famille !!!(j’ais honte) Je me dis que mes amies s’en foutent que je vive ou pas. Alors en générale, tous les soirs, quand je rentre du collège, je pleure… En plus, en se moment, il y a une amie à moi qui est partie et je ne la reverrais plus jamais. Je ne connais pas son adresse, et ma prof principale a pas le droit de nous le dire. En parlant des profs, dans mon collège, il y a une prof raciste ! Et bien sur, je l’ais !!! Elle ne m’aime pas, alors bien sur, je me dis que je suis mal aimée et encore une fois je suis inutile. Au collège, ma moyenne et de 16,5/20. Je trouve que c’est bien pour quelqu’un comme moi, mais, avant, j’avais 18/20 !! Je n’ais pas envi de redoubler ! Ma moyenne commence a descendre tout doucement et un jour, elle seras à 2/20 !!! Non, je ne veux pas !! J’ais de plus en plus de mal à faire mes devoirs et je suis en permanence fatiguée !! J’en peux plus… Et la encore, j’ais envi de me suicider ! J’en ais parlée avec 4 amies dont une que je ne reverrais plus… Et ces 4 amies mon toutes dites la même chose : ” Non, il ne faut pas faire ça ! Sino, je serais triste moi ! ” Mais au fond de moi, je suis persuadée que c’est faux !( car je suis dépressif ) Avant, j’aimais bien parler avec mes amies en chemin pour le collège, mais maintenant, je reste sois derrière sois tout devant, j’ais l’impression qu’elles se fiches de moi, qu’elles me laissent tomber ! Mais je sais pas si c’est vrai…
    Autre chose ! J’ais ressue, au collège, dans mon casier, une lettre d’amour mais écrit par une fille !!!!! Je ne sais plus quoi faire a pars me suicider…

    SVP AIDES-MOI !

    •  

      Salut Loreen,
      je voulais juste te dire que la phase par laquelle tu passes est, je pense, commune à beaucoup de personne (en tout cas j’ai ressenti la même chose avant et ca m’arrive encore de temps en temps (j’ai 18 ans). Je pense que tu te fais des films, tu as l’impression que personne ne t’aime mais ce n’est surement pas le cas, c’est juste que tu dois manquer de confiance en toi, ce qui est normal à ton âge.
      Tes notes ne vont pas baisser comme ca ^^, certes des fois ca peut baisser mais pas à ce point,c’est normal de baisser avec l’âge, ca va être dure d’avoir 18 jusqu’en terminal, j’avais 15 en 6ème et j’ai finit avec 15.5 au bac.
      Pour partager mon expérience, j’ai aussi pas très bien vécu mes années collège, je ne faisais pas partie des plus populaires, je me trouvais moche et avais l’impression que personne ne m’aimait.Je pleurais aussi tout les soirs en me ressassant tout ce qui n’avait pas été dans a journée, je pense que c’est plus du à une peur de ce que pense les autres. Mais ca a changé avec le temps, en rentrant au lycée avec des gens plus matures et des personnes que je ne connaissais pas.
      Après le fait que tu parles de suicide est inquiétant, ca ne vaut pas le coup, beaucoup de filles de ton âge ne sont pas si à l’aise dans leur corps, comme toi je pense. Si tu te mets à l’écart, tes copines ne vont pas forcément venir à toi, même si c’est ce que toi tu espérés, malheureusement ca ne marche pas toujours comme ca, surtout à 11 ans.
      Alors ne t’inquiète pas,et si tu as une grande soeur ou ta mère, tu peux leur en parlé, tu te sentira moins seule, mais je te conseille peut être plus quelqu’un de mon âge ou un peu plus jeune ou plus vieux, parce que les adultes ont du fois du mal à comprendre qu’un enfant peut se sentir aussi mal.
      Profite de la vie, prend confiance ne toi, le reste viendra et souris ca te donne gout à la vie 🙂

    •  

      Bonjour Laureen,

      je ne suis pas un médecin mais juste un papa qui était entrain de faire des recherches pour comprendre les mécanismes de la dépression, car mon fils de 10 ans est entrain de déprimé. Je suis tombé sur ce site et je me suis permis de lire ton message.
      Avant de faire des choses irréparables, dit toi bien que la vie vaut être vécu, même si te sens seul parfois, tu verras que la vie à ton âge t’offre énormément de perpectives d’évasions, en plus tu travailles trsè bien à l’école, ce qui pourrait te permettre plus tard de choisir le milieu professionnel où tu souhaiterai t’épanouir !!! fait un tri dans ta tête, prend le temps de penser positivement, et si tu as des parents ou un être proche qui sont à ton écoute, n’hésite pas a en leur parler, sâche que pour ma part mes enfants sont toutes ma vie, une partie de moi serait mort si mon fils venait à me quitter dans des conditions atroces, car je l’ai voulu mon fils pas pour qu’il subisse les horreurs de vie, mais pour qu’ils voient toutes les belles choses qu’il y’a sur terre. tu es jeune il y’aura toujours des moments difficiles dans la vie pas la peine de te le cacher, mais si tu va de l’avant tu verras avec le temps de la patience, qu’elle est aussi très généreuse si tut t’en donne la peine et les moyens, bisou et ne baisse pas les bras !!!(moi-même j’ai eu une enfance très malheureuse, mais je n’ai pas baissé les bras et maintenant je suis un homme comblé avec ma petite famille et mes amis(es) parce que je n’ai rien lâché, mais bon je ne vais pas m’éternisé sur ma jeunesse)

    •  

      Bonjour Laureen, je n’ai malheureusement pas pu lire ton message plus tôt parce que je viens de découvrir ce blog et j’espère de tout coeur que tu vas beaucoup mieux et que les choses se sont arrangées et je veux te dire que tu es une fille intelligente et brillante et ce que tu vis actuellement est certainement dû à ta très grande sensibilité (eh oui il y a le QI mais également le QE quotient intellectuel) un trésor caché dont tu ne connaitras l’importance que dans quelques années et qui en ce moment te pose problème. Tu dois absolument en parler à ta maman. Les mamans c’est fait pour ça! Dis-lui ce que tu ressens et la phase par laquelle tu passes même si pour cela il fallait lui montrer ton message sur ce blog. Si tu veux t’en sortir, vivre heureuse tu dois en parler. C’est la seule solution pour trouver du réconfort et surtout comprendre la vie car tu n’as que 11 ans et c’est un âge où l’insouciance doit être la règle. Tu ne devrais pas penser à quoi que ce soit d’autre qu’à t’amuser, rire avec tes copines (au fait, tes copines t’aiment beaucoup et tu as beaucoup de chance) mais comme tu n’as pas confiance en toi tu crois que personne ne t’aime ce qui est faux et archi faux!! C’est ce que toi tu vois et ressens que tu crois être vrai or pas du tout!!!! Les copines, tes parents etc….ne voient pas et ne ressentent pas la même chose que toi, c’est tout ma chérie! Prends-soin de toi car ta vie est très chère pour nous qui t’avons lu mais également pour ta famille et tes amis. N’écoutes pas cette voix qu’il y a dans ta tête et qui te dit le contraire! ELLE TE MENT. Bisous 🙂

  17.  

    Bonjour, je suis Axelle 16 ans, depuis déjà un bout de temps je me prends souvent la tête avec mes parents, je suis toujours dans ma chambre, je descend que pour manger, me laver etc.. Quand mes parents partent je descends, quand ils rentrent je retourne m’enfermer dans ma chambre pour eviter quelconque affrontement.. Ma mère est sans cesse en train de me faire des critique, me rabaisser, mettre toutes les betises a mon petit frere sur mon dos etc.. J’ai un manque total de confiance en moi, sans cesse en train de pleurer, sans arret stressé, je fume un join de temps en temps pour déstrésser… Au lycée, je fais de gros effort, mais les profs ne le remarque pas et donc s’acharnent sur moi.. Je laisse donc tomber. Ma mére me dit sans cesse qu’elle a hate que je m’en aille de la maison ” vivement que tu casse de cette maison, j’en ai marre de ta gueule, deguage a l’armée ” j’ai déjà voulu allez a l’armée, mais j’en ai encore pour un bout de temps avant de pouvoir y allez, je n’ai même pas encore fait ma journée militaire.. J’aimerais par tout les moyens. Trouver un travail, me casser de la, mais je n’ai que 16 ans.. Je ne sais vraiment plus quoi faire. Une fois j’ai fuguer puis ce que ma mere voulais tant que je me casse ! J’ai étais dormir dans le garage a une amie, le lendemain ma soeur avait fait sa petite enquete, et est venu me chercher. Comme ma mêre avait appeler la police, j’ai du allez au commicériat me faire passer un savon.. En rentrant ma mere m’a engueuler, et quand mon pere est rentrer du travail il a courru dans ma chambre et ma frapper.. Le lendemain j’ai etais au collége avec un cocard.. ça fait déjà un moment que ça dur..je ne comprends vraiment pas.. Ils veuillent que je m’en aille, et quand je m’en vais je me fais engueuler.. Enfin bref. Je pense faire une derpime, en tout cas c’est ce que je ressent..

    •  

      Bonjour Axelle,

      je comprends ton appelle au secours, tes parents ne sont peut-être pas à l’image que tu te fesais des parents idéales, moi-même étant papa, je ne sais pas non si c’est leur rendre services que de les surprotéger des choses de la vie ???
      on ne choisi pas ses parents, mais on peut choisir l’orientation de sa vie, les cartes tu les as en mains pour changer ta vie comme tu le souhaiterai, mais sa ne va pas se faire sans ta volonté et ta patience. Moi aussi j’ai vécu des choses difficiles à mon adolescence, j’étais parfois perdu, car jeune et ne connaissait rien de la vie et du monde qui m’entourrait, mais sache une chose, il y’a du bon dans la vie, ta vie t’appartient à toi de t’en donner les moyens d’arriver ou tu veux, j’ai conscience que nous sommes pas tous constitué de la même manière et que dans se monde il y’a des gens plus fort que d’autre mentalement, mais tous ce que tu as vécu, je l’ai vécu, les coups de poing et pieds par mmon père, ma mére qui se faisait battre par lui (maintenant elle est en hôpital médicalisé sous ma tutelle), une petite soeur a élévé sans parent inexistant (maintenant elle travail et vit sa vie pleinement), à ton âge j’avais aussi fugué, mais pour revenir enfin de compte, car je ne pouvait pas laisser ma mére et ma soeur dans cette situation, des envies obscures m’avaient traversés l’esprit dans les moments les plus dur avec mon père, mais j’ai tenu bon, et maintenant que la tempête s’est calmé, j’ai une vie heureuse, une femme, trois beaux enfants etc… il faut juste garder à l’esprit qu’il y’a des gens qui peuvent t’aider si t’es vraiment au fond du gouffre, assitante sociale, une personne proche de toi, mais il ne peuvent rien faire si tu n’as pas la volonté !!! bon courage en espérant t’avoir aidé un peu 😉 !

  18.  

    Bonsoir à tous, ou bonjour. Je ne sais pas vraiment pourquoi je suis atterrit ici mais en faite, je pense que j’ai envie d’écrire quelques part mon ressentit et voir si je dois aller consulter.
    Premièrement, je me sens pas bien dans ma peau, réellement. J’ai été jusqu’à 12 ans à peu près dans les courbes, les normes. Mais à mon entrée au collège et même fin cm2, j’ai commencer à prendre beaucoup de poids et maintenant (j’ai 17 ans, bientôt 18) je pèse quasiment 100 kilos pour 1.64 mètres. Je n’arrive plus à vivre dans mon corps, me sans complexer, moche hideuse peut importe ce que je me met, je me sens moche dans le regard des autres… Quand ma mère m’en parle, je lui dit que à force je m’habitue à cette image mais qu’il est vrai que j’aimerais bien reprendre une bonne hygiène de vie, mais peut importe les effots que je fais, je n’arrive pas à perdre du pids. Entre deux, mes parents ce sont séparés, et disons que la séparation a été plus au moins mouvementée et ma mère a quitter le domicile familial, suite à ça on père a fait une depression et moi je me suis sentie encore plus à l’écart, de part ma différence physique avec les autres mais aussi le fait que j’ai du éduquer les deux petits derniers de la maison. J’ai du me débrouiller seule pour m’inscrire au lycée, où j’ai fait une seconde vraiment catastrophique, étant donné que jai été mise dans une section que je ne souhaité pas (j’ai voulu suivre les copines en pensant que comme cela je n’allais pas être seule, sauf que loupé) j’ai donc séchée les cours et dédécidée que de toute manière ma place était autre part, j’ai retrouvée un lycée l’année suivant, très mauvaise exprience j’ai tenu deux semaines, ne mangeant quasiment plus dormant mal, toujours seule et donc depuis je suis à la maison mais rien ne s’arrange, j’ai l’impression d’être la bonne de service, la femme de ménage et nounou. Je suis tout le temps à bout de nerfs, ne sachant pas quoi faire dans mon futur je m’inquiète fortement pour l’année prochaine, je ne sais pas quelles démarchent entreprendre pour me trouver un nouveau lycée, u quelque chose qui débouchera sur une formation. J’ai aussi perdu ma grand mère paternel il y a presque un an maintenant et je n’arrive vraiment pas à me remettre de son départ, quand je vois quelque chose qui me fait penser à elle, ma gorge se serre et j’ai envie de fondre en larmes, me retenant du mieux que je peux. Et aussi, depuis que je ne suis plus scolarisée, je n’ai plus beaucoup d’amis, vraiment mise à l’écart et personne a qui confié mes petits bobos du quotidiens. Mon père n’est pas quelqu’un d’affectueux par nature et j’ai l’impression que si je parle de mon mal être les gens qui m’entoure ne comprendront pas ce qui me passe par la tête. J’ai beau essayer de faire face, quand je me retrouve seule (c’est-à-dire les trois quart de la journée) je n’ai qu’une envie pleurer et partir d’ici et aussi de ce monde. Je n’ai jamais tenter de me faire du mal à moi même, sauf me faire vomir pendant un été il y a deux ans mais mon ancienne meilleure amie est tombée dans la boulimie et j’ai aussitôt essayer d’arrêter (du moins ce n’était pas compliquer pour moi en tout cas) depuis que j’ai arrêter l’école, je dors beaucoup et tombe souvent malade ( à l’heure où j’écris de poste, je sors tout juste d’une bronchite et j’ai une côte cassé du à la toux que j’ai eu pendant un mois). Je n’en peux plus de cette situation, j’ai l’impression que personne ne tient à moi et rien qu’en y pensant ça me donne envie de pleurer de me dire que si je pars, je ne manquerai à persoonne… Alors je préfère passé 13 à 15 heures par jour à dormir ce qui agace fortement mon père, alors cela engendre des disputes quotidiennes sauf que je n’arrive pas à faire autrement, il n’y a que quand je dors que je me sens bien….
    J’espère que vous allez comprendre, car je pense que tout cela n’est pas très clair et que vous allez lire à travers ce grand poste toute la détresse que je ressens au fond de moi ainsi que la solitude. J’aimerais vraiment trouver une solution et être heureuse comme je l’étais il y a encore quelques années de ça. Aujourd’hui ma vie ne se résume qu’aux mots souffrance, dégoût de moi-même et solitude.
    Aidez moi, s’il vous plait…

    Bonne soirée ou journée….

  19.  

    Bonjour je m’appelle Melvin, j’ai actuellement 16 ans et je suis dépressif, je m’auto mutile, j’ai toujours était critiqué depuis mon enfance, j’essaye de changé pour plaire aux autres, je veux plaire a tout le monde mais je n’y arrive pas, je fais tout pour changer et sa ne marche pas… je suis seul, je pleure de puis que je suis petit, je vais actuellement voir une psy et sa ne change strictement rien a ma vie, je suis seul, et triste, j’ai peur du regard des autres … je ne veux pas qu’ils voyent que je suis faible, j’ai besoin de ma tailler les bras, pour ne plus y penser et penser a cette douleurs permanente, je fais tout pour que personne ne doute de rien … je souris, je veux faire rire les gens pour ne pas qu’ils souffrent comme moi… je ne veux pas expliquer pourquoi je suis comme sa, je me dit que , je n’ai aucune raison d’etre ici, amoins d ‘apporter la tristesse au personne autours de moi… mais si je fais le pas, je ne sais pas si ma cousine ( jumelle nous somme née a 3 jours d’écart et eduqué ensemble ) va s’en sortir, son pere s’est suicidé et ma tatie aussi… j ne veux pas la laisser seul, elle a commencé a fumer car elle est triste, elle dit que sa la soulage, mais moi je ne veux pas fumer, parce que je veux m’en sortir… mais c’est si dur, je veux vivre pour eux qui compte sur moi… mais je suis si seul …

  20.  

    Bonjour je m’appelle nail j’ai 13 ans et j’ai changé de collège mais dans mon collège. Je n’ai pas d’amis car chacun à son groupe et tu ne peux pas le rejoindre et aujourd’hui j ai secher et je suis en privé. L’ecole a appeler mes parents. J’etais partie en vélo donc ma mere a tellement paniqué qu’elle a appelé la police et les pompiers je me suis fait “gronder” ( pour rester poli ) ma mère ma dit que la prochaine fois c’estait l’interna la prochaine fois. Je suis arabe et vietnamien donc on me traite surtout de sale chinois etc et comme je m’apelle nail ils m’apelle “nem” dite moi comment faire pour me faire des amis svp

  21.  

    Bonjour à tous,je m’appelle Juliette,j’ai 12ans et je suis très mature pour mon age..
    J’ai l’impression d’être dépressive,car a chaque remarque de ma mère,je me sens très inferieure aux autres,j’ai l’impression qu’elle préfère mon frère et/ou qu’elle ne m’aime pas.. Tant qu’a mon père,il n’aime que mon frère,car ils ont la même passion..Il y a eu un décès dans ma famille,de mon parrain,dont j’étais très proche. Dès que je vois une photo,une vidéo,ou j’entends sa voix,je fond en larmes.. Mes parents se moque souvent du fait que je pleure beaucoup et quand j’essaye de dire se que je ressent,ils me disputent…

    Que faire? aidez moi!

    •  

      Hey j’ai 12ans aussi et j’ai trouvé LE remède miracle pour retrouver ma joie de vivre! (J’ai bien galeré mais bon xD)
      1-t’a famille te comprend pas? Tu les emmerdes, ils pensent ce qu’ils veulent! T’a pas besoin d’eux!!
      2- faut pas trop réfléchir! Faut se fier à ses premiers intuitions et laisse parler le cœur( ça s’est surtout avec les filles et inversements les mecs )
      3-ai confiance en toi! Avant je galerais (cœur brisé, bad notes,…) mais un soir je me suis dis “a partir de mtn je suis un mec BDSB ( bien dans ses baskets)”!! Et j’ai réussi à tout changé!
      4-le passé faut pas l’oublier!! il est parfois très dur, mais c’est lui qui te construit et t’aide même parfois!!
      5-te laisse pas marcher sur les pieds, laisse parler ta fierté!!

      Grâce a cette méthode, je reprends plaisirs a toute mes activités (sport,sorties,musique,…) et je me sens juste libre comme l’air!!

    •  

      bonjour,juliette,
      Ton message m’a touché et je suis maman d’un garcon de ton age.
      Je te conseille de leur ecrire une lettre ,avec tout ce que tu ressent.
      N’hesite pas à leur dire que tu te sens moins aimé que ton frere.
      Parfois les adultes ,ne percoivent pas la douleur de leur enfants,et je pense qu’une lettre sincére les aidera à mieu te comprendre….et la tu sera fixé ,à savoir qu’il t’aime!!!

    •  

      Bonjour juliette je suis toucher par ton histoire car moi meme jai mon parrain qui est décédé (enfaite il c’est suicidé … jai eu bcp de mal a vivire se passage sa fai maintenant 2ans qui Est plus la . suite a se passage jai perdu confiance en moi et je ne sai pas a qui parler je ne peut pas en parler a mes parent parce que je ne suis pas tro alaise en discution avec eux … mes amis quand je leur di sa elle dise que c normale et que sa va passer et quand j’insiste et bah elle disd que je fai sa pour fair mon interressante alors que fair parce que sa commence a ddvenir lourd a vivre de plus je nest jamais ete alaise ds ma peau etc
      Je ne suis pas ke cas le plus important mais sa fai du bien de parler
      Sinon juliette tien bon essaye de voir que les chose positif meme si defoi sa sera un peu difficile il fau garder espoir !

    •  

      Je m’appelle morgane j’ai 12 ans . Mes parents se sont séparés . Et maintenant ce qui m’inquiète c’est que je n’ai jamais eu de petit ami je ne sais pas pour quoi parfois je me dit que je resterais toujours toute seul que jamais je ne serai aimer de toute ma vie , j’ ai toujours aimer des garçons que j’aimais mais qui eu ne m ‘aimais pas . Que faire si aucun gars ne s,intéresse à moi ? Je suis desesperer. Merci de m’avoir écouter et entendu .

  22.  

    J’ai vu que tout le monde parlait de leur ressenti. J’ai donc decider d’en parler aussi.

    Donc voilà, dans quelques mois je vais avoir 17 ans. Quand j’avais 14 ans, j’ai perdu la personne la plus importante pour moi. Au départ, j’étais tout le temps triste, je mangeais plus, je dormais presque plus,j’avais des troubles du comportements … Je me suis dit que ca passerait, et que c’était normal, j’étais en deuil. C’était il y a presque 3 ans.
    Ca va faire presque 3 ans que je suis comme ca … Je n’ai plus d’intérêt ou de plaisir, je me dévalorise tout le temps, j’arrive plus a dormir, je mange presque pas, en moins de 3 ans, j’ai perdu plus de 30 kilos (je suis passée de 90 kg a 59 kg), a cause du fait que je ne dorme pas beaucoup, je suis souvent fatiguée, et je n’arrive pas a me concentrer en cours, je suis tout le temps anxieuse. J’ai mal de partout et le médecin ne trouve rien.
    En 3 ans, j’ai fugué 3 fois, je me mutile, j’ai essayé de me suicider 2 fois … Cette semaine, des gens que je connais avait plusieurs joints, en espérant que j’allais me sentir un peu mieux après, j’ai beaucoup fumé, en moins d’une heure, je me suis évanouie, personne arrivait a me réveiller, ils ont du appeler les pompiers, qui m’ont emmener a l’hopital où j’y ai passer la journée. A l’hopital, on m’a dit que les pompiers ont du me réanimé 3 fois parce que mon coeur arrêtait de battre … J’aurais pu y rester, et franchement j’aurais préférée, a l’heure qu’il est, je serais la où j’ai envie d’etre, sous terre.
    Seule ma meilleure amie a remarqué mon état alertant … Elle me supplie d’aller consulter un médecin, mais j’ai peur de ce qu’il va me dire, je doute déjà du diagnostic, mais j’ai peur de l’entendre, je saurais pas comment l’annoncer aux personnes qui m’entourent …
    La seule chose dont j’ai envie, c’est de me tuer, je n’ai plus goût a la vie.

    J’ai vraiment besoin d’aide. S’il vous plait, AIDEZ MOI ! :'(

    •  

      bonjour,tu sait sabrina,la vie continue et il y a tellement de choses à decouvrir encore!!!
      Parfois les choses semble insurmontable et puis tu fini par y arriver.

      Penses au mal que cela ferait à ton entourage,la mort et pire e suicide d’un enfant c’est atroce.

      Cela n’est qu’une periode ,le bohneur est entre tes mains !
      Pourquoi ne pas suivre le conseille de ton amie!!tu devrais t’investir dans une association caritative en tant que benevole ,croix rouge ,resto du coeur!!pourquoi pas un voyage en afrique pour aider les orphelins,les pauvres etc….tu auras une motivation ,des gens qui compte sur toi…
      Mais je t’en pries ne commet un tel acte,il y pire que toi et ceux la ont peut etre besoin de toi!!
      Allez courage,bats toi,sois forte et affrote la vie telle qu’elle est!!!
      connaitre les joies du mariage de la maternité ,étres auprés de tes parents à la fin de leur vies

    •  

      Bonjour. Je ne connais pas mais je veux juste te dire que peut être il faut que tu vois qqun qui saura t’aider, là ou toi tu n’y arrives plus. Personne ne remplacera la personne que tu as perdu, d’ailleurs tant mieux. Peut être un médecin une infirmière un prof qqun de la famille, un parent de ta copine…qui tu veux mais confie toi, passe le relais…

      Perso, j’ai vécu une adolescence difficile, je n’ai jamais compris, enfin si mais un peu seulement, pourquoi j’étais si mal. Tout ce que je peux te dire c’est que en fait maintenant c’est derrière moi, comment? Pourquoi? En fait je sais pas trop. Peut être j’étais trop effrayé par la vie d’adulte, et pourtant je souhaitais vivement laisser certains passages de mon enfance loin, très loin.

      Bref, DSL de parler de moi.

      Prends soin de toi

    •  

      Bonjour Sabrina. Surtout ne te suiside pas ! Tu es jeune et si tu te tue, tu ne connaitras jamais le mariage et plein d’autres experiences fantastiques ! Dis toi que la personne que tu as perdu n’aurais pas voulu que tu meures ! Gardes espoir et je te conseille d’aller voir un psy, il t’aidera beaucoup !
      J’esperes que mon message t’as aidée !

  23.  

    Bonjour/Bonsoir
    Je présente a mon tour mon cas, merci à ceux qui lisent.
    J’ai 13 ans et j’ai l’impression d’être la seule dans un tel cas !
    Vers mes 10/11 ans je me suis inscrite sur un jeu créatif. Ma meilleure amie ( je vais l’appellée Soraya ) s’est également inscrite en CM2. Un jour, elle m’a dit qu’elle connaissait quelqu’un de sympa sur le jeu qui l’aidait, le soir je l’ajoute en ami et regarde ses films (oui, on peut créer des films sur le jeu ) Je suis émerveillée, tout est parfait, je vois des choses que personne d’autre ne fait, bref Pa-rfait ! Je lui ai envoyé ( message Pv ) que Soraya m’avais dit qu’il étais sympa et qu’il pourrait m’aider. (Entre le samedi 2 mars 2013 et 7 mars )Il me répond et on a toute une question, on apprend a se connaître. Catastrophe ! Il est majeur. (18 ans )
    Je ne lui reparle plus tellement, le temps passe.
    14 mars 2013, je suis en 6e, en cours d’anglais. Je m’ennuie et pense soudainement a lui. Je ne suis plus du tout le cours ( malin, le contrôle était sur ça ), je l’aime. Parfaitement consciente qu’il est en couple et qu’on a 6 ans de différence et surtout qu’il habite loin. ( je me suis informée plus tard et c’est pas une petite distance. 9018,83 km. Il habite a la Réunion. ))
    Je le lui ai dit bien plus tard, en tout cas avant qu’il casse avec sa petite amie, été 2013. J’ai fait une déprime en mars/avril 2013, j’en ai parlé 1 fois a mes parents, le soir même, je ne mange pas. C’est la seule fois et je n’ai pas de troubles alimentaires.
    Accélération de l’histoire ( des moments ou je suis heureuse rien qu’en pensant à lui, d’autres ou j’arrive a l’oublier pour une courte durée )
    Cela fait quelques temps qu’on commente The Voice en direct, je n’aime pas particulièrement mais c’est un des rares moment ou je peux lui parler dans la semaine.
    Je ne dis pas la cause ( elle idiote et j’ai la flemme ) mais je l’ai bloqué 1 sem. Pendant cette semaine, je vois qu’il y a une fille qui ne parle que de lui et qui semblait folle de lui. Mais c’était apparemment réciproque. Même semaine, je parle de cette histoire a une amie, sur le jeu et elle me propose de lui parler de moi pour voir un peu ce qu’il pensait de moi.. Il ne semblait pas près a me reparler. Je le débloque donc le lundi et lui envoie “.”
    En réponse, que des textes en anglais qui disait en gros que notre amitié était derrière lui. Je réponds “…”
    Réponse : STOP. J’rép plus. Perds pas ton temps.
    Depuis la dispute s’est arrangée.
    Maintenant je rêve de le rejoindre. Mais je n’en ai pas du tout les moyens. Je pensais y aller avec ma meilleure amie actuelle ( je me suis disputée avec Soraya au début de la 5eme ) imprimer des faux billets et partir à la Réunion ( ou au Japon ) avec elle. Trop risqué. J’ai des projets irréalisables, je veux arrêter les cours pour travailler et avoir l’argent pour partir. Trop jeune. Au collège, je n’ai pas d’amis dans la classe, seulement dans les autres. Je suis plutôt rejetée et critiquée ce qui n’arrange pas les choses.
    Hier, j’ai pleuré en cours et j’ai passé 1h30 a l’infirmerie. Le début de la dépression, j’en suis sûre. Je lui en ai parler le soir et j’allais mieux. Mais ce soir je vais a nouveau mal, je ne veux plus aller en cours. Je parie que ma moyenne serait bien meilleure si je n’avait pas h24 son nom dans la tête. ( je ne l’ai jamais vu )
    Merci a ceux qui ont lu.

  24. Eh bah!!! je compati à toutes les personnes qui ont partagés leur histoires, et le fait qu’il y es de nombreux témoignages sur ce site, me rassure que je ne suis pas la seule à souffrir. Merci a vous tous!
    Bien a vous,
    W.A

  25.  

    Bonjour à tous,

    j’ai 25 ans et je suis passé par une grosse phase de dépression quand j’étais plus jeune. Jusqu’en 4eme j’étais première de classe, èélève et petite fille modèle, qui disait amen a tout tellement j’avais peur de décevoir, que ce soit mes parents ou mes professeurs. Puis j’ai voulu m’affirmer, dire ce que je pensais, être qui je sentais être au fond de moi. Je suis devenue la fille excentrique un peu bizarre qu’on aime bien, mais pas trop. C’est a ce moment là que tout a basculé, ma mère n’a pas supporté ce changement soudain de comportement et à commencé a être pire qu’un surveillant pénitencier. Dès que quelque chose ne lui convenait pas elle m’insultait, me disait que si je continuait comme ça je finirai pute ou caissière, que je n’avais rien de la ventre, que je n’étais qu’une pauvre fille qu’elle aurait mieux fait d’avorter plutot que de m’avoir. Bref des paroles très motivantes quand on est déjà pas bien dans sa peau. DU coup je m’enfermait dans ma chambre et me scarifiait, pleurait, je dormais peu, et pour ce qui est de la nourriture, et bien c’était un vrai parcours du combattant, j’ai vite basculé dans l’anorexie, la boulimie, entre mes 15 et 19 ans j’ai fait 5tentatives de suicides, dont une qui m’a menée plus d’un mois à l’hopital. Je n’avais que très peu d’amis et pour me faire apprécier je mentais, m’inventais une vie, celle que je voulais vivre enfait. Après mon bac j’ai rencontrer un homme, violent, alcoolique et accro a la coke qui m’a entrainé dans sa spirale de l’enfer. J’étais une loque. Un jour il est allé trop loin et je me suis dit qu’il fallai que je voie quelqu’un. Ce n’est jamais évident de faire la démarche d’aller voir un psy mais je vous assure, elle m’a sauvé la vie, elle m’a redonné confiance en moi, m’a trouvé un traitement adapté et j’ai pu reprendre une nouvelle vie, on va dire.
    Aujourdh’ui j’ai 25 ans, je vais beaucoup mieux même si j’ai des phases de rechutes, car la dépression ne nous quitte pas comme ça du jour au lendemain, c’est une maladie latente, qui revient dès qu’elle aperçoit une faille. Mais il faut se BATTRE, penser à soi et rien qu’a soi, les autre on s’en fou, ce n’est pas eux qui vont faire qu’on va reussir ou non. Il faut se donner les moyens, mais on ne peut pas le faire seul. Seul un spécialiste peut vous donner les “trucs et astuces” pour s’en sortir.
    J’ai toujours des rechutes, la situation avec ma mère ne change pas, mais je n’y prête plus attention, je sais qui je suis, ce que je vaut et c’est le plus important. OUI j’ai toujours mes complexes, mes idées noires mais elles ne régissent plus ma vie comme elles ont pu le faire. Je suis maitre de ma vie, et je la vie comme je l’entend, c’est ce qu’il faut se dire.
    Ce n’est pas évident, la vie est semée d’embuches mais il faut savoir garder le cap et surtout être soi-même peut importe qu’on soit beau moche grand petit mince gros intello ou non, on mérite tous de reussir et vivre heureux!

  26.  

    Bonjour, j’ai 15 ans et je suis en troisième, depuis octobre je strésséé tous les soir (tétanie , tremblement etc…) et je l’ai mis sur le dos d’une personne , puis tout est parti pendant 1 mois j’avais retrouv ma joie de vivre et je suis tombé. Je fais une dépression et le fait de penser a cette personne tout le temp ne m’aide pas :/ Je suis trop mal, jai l’impression que rien ne s”arrangera jamais et que je penserai toujour a cette personne (ca fait 2 mois et j”en peux plus) . Que faire? prendre des AD?

  27.  

    Bonjour, voilà mon histoire je suis une jeune fille qui va avoir 17 ans bientôt , et y a 2 ans je faisais 1m53 pour 61 kg je me trouvais mal dans ma peau j’ai décidé donc de perdre du poid pendant 1 ans j’ai perdu et je suis retombé à 55kg… Aujourd’hui je ne vie que pour mon poid et l’apparence que je vais donner… Je me sens vraiment mal dans ma peau donc il y a maintenant 2 mois j’ai décidé de re perdre du poid et je suis aller a 50kg en perdant tu poid j’aurais pensé que ma vie allait changer, j’allais me sentir mieux dans mon corp mais ça n’a rien changer je ne m’aime toujours pas.. Je suis tomber malade.. Car je faisais trop de sport, je mangeais presque plus et les cours étaient trop intensif pour mes activités.. Je suis tomber fatigué et a commencé a faire des malaises on m’a dit que je commençais un début de crise d’anorexie donc j’ai re décidé de manger mais aujourd’hui je fais actuellement 49,5kg pour 1m54 j’ai encore perdu.. Je ne sais pas a qui en parler.. Et qui je dois aller voir.. Car je vie que pour mon poid, quand je mange je calcule combien de calories j’avale, des que je regarde une personne dans la rue je regarde comment la personne est menu.. Ça devient épuisement pour moi..

  28.  

    Bonjour a toute et a tous voilà aujourd’hui j’ai pris le courage d’écrire ce message afin d’avoir une réponse qui pourrait m’aider
    Tout t’avais commencé au college en 6 ème j’était une fille qui avais un caractere tres fort je dirait et sa ne plaisait pas a mes copine alors j’ai tout de suite changer pour ne pas les perdre arriver en 5 ème au début de l’année moi et ma meilleure amie on c’est attaché a une fille ( on va l’appelé Nina ) on est devenue 3 meilleure amie on se quitter plus on était toute les 3 contente . Enfaite Nina m’aimer pas du coup elle fesait tout pour remonter le moral a ma meilleure amie contre moi je c’est pas pourquoi et au fil du temps Nina et ma meilleure amie ( on va l’apeller Sarah ) se sont rapproche de plus en plus elle ne se quitter plus , Sarah m’oublier petit a petit . Un jour Nina et moi on s’est disputer et ces a ce moment la que ma dépression est arriver , Nina a commencer a dire a Sarah des chose fause contre moi elle disait que j’avais insulter sa mère , que je les insulter de grosse **** ( etc) mais c’était faux alors Sarah et Nina me parler plus du coup je me suis retrouver seule ensuite Nina a monter le moral maintenant a tout mes amis tout le monde a la fin je me suis retrouver seule au monde si on peut dire sa comme sa arriver en 4 ème Sarah ma reparle parce que elle a su , et nina me reparler parce que Sarah me reparler bref et au fil du temps jusqu’à maintenant je suis encore seule sauf que Sarah est encore avec moi bref bha elle a remonter toute la classé contre moi toute la cours contre moi
    Maintenant je me sens mal , je suis triste de la vie j’ai plus de gout aussi , je suis déprimer tout ce que je veux c’est rester chez moi seule , je veux plus sortir j’ai peur de rencontre les fille de ma classe peur qu’elle m’insute qu’elle me font mal au cœur j’ai peur de tout maintenant j’ai plus confiance en moi avant j’etait une fille qui avait la joie de vivre mais maintenant j’arrive plus vivre comme avant , j’ai parler de sa ma famille ils mont conseiller beaucoup de chose et je suis arriver mais a chaque fois que j’y pense je me retrouver devant un mur qui me bloque tout les soir j’appelle ma cousine et je peut dire que a chaque fois que je parle avec elle je me sens libre c’est comme si mon mur est devenue transparent sauf que je pourrait pas appelé tout les jour parce que j’aurait pas du temps libre avec les cours et tous … demain lundi 10 mars c’est la rentré pour nous et j’ai une boule au ventre je veux pas y retourne dans ce cauchemar c’est impossible
    S’il vous plait je vous demander a l’aide je vous en supplie AIDER MOI c’est urgent 🙁 :'( :-\

  29.  

    Bonjour à mon tour d’écrire mon commentaires,

    Voilà j’ai 13ans j’ai perdus quelqu’un de très cher pour moi,Mais voila depuis 3semaines maintenant je n’arrive pu à remonter la pente . Mes parents ne m’aide même pas ,eux ils m’enfoncent encore plus ma mère (si on peux appellé sa une mère) me dit que je suis qu’une profiteuse, qu’une hypocrite, qu’une peste fin bref j’ai le droit à tous les gros mot et mon père lui il me comporte comme une enfant de 2ans j’en peux plus d’eux ils m’étouffent ils ne s’entendent même plus ils ne font que s’engueler c’est l’horreur chez moi… tous mes week-end, mes soirée je les passe seules , le soir je mange seule enfete je suis tous le temps seul, renfermer sur moi même,je ne sort pu appart pour aller au collège et en cours quand je vois les gens tout content j’ai envie de m’effondrer, je suis le genre de fille qui encaissent ,encaissent, qui devant les autres essaye de paraître bien de cacher tous ses problèmes qui ne se plaint jamais qui garde tout pour elle, mais qui le soir s’effondre dans son lit, je nen peux plus de cette vie de merde…. j’ai envie de fuguer de partir loin, loin d’eux pour pu ne les revoir et ne jamais revenir…..

    •  

      Bonjour, moi aussi j’ai 13ans, et mon problème est un peu pareil. J’ai perdu plusieurs personnes et cela m’a beaucoup affecté, surtout depuis mes 8ans. En cours…j’avais une copine en maternelle mais elle ne me trouvait pas cool donc elle m’a lâché en CP. Depuis j’ai cherché et cherche toujours une personne à qui parler. Et en CE2, une fille a voulu “jouer” avec moi en me faisant des blagues de plus en plus humiliantes, jusqu’à ce que je chute complètement. Elle m’a fait deux grosses choses atroces, je vais passer en 3eme et ces histoires sont encore à la bouche des gens. Donc je passe mes journées toute seule, en priant pour qu’une personne vienne me voir, mais quand une vient, c’est pour avoir des réponses ou me cracher dessus, me tirer les cheveux,etc… A noter que la première fille s’est mise en gros groupe contre moi en 6eme. A cause de ça, j’envisage la fugue parfaite depuis des années, je suis en conflit total avec ma famille, j’ai envie de mourrir. Et devant les quelques personnes qui viennent, je leur dit comme toi. Pouvez-vous m’aider svp, je ne me sens plus de tenir, en plus je connais ma prochaine classe, mes parents me disent comme vous, je leur ramène 17de moyenne générale, je travaille pour eux car moi, je ne ferais jamais ça. Et ils trouvent que c’est pas suffisant. Je ne fais que pleurer, et j’en ai marre de mon anxiété de naissance, elle me pourrie ma vie sociale !! Merci de m’avoir lu, JOJO j’espère que tu iras vite mieux, bisous.

  30.  

    Bonjour, c’est la première fois que je parle via un forum. Donc voilà j’ai 14 ans et je suis dépressive, du moins j’ai l’impression de l’être. je suis en 3eme et cette année, tout le monde me met la pression, que ce soit les profs, les parents mais aussi moi même, j’ai tendance à me la mettre toute seule. En plus de cela, cette année mes parents ont décidé de déménager (c’est mon 8ème déménagement) et je commence à saturer, toujours changer, j’ai l’impression d’être une nomade. Je ne dors plus, je matte des films morbides pour me torturer l’esprit, je suis tentée de plus en plus par les cigarettes et l’alcool. Je suis agressive envers mes parents et ma petite soeur et dès que j’essaye de changer, d’être une meilleure personne, ils me le font remarquer “pour une fois, tu fais ci… pour une fois, regardez elle se montre gentille” et ça me mets en pétard, je veux qu’ils arrêtent, je veux qu’ils arrêtent de raconter ma vie à chacun de leur amis. Ils ne me comprennent pas et moi je ne les comprend pas, alors aucune connexion possible. C’est insupportable de ne pas être comprise, de ne pas pouvoir s’exprimer comme on le souhaite, alors je me noie dans le chagrin, la solitude, la dépression ou encore dans les fêtes, mais surtout les mensonges, je mens à tout le monde pour cacher les apparences, je mens à ma meilleure amie, et je m’en veux un peu plus chaque jours. Elle, elle a une vie exaltante presque parfaite et je l’envie alors dès qu’elle me raconte sa vie (comme nous habitons loin l’une de l’autre) je mens, je m’invente des petits copains, des exploits, je m’invente une vie pour me sentir égale par rapport à elle. Je ne sais pas si c’est une dépression, mais dans ma famille, surtout mes grand parents tombent facilement dans la dépression, les antidépresseurs et ce genre de choses. Je ne sais pas si quelque chose cloche chez moi mais c’est beaucoup plus simple de s’exprimer à travers les mots …

    •  

      j’ai a peu près le même problème que toi je pense… j’ai 14 ans et depuis le CP-CE1 j’ai toujours été victime d’intimidation jusqu’à maintenant (bon je vais faire un résumé…) mais la c’est mes parents ils sont toujours contre moi, ils ne savent pas que ce qu’ils disent ca fait du mal, quand je veux aider ma mère a faire quelque chose par exemple je lui demande si je peux faire quelque chose, mais souvent comme j’ai de la musique dans mes oreilles, elle m’engueule elle dit que je fous rien, que je sert à rien,elle me traite de tous les noms,donc moi ca m’énèrve parce que je veux l’aider et elle dit que je m’en fout d’elle… Et elle ne sais pas que ce qu’elle dit ca blesse, donc je pleure souvent et je part de la maison en courant et puis elle me dit que je suis pas normale et que je pleure pour rien que je m’énerve trop…elle me traite de taré, elle dit que je suis debile, le truc c’est qu’elle en rajoute et plus elle en rajoute plus ca blesse donc ca j’y pense tout les jours car elle me le sit presque tout les jours … elle ne comprend pas mes émotions… Bref… je ne sais plus ou j’en suis je n’arrive pas à dire tout ce que je ressent.. c’est difficile d’essayer de s’exprimer… bon bref… j’ai fait un résumé

  31.  

    Pour ceux qui sont scolarisés, pensez au médecin ou à l’infirmière scolaire : ils sont formés pour vous aider à traverser des passes souvent difficiles et à reconnaître des symptômes dépressifs.

    Ne restez pas seuls, et soyez bienveillants avec vous-mêmes ; essayez de faire au mieux et ne vous en veuillez pas si vous ne pouvez pas faire plus. Remerciez-vous de faire déjà au mieux.

  32.  

    Bonsoir,

    Je m’appelle Lily, j’ai 16 ans. Je ne vais plus a l’école depuis mes 12 ans et n’ai suivit aucune études ni rien de se genre… Mon père et ma mère ne sont pas mariés mais vivent ensemble depuis qu’il on eu ma grande sœur alors qu’il était encore jeune, dix-huit ans chacun. Je suis arrivée tout juste un ans après. C’est a partir de la que tout a commencer a ce déglinguer dans notre famille… Mon père travailler toute la journée, et ma mère rester a la maison pour s’occuper de ma sœur et moi. Quand mon père rentrer, ils se mettait en colère pour un rien, faisait tout volé sur son passage et se disputer avec ma mère, parfois même, il en était violent… Je pensé que cela s’arrangerait avec le temps mais ce n’est pas le cas du tout. Tout c’est empirer justement. J’ai maintenant 16 ans et mon père s’en prend a moi depuis des années. Il me brutalise et me frappe parfois sans raison valable. Je n’ai pas le droits de sortir de chez moi, enfin, a par trainée autour de chez nous. Je n’ai pas d’amis. Absolument aucun. Mon ex meilleur amie m’a lâcher parce que elle juger ma famille trop de cinglée… Je me sens tellement mal, et personne ne s’en rend compte. Parfois, quand je suis quelque part, par exemple dans un centre commercial ou même a la boulangerie, j’ai envie d’éclater en sanglot, je me retiens jusqu’à ce que je sois a l’abri des regard pour pleurer librement. Je n’ai plus de vie. Je ne mange pratiquement plus, je me mutile depuis trois ans pour évacuer ma colère et mon mal-être, je dort 12h par jours, il m’arrive de ne pas sortir de chez moi pendant toute une semaines entière…

    J’étouffe. Je me sens mal. Je dort généralement vers 4h matin quand une de mes crise de panique ne manque pas de me foudroyer… Je ne peux pas en parler, mais une par de moi en a besoin, je le sais ! Parfois, je vois noir. S’est un trop plein d’émotions, j’attrape n’importe quoi et je m’ouvre les poignet, parfois je suis tellement aveuglée par se mélange de chagrin et de colère que je ne mesure pas mes actes. Résultat, il m’arrive d’en perdre connaissance… Tout ça pour dire, que plus rien ne vas. Je me terres dans un mutisme depuis un ans. Je me contente d’hocher ou de secouer la tête pour répondre mais je ne parle plus vraiment. Je n’ai plus de vie, tout simplement. Je voudrais en finir, mais ma pauvre mère m’en dissuade. Je me dit que si je la quitte définitivement, elle en mourrai. Elle est déjà bien assez malheureuse comme ça. Alors… Je ne sais plus quoi faire. J’ai beau me résonner, je ne pense que négativement. Quelqu’un est dans le même cas que moi ? Si oui, je vous en prie, dite-moi ce que je doit faire…

    Lily.

    •  

      Est-ce qu’il t’est possible d’aller voir un médecin ? Soit un médecin de ville, soit un médecin dans un dispensaire genre Planning familial…
      A titre personnel, je pense que tu es sous pression et il faudrait absolument aller voir un adulte neutre.

    •  

      Bonjour ou bonsoir 🙂 Lily je m appel Jessica j ai 31 ans je suis dépressive depuis au moins l âge de 12 ans. Je suis encore aujourd’hui une grande angoisser une anxieuse tout cela se soigne Lily et se soigne même plutôt bien garder tout pour toi n est pas une solution il faut vraiment et je parle pour tout les ti bout ici et les ados en parler a un psy n ayez jamais honte de votre état et n en voulez pas a ceux qui ne comprenne pas votre état même si ça peux vous mettre mal car il faut passer par la dépression pour savoir ce ke c est vraiment . mon fils a 11 ans et il montre des signes de dépressions comme j ai connu ça je l ai capter direct j espérais ke ce ne soit pas ça mais bon étant dépressive je me doutais bien ka un moment ça allait lui tomber dessus du coup je l emmene voir un psy a moi il a du mal a parler et comme je suis une grande sensible je ne veux pas qu il s en veuille de me dire des choses ou de me faire pleurer il est comme vous touss qui parlez ici quelqu un de profondément sensible . parlez a sa famille si personne na connu la dépression dans votre entourage alors cela ne servira a rien de leur en parler mais si vous tenez a vous même car c est l estime de soi qu on perds beaucoup dans ces moment la si vous tenez a vous alors foncée parlez a votre médecin traitant ou psy ou infirmière de votre ecole . ne vous laissez pas abattre et je continue a dire que si vous parlez de tout ça ici c est que au plus profond de vous subsiste une lueur d amour pour vous même ne croyez pas être faible non vous vous trompriez c est pas parce que vous avez des difficultés a retrouver cette force que tout le monde en soi même possède que ça y est c la fin de tout non non cette force elle peut être retrouver avec l aide de medecin car tout seule vous co’tinuerez a vous morfondre et je sais de quoi je parle . ne pensez pas aux autres pensez a vous vous voulez vous retrouver enfin aller consulter un psy ou votre médecine’ traitant il vous aiguillera n ayez jamais peur de dire que vois perdez pieds car cela peux arriver a absolument tout le monde je vous assure . gros bisous et faite vos démarches battez vous battez vous .

    •  

      Bonjour Lily,

      Je suis une maman qui cherchait sur le net des solutions pour ne plus crier sur mon fils… et je suis tombée sur ton message.
      Que dire ? Quelle tristesse… je me reconnais un peu dans l’agressivité de tes parents mais surtout dans ce que tu subis.
      Car j’ai eu aussi un gros mal de vivre à ton age, qui a entrainé une grosse dépression à mes 27 ans…
      Tu sais, on ne choisit pas ses parents, on les subit.
      Ils ont surement vécu beaucoup de douleurs étant enfants pour être comme ils sont maintenant. Je parle un peu en leurs noms car c’est ce qu’il m’arrive. Mais c’est loin d’être une solution. Et c’est toi qui “prends” tout.
      J’avais un psychiatre qui me disait que les gens les plus malades sont souvent ce qui ne le reconnaissent pas et eux ne changeront pas, et que nous, les victimes, nous sommes comme des mouches à vouloir sortir de la pièce en s’écrasant de toutes nos forces sur la vitre… au lieu de faire avec, dans la pièce… ou trouver une autre sortie ailleurs… une fenêtre légèrement ouverte dans cette même pièce…
      Donc, Lily, prends soin de toi. La vie continue et doit continuer, mais meilleure bien sûr.
      Je te conseille d’aller te faire aider auprès d’un professionnel.
      Il peut vraiment t’aider à ne pas “absorber comme une éponge” ton milieu environnant malsain. A faire face, à te dire que tes parents sont malades, et que tu dois te préserver. Les amis, les copains… ça viendra quand tu auras un visage plus serein, plus détaché de ce qui t’arrive, car les gens ressentent la dépression, le mal-être et… fuient.
      C’est vraiment triste et ça m’attriste car ça me renvoie à un réel mal-être que j’avais à ton age. Mais, tu sais, j’ai 43 ans, je ne dis pas que je suis la plus heureuse du monde… j’ai parfois des hauts et des bas, mais rien à comparer à ce que j’ai vécu. Je dis que j’ai des bas, car je suis très exigeante envers mon fils, trop surement, et je crie, je hurle… c’est là que je vois le mal-être de mon passé qui ressurgit… (un père qui ne s’occupait pas de moi sauf pour me dégrader, m’engueuler, me frapper et une mère qui fermait les yeux et qui ne voulait de moi que des bonnes notes) mais je l’aime mon fils plus que tout. Surement comme tes parents…
      Lily, tu es jeune, beaucoup d’autres ados sont en mal de vivre pour tout plein de raisons différentes.
      Armure-toi (j’ai bien dit aRmure-toi). Vis ta vie. Sors, qu’importe le regard des autres. Trouve du plaisir, il est dur à venir mais il arrivera.
      Courage Lily.
      Une maman qui était dans le même cas que toi…
      PS : je dis tes parents sont malades… les deux. Ton père car il refoule surement un gros mal-être de son enfance et ta mère à ne pas réagir à cette situation…

    •  

      Faut absolument que tu contactes une aide extérieure , que tu ailles voir un psy ou un médecin ! Si tu n’as personne a qui te confier , téléphone à SOS Dépression : 01 40 47 95 95 ou à Suicide Écoute 01 45 39 40 00 . Faut que tu t’accroches , que tu finissent tes études , c’est le seul moyen de t’échapper de là ! Je sais c’est dur , mais si tu te suicides , tu ne régleras qu’un moment de souffrances , contre toute une vie …

    •  

      bonjour,j’ai 14ans , je ne suis pas vraiment dans le meme cas que toi, je ne fais pas frapper par mes parents pour rien mais par contre je me renferme tout le temps je ne dit rien a mes parents parce qu’ils sont contre moi et ils me traitent de debile ou de singlé pare qu’ils disent que je pleure pour rien, ca ne sert a rien que je leur disent ce que je ressent car ils ne comprendrons pas, j’ai deja essayé de m’exprimer avec la haine mais ils n’essayent pas de comprendre… ils ne savent pas non plus que j’ai été victime d’intimidation à l’école depuis mon enfance jusqu’à la 5eme la cette année je suis en 4eme j’ai réussit a etre plus forte poir ne pas etre détestée par le monde comme avant, bon il y a toujours des personnes qui ne m’aiment pas mais je m’en fous et puis il y a des personnes qui m’insultent mais j’essayent de ne pas les écouter et faire comme si ils n’etaient pas la… Mais mon problème c’est avec mes parents… je ne veux pas être méchante ni leurs faire du mal alors je ne leurs dit rien. je cherche à aider ma mere mais elle dit que je sert à rien et elle me traite de tout les noms… quand je lui parle elle ne m’écoute pas, parfois je me demande si je ne suis pas morte, si je ne suis pas un fantome, j’ai l’impression que personne ne m’entend et que personne ne me voit, meme quand je ne bouge pas elle arrive à me foncer dedans alors qu’elle peut me passer à coter… on dirai vraiment qu’elle ne me voit pas. et elle s’en fout de ce que je lui dit, elle se plain tout le temp et elle croi que je ne pense qu’à moi parce que he be fais rien… parfois elle me dit des mots qui blessent et je m’enfuis de la maison en courant et en pleuran . je pleurs de haine et d’émotions parfois je me mutiles pour oublier la douleur que j’ai à l’interieur. ma mère ne comprendnpas que je suis sensible, c’estdepuis que j’ai été victime d’intimidation ca m’a fait devenir sensible car tout les jours je rentrai chez moi en pleurant,je me suis effondrée et devenue vraiment sensible. ma mere m’a meme dit d’aller dans un hopital psyquiatrique 🙁 elle pense que je ne suis pas humaine ? ca fait souffrir d’entendre ca de sa propre mère aussi… :'( bref… je suis désolée je n’ai pas de solution pour t’aider j’aimerais t’aider mais comme j’ai aussi des problemes je ne sais meme pas moi meme comment m’en sortir… :/

  33.  

    bonjour je m’appelle robin j’ai 15 ans et je suis en seconde cette année je suis tomber dans une classe de fille.Et c’est la première fois de ma vie que j’ai casiment aucun pote je reste avec des gens avec lesquelles je ne me sens pas allaise et je déprime tous le temps je rate les cours et je me rends compte que je n’ai pas de veritable amie avec qui parler et me confier . Les personnes avec qui je reste sont asser desagréablent avec moi et cela me fait beaucoup de peine j’en marre de la vie marre de la societe marre de la difference j’en peu plus (dsl pour les fautes j’ai meme pas la force de les corrigé)

  34.  

    Dans tous les cas, il faut RESTEZ FORT ! Vous ne pouvez rester comme sa , il faut rebondir et profitez de chaques moments de la vie qui vous ai offert. j’ai aussi traverser un moment tres dur de ma vie, cela m’a plutot sensibiliser , mais j’ai rebondi et chaque jour qui passe je m’endurcis de plus en plus ! Alors surtout ne laisser pas passez votre vie et Profiter de chaque petit detail qui vous rend heureux et plus vous profiterai des petits moments , plus vous remonterez vers le haut et vous serez enfin HEUREUX ! Positivez meme si la vie est dur par moment dites vous qu’il y a toujours pire et que vous avez une chance enorme d’etre sur terre et que la vie vous reserve pleins de surprises . maintenant a vous d’attraper les perches que la vie vous donne par moment et d’en faire usage. Pensez a tous ce qui vous aiment et que vous aimez . Et le sucide nes SUTOUT PA une fin a tous les problemes, avant sa il faut en parler et au moins un de vos proches sera la pour vous ecouter et vous soutenir.

  35.  

    Salut,
    En lisant vos commentaires j’ai décidé d’écrire le mien. Moi, j’ai 13 ans et j’ai toujours été la “fille aux bonnes notes”. Etant dans un collège ou le niveau est assez haut, je suis en quatrième et j’ai 18 de moyenne alors que la deuxième a 16. La n’est pas le problème. C’est que certaines personnes ne me parlent pas ou m’évitent à cause de ça !! Ils me traitent d’intello et me répète sans cesse que je travaille comme une malade !! Alors que c’est totalement faux. Je ne travaille pas plus que les autres mais j’ai des “facilités”. Je vis mal cette situation. En plus, cette année dans ma classe j’ai rencontré certaines personnes avec un mauvais fond qui étaient sympas au début avec moi. Mais au bout d’un moment, ces personnes ont commencé à me critiquer et à me rabaisser sans cesse alors que je leur ai rien fait : “Tu sers à rien”, “Tu es moche”, “Les gens se servent de toi.”, “Tout le monde en à rien à foutre de toi”… et j’en passe. Etant déjà pas confiante en moi, ces critiques m’ont complétement détruites et je passe mon temps à me rabaisser. Il y a peu, ma meilleure amie m’a parlé et m’a expliqué qu’il ne fallut plus que je crois ces personnes là. J’étais contente de lui parler mais c’est difficile de se reconstruire quand on est persuadé qu’on est nul.
    Ensuite, je ne m’entends pas bien avec ma mère. Elle me crie dessus pour un rien et en plus elle est trop stict. Elle n’est pas du tout compréhensive et elle ne m’écoute jamais. J’aimerai avoir une mère qui s’intéresse un peu plus à moi et à mes passions. Quand je vois mes copines qui s’entendent hyper bien avec leur mère ça me fout une boule au ventre… J’ai trouvé du réconfort dans la musique mais cela n’est pas suffisant. L’autre jour je lui ai gentiment demandé si je pouvais aller à un concert avec ma meilleure amie. Réponse : Non c’est trop dangereux. Bref, j’ai l’impression qu’elle veut me foutre en déprime. Tous les soirs je pleure dans ma chambre toute seule et quand je suis avec mes amies et je suis contente, d’un coup j’ai envie de pleurer et je ne me sens pas bien. Or, je ne sais pas pourquoi. Je partage un sentiment qui est mélê de bonheur, de colère et de tristesse. C’est très désagréable et j’aimerai retrouver le sourire. Sachant que j’ai de plus en plus de symptômes de la dépression. Merci d’avoir lu ce commentaire et j’attends vos réponses avec impatience.

    •  

      Salut , j’ai 14 ans et je suis en 4eme moi je te comprend c’est super difficile quand les personnes te traite comme sa . Pour moi c’est le cas aussi mais parce que j’ai des kilos en trop c’est tellement dur chaque jour de subir certaine moqueries ou que les personnes du College te regarde de travers. Enfin bref je souffre aussi d’un debut de depression mais pas que pour sa c’est peut etre debile mais surtout la cause de ma depression est en raison une partie que je suis tombee amoureuse d’un mec avec qui je me dit que j’ai aucune chance j’ai un pote qui est gavais proche du garcon que j’aime alors il me conseil mais ces super dur !
      Je ne sais plus quoi faire aidez moi svp merci
      J’en pleure tellement souvent même au College mes amies me reconforte mais au bout d’un moment sa me fait plus rien on subit.
      Mes parents ne sont pas au courant pour mon debut de depression je ne veut pas les melees a sa mais comment faire pour le cacher ??.
      Merci d’avance.

    •  

      Coucou on t a peut etre deja repondu mais je voudrais
      Bien parler avec toi en privé si tu veu je suis exactement
      Comme toi a quelle ke exeption pres si tu a facebook je ss melanie caron . J espere avoir de t nouvelle

    •  

      bonjour,personelement je ne suis pas du tout forte a l’ecol mais je trouve que les personnes qui trétique les gens avec de bon résultas scolaires son conpletement stupide, tu ne devrais pas les écouter reste toi meme se n’est pas eu plus tard qui va taporter un travaille 🙂 si tu as besoin de parler je suis la ps désolé pour les fautes dorthographe 😉

  36.  

    Bonjour, je suis désolée je sais que ce sujet date un peu mais j ai vraiment besoin de parler. Je suis à bout !
    Alors voilà, je suis une fille de 13 ans, on peut dire que j ai de très bons résultats scolaires ( presque 18 de moyenne générale) mais depuis plus de six mois, je n ai plus goût à rien, je me mets à ppleurer pour un rien, j ai du mal à dormir, je ne travaille presque plus en classe ni à la maison, je me dispute constamment avec mes parents, je ne mange plus, mais surtout, je me scarifie et j ai déjà fait des tentatives de suicides. Ma mère n est pas au courant où alors elle ne réagit pas. A la suite de mes mutilations,j ai de plus en plus perdu d ami(e)s et je me sens changée, changée mais en pire, changée en une fille que je ne suis pas qui est insociable, violente envers elle-même et pourrait l etre avec les autres. Je n ai plus aucun dialogues avec quiconque. Je passe mes soirées et mes week-ends enfermée dans ma chambre à pleurer et à me mutiler. J ai tout le temps des idées noires. Je ne peux penser à rien de joyeux sans que des pensées noires arrivent et recouvrent tout mon esprit. J ai eessayé de parler de mon mal être avec des amies mais elles ne me comprennent pas ou ne me prennent pas au sérieux, même en voyant ma chair du bras à vif, elles ne réagissent pas, personne de réagit d ailleurs… Je n ose pas en parler à ma mère car elle se ferait du soucis pour rien, je n en vaut pas la peine !!
    Je suis tellement mal dans ma peau que je ne mange plus ( j ai du avoir une perfusion d urgence car j au perdu 7 kilos en 3 jours) je suis aussi parfois tellement stressée au point de vomir et de m évanouir.
    Je vous remercie d avoir lu tout ça jusqu’au bout et j accepte tous vos conseils.
    Une adolescente mal dans sa peau.

    •  

      tu sais, je ne comprends pas comment tes amies ne peuvent remarquer ce signe de dépression chez toi, et ne pas faire allusion à tes mutilations. C’est souvent très difficile de trouver une solution à un problème dont on ne connait pas la cause. C’est vrai qu’il n’y a pas forcément toujours de cause, mais de la à faire des tentatives de suicide, je pense qu’il doit y avoir quelque chose de négatif qui se passe en ce moment. As-tu déjà cherché à trouver la raison pour laquelle tu te mets dans cet état ?
      -Chose à savoir- c’est que tu trouveras toujours une solution à n’importe quel problème. Essaye déjà de réfléchir à la raison pour laquelle tu es dans un état pareil. Il y a forcément une raison.
      Je ne suis pas la pour te faire une leçon de morale pour te dire que tu ne dois pas te mutiler, surtout pas penser à te suicider,..etc. Car tout ça, j’imagine que tu le sais déjà, et que cela ne t’aide en rien. Mais si tu veux un conseil ; Si tu veux arrêter de penser négatif, de te disputer ou même de te mettre en danger, tu n’as pas d’autre solution que d’en parler à tes proches. Mère ? Père ? Frère ? Soeur ? Meilleur ami ou meilleure amie ? n’importe qui en qui tu as confiance.
      Ne gâche pas ton enfance en te mettant dans des dépressions il te faut arrêter de penser négatif. La dépression ça ne s’en va pas tout seul, il faut faire un effort-même parfois un gros effort- mais je sais que tu vas y arriver et tes proches sont là pour te soutenir.

    •  

      salut c’est horrible ce qui t’arrive aparament t’a de bonne notes etc, pourquoi t’est comme ça? y’a une raison? pour t’aider faut q’ont sache.moi par contre je déprime p’arsque je me demande comment je fais faire plus tard pour affronter la vie pour trouver un boulot (pas celui du daron) pour avoir une meuf des gosses une baraque bref une vie normale.j’ais peur de me retrouver sous les ponts avec une bouteille de ièrbe a la main mais bon je prie le tout-puissant pour q’il m’aide et de tout façon il ne m’arrivera que se q’il ma prescris.ne commet pas l’irréparable.

  37.  

    bonjour.j ai 16 ans et je viens de rentrer dans un lycée maritime, je suis a l internat est je me sens loin de ma mère (mon père est mort)je me sens mal dans mon lycée est je pense faire une sorte de dépression depuis que j’ai commencer au lycée je n’ai plus gout a la vie ,je pleure souvent je suis tout le temps stresser merci de m’aider svp.

  38.  

    Bonjours, j’ai bientôt 17 ans (en janvier), sa fait un mois que j’ai changé.. Je me sent vide, inutile, je ne trouve plus aucuns intérêts à être encore là… Du jour au lendemain j’ai ressenti ce mal-être. Mais depuis 2 ans maintenant je fais des crises de tétanie spasmophilie, et cela c’est amplifié avant que je devienne comme ça. Je ne sors plus de chez moi le week-end car j’ai peur de faire une crise et de gâcher la soirée… Actuellement je devrais être en stage mais cela c’est mal passé donc j’ai arrêté, mon lycée ne me recontacte pas, mon lieu de stage s’en fiche que je sois là ou pas. Bref. A cause de ça j’me sens encore plus nulle..
    Par moment j’ai des palpitations, j’ai du mal à respirer (le haut des mes poumons sont en quasi’ permanence gonflés)et j’ai une sensation de boule dans la gorge, je suis fatiguée (alors que je ne fais rien), je ne mange presque pas, je rigole peu, il m’arrive de pleurer pour pas grand chose etc.. Comme beaucoup l’idée du suicide est dans ma tête, mais je tiens trop aux gens pour les laisser… J’attends un RDV chez une spécialiste, j’espère qu’on pourra m’aider… Mais en attendant je suis au plus bas.

  39.  

    Bonsoir à tous,
    J’ai 12 ans et je suis actuellement dans une école irlandaise. Dans ma classe, il y a 2 filles françaises et 1 fille espagnole donc au début j’était un peu rassurer. Mais depuis hier je me sens mal. Apparament, les 2 françaises, qui sont mes amies, en on marre que je sois “tout le temps” avec elles. Je comprends qu’elles aimeraient que j’ai d’autres amies mais je n’arrive pas à leur faire comprendre que je n’arrive pas à m’intégrer aux irlandaises. A cause de ça, j’arrête pas de pleurer et je ressends un mal de tête horrible, j’ai l’impression que toutes la planète pense que je suis de trop, que je ne devrai pas être ici. La seule chose que j’aimerai savoir maintenant, c’est combine mes amis m’aime bien. Tout ce que j’aime faire normalement ne m’intéresse plus tout d’un coup. J’arrive pas à voir autre chose que le mauvais côté de ma vie. Aider moi SVP.

    •  

      bonjour,tu c’est il faut pas de mete dans des etats pareils je suis moi meme passée part la essaiye de faire connaisance avec d’autre personnes va ver eu engage une discution et tu vera que tout ira mieux

  40.  

    Bonjour ,
    Je m appelle Melanie , j’ai 15ans , je suis en seconde .
    Depuis la 6eme j’aimais mon proffeur des port sans raison jusqu’ a mon 3eme mais au bout d’un moment je me senter vraiment mal alors j’ai commencer a me multiler , dans ma famille personne le savait ! Après il y a plusieurs problèmes a cause de sa , je suis touche moralement ! Mais vraiment ! Après avoir sorti du college , je suis reste restreinte , je parle presque a pesonne je suis dans mon monde ! C’était. Comme si j’ai perdu un etre cher dans ma vie ! Cmaitenant je me sens vraiment mal sans lui ! Je pleurs pour tout ! Je suis vraiment faibles , mes parents sont vraiment tres inkiets par mon comportement ! J’arrive pas gérer mes emotions , j’ai envie de mourir , j’ai envie juste etre avec lui !je pleurs pour sans raison , j’arrive pas dormir ni me concentrer en cours .aidez moi je ne sais pas quoi faire pour l’instant !
    Merci de m aider .
    Melanie

  41.  

    Bonjour, je m’appelle Benjamin, je suis dépressif à cause que mon petit ami ma tromper, donc je suis tomber dans la drogue et a cause de cela je suis devenu un gigolo gay. Mais tout ce que j’aime c’est me faire mettre dans le cul et je me demande si c’est normal, même si la première foi j’ai pleuré. Maintenant j’ai de l misère a me retenir de faire un numéro 2 car mon anus est trop large.

  42.  

    Alors voilà , j’aurais besoin d’aide ,j’ai 11ans..et depuis un bout de temps je suis de très mauvaise humeur avec ma mère.. Et hier soir elle et venu me voir et ma dit “je vais t’enmener voir un psy, parce que depuis que tu a repris le collège (je fesais l’école a la maison avant) tu a une humeur détestable, donc si tu ne veut pas me dire pourquoi…” enfin voilà, vous voyer un peu..

    En faite, moi je suis gothique ^^ et mon humeur et du a que ma mère avant me refuser toute sorte d’habit (short , enfin tout les truc a la mode,) et oui, je. suis une fille comme les autre, qui rêve de s’habiller joliment….mais Elle me donner des pull et des pantalon simple..
    Et donc , je lui en veut parce que maintenant:t, vue que je ne suis pas comme les autre, on parle derrière mon dos, on rit de moi, et je me retrouve seul dans la cour. J’ai trouve sa blessant et je suis arriver a en vouloir a ma mère… Et maintenant je ne sait pas comment faire..merci de me répondre.

  43.  

    bonjour je viens sur se site en espérant avoir de l’aide , je ne sais plus quoi faire , j ai un mal être permanent en moi , je me sous estime sans arrêt , les idées noirs me parviennent sans cesse , mais malheureusement j ai pas sus résister et il y a peu de temps j ai re commencer cet enfer dur depuis 5 ans et j ai juste une envie c’est de m’en sortir car je perd tout ce qu’il y a de plus cher autour de moi , je suis a bous de nerfs svp aidez moi je veux apprendre a parler quand ça va a la place de me renfermer sur moi même merci d’avance.

  44.  

    Bonjour tout le monde,
    Voilà j’ai 16 ans dans deux semaines.
    Il y a un mois j ai fait une crise de panique et croyant que j’allais mourir j’ai fait des crise d’anxiété souvent je ne pouvais plus dormir d peur de mourir etc
    Maintenant tout ça est parti.
    J ai vu une psy qui m’a aidé j’ai pu parler à mon père qui ne parle jamais.
    J’ai réussi a dire a ma famille tout ce que je ressentais.
    J’avais une vie excellente plein d’ami je comptais pour les gens j’avais de l’énergie et de l’amour pour la planète mais la je me sens tout le temps fatigue, sans but,sans énergie
    J’ai peur que ça je parte jamais
    S’il vous plait aidez moi

  45.  

    Je t’aime françois. Je suis la pour te téter de bout du gland si quelque chose t’arrives. Je serai là pour avaler ton liquide spermatozoîdal à chaque moment où tu le voudras. Contact-moi pour avoir plus d’informations sur mes services.

  46.  

    bonjour à tous,
    J’ai 16 ans et depuis un certain temps je ne vais pas bien je consomme de la drogue et de l’alcool tout les 2 mois je prend aussi des anti-depresseur.
    Je suis souvent triste car mes parents sont divorcés, je ne mange plus beaucoup.

    Merci à tous

  47.  

    Bonjour, je comprend trop bien vos problèmes, j’ai 25 ans et j’ai subit sa. A aujourd’hui je suis médecins psychiatrique. J’ai quelque truc a vous proposer… Déjà fait des séances de dés-tressage(enlevé le stress grâce a la respiration coté pratique peux se pratiquer partout)

    Sachez que le stress peut provoquer des troubles du sommeil, problèmes physiques, dépressions et agressivité et je m’arrête la problème scolaire (il yen a d’autres) il peut être encore plus dangereux chez les mineurs (ados et plus jeunes voir jusqu’à les examens et peu avoir des effets après chez les adultes) le must et d’aller voir un médecin pour voir le problème et de faire une opération mentale en profondeur…

  48.  

    Bonjour..
    J’ai 15 ans, j’habite en Suisse. En fait ça fait depuis l’année passée que j’ai tendance à déprimer, mes résultats scolaires on baissé (alors que j’avais toujours été une élève brillante) et je me disputais avec ma mère (surtout à cause de l’école), on a eu de gros problèmes familiaux, et bien sûr quelques mois avant la fin de l’année scolaire, j’ai bien vu que mes résultats étaient vraiment mauvais, ça m’a encore plus démotivée, ce qui fait que j’ai fini par devoir redoubler…
    Mais cette année c’est vraiment, vraiment pire. Déjà ma mère m’a fait la vie impossible à cause de mon redoublement, elle m’a dit que j’étais qu’une râtée, que je lui faisait honte et que si elle était à ma place elle aurait honte de retourner à l’école, alors que toutes mes amies l’avaient quittée.
    Ensuite mon gros problème c’est l’école..Je m’y sens horriblement mal, je ne veux plus y aller, c’est ce que je déteste le plus au monde, ça me pourrit la vie. Avant au moins j’avais mes amies avec moi, mais cette année elles sont toutes parti au lycée et moi je me retrouve seule, et terriblement triste. Je n’ai plus la tête à rien, la nuit je m’endors tard ce qui fait que je suis tout le temps fatiguée à l’école et j’ai l’impression d’être un zombie, j’ai des vertiges et mal à la tête et puis je suis ailleurs…Je n’écoute rien et je regarde dans le vide, comme si j’étais inerte. QUand je rentre chez moi après l’école, je n’ai pas la force de faire quoi que ce soit, la plupart du temps je dors tout l’après midi car je suis terriblement fatiguée et je me sens pas bien. Je ne fais jamais mes devoirs et ne révise pas car je ne trouve pas la force de le faire. Et tous les jours c’est pareil..Je ne sais plus quoi faire pour remonter la pente, je ne vis plus, je n’arrive plus à rien faire..C’est le vide total.

    •  

      Bonsoir,
      J’ai 15 ans et depuis 1 ans bientôt,je suis mal dans ma peau,j’ai fais de nombreuses fugues,mes résultats scolaires sont catastrophiques, je fais du sport en compétition et depuis la rentrée je suis toujours dans les dernières alors que j’étais habituée à être toujours dans les premières,je suis sans arrêt en conflit avec mes parents qui on divorcés il y a 6 mois. Et malgré mon suivie psychologique (suite à une tentative de suicide en avril) je ne vais toujours pas mieux,je mens sans cesse à mes parents,à mon psychologue parce que je refuse d’admettre que je ne vais pas bien,même si au fond de moi même je le sais.. J’ai pleins d’amis qui m’entourent mais j’affiche un sourire faux tout les jours pour pas qu’ils ne voient que je suis toujours mal.. Depuis 6 mois environ j’ai commencé à fumer (cigarette mais aussi cannabis). Je ne sais plus quoi faire pour reprendre le dessus et retrouver mon ancienne vie ou j’étais toujours souriante et bien dans ma peau. En cours j’ai beaucoup de problèmes avec les professeurs parce que je n’ai pas la motivation de travailler,et de plus j’ai un mauvais comportement et je sèche les cours souvent. Je n’arrive plus à suivre le rythme scolaire parce que le soir je me couche très tard (je dors entre 5h et 7h30 par nuit). J’aimerais vraiment que vous me conseillez et me donniez des solutions pour que je puisse sortir de cette spirale infernale.. D’autant plus que depuis quelques temps, j’ai de nouveau des idées noires.

    •  

      salut camille je suis dans le meme cas que toi je ne sais pas quoi faire pour avoir envie d’aller a l’école , avoir des bonnes notes

  49.  

    Salut j’ai 13ans et j’en peux plus ma mere preferes mes freres et sa se voit je suis dans lombre de mes amies et jaime pa tro sa j’en nest marre j’ai deja fais une crise d’angoisse en pleine classe mais ma mere m’as ditke je simuler que je me stresser toutes seul je le vie mal j’en peu plus

  50.  

    bonjour a tous je suis fabien 24 ans j’ai mis beaucoup de temps avant d’écrire sa mais je pence que l’ecrire me fera peut etre un peu de bien en tout cas sur c’est quelque ligne je l’esper mais je n’y croit plus vraiment depuis toujours je me sent triste seul pourtant entouré mais dans lfond toujours seul toujours triste ceci n’est pas du a un manque d’amour loin de la je n’arrive d’ailleur pas moi même a l’expliquer d’ou vien se mal etre comme cette impression de ne pas etre a sa place que cette vie n’est pas faite pour moi j’en pleur souvent seul dans mon apparte alors que je fait le pitre devant mes collégue amis ou même famille il ne se doute de rien l’idée de la mort me hante souvent trop même j’aimerais tellement etre aider depuis plusieur année maintenant je me suis mis dans l’alcool et la drogue (dur) surtout se qui n’arrange rien mais dur ce cours moment comme cette impression de partir de m’évader j’en suis devenu a esperé meme que la prochaine défonce ou le prochain reveil soit le derrnier je c’est c’est égoiste envers les gens qui m’aime mais je ny peu rien c’est plus fort que moi cette souffrance interieur et telle que je n’arrive pas a lutter alors que suis loin d’etre quelqu’un a me laisser faire je me dit souvent que je souhaite simplement partir etre en paix voila enfin et simplement c’est tout se que je demande et la peur de voir les personnes cher a mes yeux me hante terriblement jme sent comme une bombe non dangeureux pour les autres mais simplement en auto destruction jme sent aussi ridicul de vous dire et ecrire tout sa d’ailleur je pence que se ne sera jamais lu j’ai juste trouver le courage peut etre de m’ecrire a moi même pour pouvori mettre des mots a se que jressent j’aurais encore tellement a dire dessus on ma conseiller un jour d’en parler a mes proche se que j’ai fait accro a la cocaine j’ai essayer de parler a mére lui expliquant mon mal etre j’ai commencer par lui dire aprés de longue minute “voila maman je c’est pas si c’est normal mais depuis tojours je me sent toujours triste et la la voyant s’effondré et l’ecoutant me dire que c’etait surment une mauvaise passe j’ai aquiesser se quelle me diser tout en sachant au fond quelle etait loin du compte mais je ne voulais pas la rendre encore plus triste quelle etait deja aujourd’hui je vie seul et a 200km d’eux de plus en plus souvent je pence a des idée plus que noir je sent que dans quelque temps je pourrais risquer l’irreparable j’essaye de tenir temps bien que mal mais je vous assures c’est dur trés dure si quelqu’un peut vraiment m’aider s’il vous plait aider moi j’en peu plus de cette vie :'( jveux m’en sortir je suis en détresse fabien.

    •  

      Je comprends trop bien ton malaise intérieur pour l’avoir vécu et aujourd’hui c’est mon fils qui le vit depuis le plus longtemps qu’il se souvient. Malheureusement tout comme toi, il a commencé à consommer. Mais comme je suis sa mère, c’est difficile pour lui d’entendre ce que je lui propose pour avoir déjà passé là.
      Ce que j’ai trouvé quand je ressens ce malaise qui peut diminuer au fil des années c’est l’activité physique qui a des répercussions sur notre humeur, notre santé mental et notre disposition et une autre chose qui m’ait très précieuse, la Foi. Quand je suis vraiment mal, je parle avec le prêtre de ma paroisse pour me libérer de mes tourments et de mon malaise et ça marche vraiment, comme s’il y a une force supérieur qui prend sur elle mes blessures. Je te souhaite, la sérénité et le bien être. Ne passe pas l’autre côté, rien ne dit que la souffrance se terminerait pour autant…

    •  

      Salut Fabien
      J’ai 51 ans, je pourrais être ta mère.
      C’est juste pour planifier nos rapports s’il y en a.
      Tu as des copains, mais très peu ou pas d’ami.
      Moi c’est pareil.
      Pas de copain veut dire que tu es très exigeant.
      Normal il faut l’être.
      C’est vrai que de se retrouver entouré de gens qui ne nous correspondent pas c’est un peu chiant.
      Je t’avoue que c’est pas simple tous les jours.
      Mais, no problemo.
      Juste décide dans ta tête ce qui est important.
      La drogue, l’alcool, on sent bas les … bip…
      C’est pas ça le souci. Le plus important c’est, toi qui a 24 ans, te poser et te dire :
      bordel de merde, quand je pense à l’irréparable c’est pour simplement penser à quelque chose ou bien que quelqu’un flippe et me réponde. Merde.
      Moi, je flippe pas, mais je te répond.

    •  

      il a quelqu’un qui t’aime ;qui peu tout partager avec toi, si tu a pas oublier, ta mère. bonne courage mais arrête de faire de souci pour rien, tu a peur de mourir? de toute façon un jour on va mourir, alors, laisse tombée le problème, est vie ta vie bien ,amuse toi; trouve une copine qu’el connais le respect et l’amour comme sa tu sarrau heureux n’oublie jamais le vrai amour c’est ta mère. biz

    •  

      salut, je viens de te lire et ca m a beaucoup touche, ta douleur je la ressens egalement et je sais a quel point ca fait mal. c est pas normal de souffrir comme ca c est pas normal de vouloir mourir, tu as une maladie qui cause ca, c est pas de ta faute, ik y a des hormones dans ton cerveau qui ne sont pas secretees et qui t empechent de penser comme tout le monde…tu as besion d etre soigne par des medicaments et de l aide psychologique. ta maladie se soigne comme le diabete se soigne, va voir un medecin, dis-lui que tu veux mourir et que ca ne va pas…il comprendra…il te posera des questions.il va savoir ce que tu as car tu n es pas le seule a vivre ca, tu vas voir apres quelques semaines de medication, de repos et peut-etre de therapie tu vas voir la vie autrement et tu vas te sentir mieux mais fait l effort d en parler a un medecin qui comprendra ce que tu vis et saura que tu souffre en ce moment…laisse-le t aider la vie sera plus belle pour toi, je te le dis..je pense a toi c est promis tu n est pas seul…bon courage…carole

    •  

      Coucou fabien j ai 31 ans je n ai par. Regarder la date du post mais j écris quand même . je suis dépressive depuis l adolescence et je suis tomber dans l alcool le cannabis la drogue exctasy pendant quelques années je m en suis sortie très bien mais j ai due voir des psy et me faire violence pur me sortir de tout ça aujourd’hui je suis avec un homme qui ne se sent pas bien dans sa peau et il consomme de la drogue dur de la came je l aide du mieux ke je peux c est très difficile de se sortir de tout ça sans aide extérieurs j ai ma propre soeur qui est décédée a l âge de 28 ans a cause de la dépression l alcool la drogue elle n as voulu aucune aide de notre part et le résultat morte a 28 ans et elle a laisser derrière elle deux enfants. Si vraiment tu veux t en sortir que tu tiens a tes proches alors cours a infos drogue inscrit toi pour une cure de désintoxication et surtout n ai pas honte tout le monde passe par des soucis certains les gère mieux ke d autres et si k. Désire vraiment alors tout est possible moi je crois en toi je te connais et ça n est pas l important l important c est ke je comprends ta détresse et que déjà te sortir de la drogue c est te sortir plus facilement de la dépression car même si tu as un bref moment de plaisir ou de joie en prenant ses drogues dis toi bien ke le lendemain tes problèmes seront a nouveau la les drogues ne sont que des faux plaisir ce sont des leures qui fausses la perception de tes sens et de tes pensées . consulte u. Psy parles en a infos drogues ils sont d une grande aide surtout Kant la personne veux vraiment s en sortir tu es plus fort que tu ne le penses beaucoup on tendances a l oublier .

  51.  

    Salut moi j’ai 12 ans. Ma soeur et ma mère ne font que ce disputez!
    L’année dernière j’avais 14, 5 de moyenne général, je suis même arrivé à 15! Cette année en revanche, de puis qu’elles ce dispute mes notes on EXTREMEMENT baissé! j’ai 7, 20 de moyenne général, j’ai du stress, les gens m’insulte mais il disent que c’est pour rire! (c’est pas drôle). Je suis continuellement stresser. J e n’oses paspas parler de ces problème à qui que ce soit. Même mes ami(e)s me traite de conne! je vais finir par les croire! Que dois-je faire? J esuis “perdu” :'( :’ :'( :'(‘:(

  52.  

    bonjour j’ai un probleme j’ai 12 ans et a cause de mes mauvaise notes je ne mentend pas avec mon pere il me dit d’aller travailler mais aprés je travaille et la je lui demande de l’aide il me dit que il en a marre de moi que faire ?

    URGENT SVP

  53.  

    Salut Moi j’ai 16 ans et je vient de rentrer au lycée l’année dérniére dans mon encien collège j’ai beaucoup souffert pendent 5 ans j’ai souffert en silence.Au début en 6éme j’avai que 2 amie et beaucoup d’elmie les gens étai si maichant il minsulter et se moquer de moi allor chez pas pour quoi mais arriver a ma 2éme année de 6éme jai commencer a ne plus parler au gens,je ne réponder plus a leurs inssulte, je ne les écouter plus et sa a durer 5 année (6éme,6éme,5éme,4éme,3éme)au début javais juste mare quand me critique enssuite j’ai commencer a avoir mare de sortir de chez moi de devoir aller a l’école tous les jour donc il marriver de sécher les cour malheuresemen ma mére son est apercu et m’oblige a y aller elle a peur d’avoir des probléme a cause de moi , allor ji vai et je soufre en silence maintenan je suis au lycée depui 3 semaine , les gens sont beaucoup plus sympa en peut dire .Je pensser q’arriver au lycée j’allai pouvoir m’exprimer et me faire des amie ,mais non je continue a parler a personne je ne répond ni au prof et ni au autre je me sens seul triste inférieur au autre je suis trop diférente d’eux je ressent trop de tristésse et de haine et jai du mal a m’exprimer que sa soit a l’écrit au a l’oral , je suis sans amie seul …Je méfforce d’allai a l’écolle parce que je n’est pas le choix Sinon pendent les vacance je reste tous les jour chez moi je suis térifier de sortir dehord les gens sont télément cruelle.Jhabite avec mes 4 fréres et ma mére mon pére ne vie plus avec nous il a déménager et passe souvent nous voir.Ma mére et en dépréssion elle voie un psy ,mon grand frére qui a 17 ans et parfoi violent et se renferme sur lui même,mon frére jumeau qui a 16 ans et devenu maichan et violent et il minssulte il me dit des chose orible qui me fon pleurai allor on ne se parle plus et jai 2 petit fréres de 10 a 13 ans eux il aime juste jouer a la conssole et moi je suis la seul fille je sort rarement de ma chambre et il marrive de pleurai toule temp le soir , quand je suis au lycée je me dit “a quoi sa serre de travailler de toute façon c’est pas comme si javais un avenir ” et je réve d’en finir avec la vie j’en n’est mare de tous j’en n’est mare de souffrir pour rien de la solitude des douleur a lestoma quand je vai a l’école , mare de ma mére qui me comprend pas et qui me dit:”toute est ta faute si jai des probléme” mare de mon pére qui me dit aussi”si tu continu comme sa je te conssiderai plus comme ma fille” j’en n’est mare de tous et je les déteste tous !! Maintenan je ve juste mourir je suis fatiguer de cétte vie mais a chaque foi jai peur de me rater et d’attérir a l’hopital je coserai encore des probléme .
    En tous ca si je réussi a mourir je ne manquerai a personne c’est déja sa !

    Les SYMPTOME QUE JE RESSENT:

    -une tristesse permanente

    -une dévalorisation de soi

    -des troubles du sommeil

    -des troubles de l’appétit

    -une fatigue et des difficultés de concentration

    -difficultés scolaires

    -troubles du comportement (irritabilité, colère, agressivité, repli sur soi)

    -laintes physiques sans raison médicale

    -Stress

    -Education avec vision négative du monde

    -Difficultés de relations sociales

    -Antécédents de dépression dans la famille

    -Antécédents psychiatriques dans la famille

    -Echec scolaire, sportif, personnel…

    -réticence à parler, un absentéisme scolaire, des troubles du sommeil, des pleurs incontrôlés ou des idées noires

    -troubles somatiques (maux de ventre, insomnie)

    je me sens pas vraimen mieu d’en parler . (dsl pour les faute d’orthographe)c’est dur de s’exprimer !!

  54.  

    Salut à tous, je crois que mon message passera inaperçu mais c’est rien.. en fait j’ai 13 ans, j’habite en Belgique et tout les soirs je pleure.. au début c’était sans raison mais maintenant mes parents vont divorcés et ma mère va retourner dans mon pays d’origine je ne sais pas pourquoi sûrement parce que sa famille lui manque, pourtant elle a un bon travail,elle travaille au H&M etc, bref. J’ai aussi un grand frère mais lui il s’en fou il va allez à l’université et basta. Mais moi j’ai besoin de ma mère, pour tout rien. J’ai l’impression qu’elle s’en fou de moi en fait, c’est pas qu’elle m’aime pas au contraire mais si elle part bah pour elle c’est tant pis..de plus, j’ai pas confiance en moi, je suis en sous poid et voilà.. sa fera bizarre de passé de passé de 4 personnes à 2 personnes à la maison, oui parce que je vivrai avec mon papa, mais ya des choses qui se dit qu’à sa mère et tout va mal je pleure pendant des heures le soir, même si pendant la journée je souris.. j’ai même des idées noires..j’espère que ça n’aura pas été trop long.
    Et quelqu’un connaîtrait un numéro gratuit pour la Belgique tout en restant anonyme?

    Merci..

  55.  

    Aux ados qui témoignent sur ce site, et je suis effarée de votre nombre, il faut absolument que vous parliez de vos difficultés à un adulte de confiance. Si vous ne voyez personne dans votre entourage, voici deux liens de services téléphonique d’écoute ANONYME et GRATUITE. J’ai appelé moi-même le 119 -pour un jeune de mon entourage pour qui je me faisais du souci- et j’ai vraiment reçu de bons conseils qui m’ont permis de l’aider, et ils m’avaient donné un numéro de poste à demander si je voulais tomber sur la même personne la prochaine fois.

    -Pour la France :
    tel = 119
    -Pour la Belgique :
    tel =103

    Et sinon, pensez aussi au médecin scolaire. A la rentrée des classes, il peut y avoir une visite médicale (moi je crois que j’en avais eu au moins une en 4e et une en 2nde) : ça peut aussi être l’occasion.

  56.  

    bonjour tout le monde.voila je m’appelle Ryad, j’ai 14ans je passe en troisième à la rentrée.Je me sens vraiment mal dans ma peau.J’ai aussi un graand maanque de confiance en moi, et ca a cause de mon enfance difficil. j’habite en appartement et mes parents sont souvent en conflits .. ( VRAIMENT TRES Souvent … ) mon père a fait de la prison pendant 2ans et est sorti il y a à peine 3mois .. il n’a plus ke droit de vivre chez nous … ( pour cause de violence conjugale … avec ma mère .. :'( … )Les vacances je vais souvent chez ma tante et mon oncles qui possèdent une graande maison avec piscine… j’y vais pour me “ressourcer ” 😉 . voila 2mois que j’était la-bas.je suis rentré il y a 2jours de chez elle. je suis donc retourné chez moi. mon pere etait à l’hopitale et est rentré 1jour après … TOUT VA MAL ! vraiment il traite ma mere d’eclave de chienne etc … il m’insulte moi mon frere et ma soeur aussi. mon frere de 15ans dors chez ma grand mere … souvent. Je ne sais plus à qui parler je ne pzut pas trop a ma tante et mon oncle car ils travaillent dans les avions …. et quand j’en parle à ma mère, elle me dit que y’a pire … j’ai rechercher dans quelleques sites et mon père a les mêmes ” symptômes ” qu’un : PerversNarcissique.Recherchez vous trouverez …. SVP répondez à mon apel, j’ai besoin d’en parler… vraiment je suis en pleine déprim je minterroge et me questionne sur cette vie : Pourquoi moi ? qu’ai-je fais ? :'(
    Merci d’avance 🙁

    •  

      salut!
      tu es venu sur ce site parce que tu penses souffrir de dépression?
      Ta mère a tord de dire qu’il y a pire. bien sur, si on cherche, on trouve toujours pire que soi, mais c’est surtout pas une raison pour ne rien faire! si ton père est violent, pourquoi ta mère reste-t-elle avec lui? Surtout que cette situation n’engendre que de la souffrance, toi même tu dis être en souffrance psychique!
      je suis désolée je ne sais pas trop quoi te dire, si tu veux parler tu peux chercher un psychologue ou un psychiatre, et bien sûr tu peux continuer à parler sur ce site, je ferai ce que je peux pour te répondre si tu en as envie (ma mère me coupe ma connexion internet, là je suis chez mon père)
      je peux comprendre ta souffrance, moi-même j’ai souffert de dépression pendant un an (l’année dernière)

    •  

      va dans un tribunal et demande a voir la protection de l’enfance il te conseilleront…..

      •  

        non ne fait pas sa je suis passer par les foyers parceke c ‘es la ou il nous mettent et je peut te dire que c’est l’horreur a cause de sa jais fait 3 tentative de suicide

  57.  

    Je suis triste de voir autant de jeune vivre une tel souffrance en silence .Je suis moi aussi passé par là lorsque j’avais votre age …Et j’avoue que dans mon malheur j’ai beaucoup de chance ..agé de 15 ans j’en avais assez de ma vie ..(voire depuis le jour de ma rentree en primaire ) En faites tout mes problemes viennent d’ un probleme de surdité qu’on pensait annodin ) Mais en faites m’a causer un manque d’attention et d’interet a tout travail scolaire .(et oui je n’entendais pas ..celà a creer un manque de confiance en moi.J’étais trop gentille et certain en on abusé , ces choses là de la vie m’ont rendu plus forte sauf qu a l adolescence on ne gere pas du tout ce genre d’emotions et on cherche par tout les moyen a fuir pour ne plus ressentir ce mal etre ! Tout ce que je peux vous dire c’est d’insister auprés de vos parents ou famille, choisissez un moment ou ils sont posé de preference sans les freres et soeur. les adultes ne se rendent pas compte de votre mal etre … ils vivent aussi des soucis qui leurs voilent les yeux .Debalez tout vos soucis les plus dur et ils vous aiderons du mieux qu ils peuvent !Ils vous aimes et ne voudraient en aucun cas vous laisser comme ça … sinon pour les situations difficile je veux bien essayer de vous apporter mon ecoute …

  58.  

    bonjours,je m’apelle marine 13 ans mes deux parents sont sucidaires depressif depuis toujours.j’ai déja vue ma mere et mon pere voulant se sucider plusieurs fois (pendaison avaler une forte dose de cachets…)j’ai encore le souvenir de voir mon pere qui envoie ma mere aux urgences pour desintoxication. mon pere ne se plaisait nul part alors on déménagait j’ai demenager en cm1 a poitier pour aller a pluguffan bretagne puis en 5eme j’ai encore deménager en cours d’année pour aller a un autre endroit en bretagne a force de deménager j’avait de plus en plus de mal a me faire des amis et en plus je me faisait harceler par une personne de ma classe. maintenant je me trouve aucune qualité je me trouve moche je reste mes journée chez moi en pyjamas je ne suis jamais aller en vacance et suis envieuse des autres car mon pere ne fait jamais rien avec moi il reste toute la journée a dormir avec ma mere quand je lui demande de réparer mon vélo il répond toujours non alors je demande au voisin de le faire. mes parents voient un psycologue mais mon pere ne veut pas s’ensortir contrairement a ma mere car il fait expres de laisser pousser sa barbe avant d’aller voir le psy il nous l’a dit je ne peut rien faire et pleure tout les soir cela me rend malade de voir mes amies aller en vacance et avoir des parents normaux je suis triste tout le temps et ne voit plus personne ne dort plus a cause du stresse et ne sais plus quoi faire

  59.  

    Salut,

    J’ai 12 ans et je pense faire une dépression j’ai tout les symptôme!
    J’en ai parler à ma mère mais elle m’a dit que j’étais folle de croire que je pouvais être malade et que je lisais n’importe quoi sur internet sa ma vraiment blesser!
    Malgré le fait que mon père aussi à déjà fait une dépression pour travail excessif !
    Tout les soir depuis maintenant 5 mois je pleure toute seule dans ma chambre en espérant que quelqu’un voient mon mal être 🙁
    Depuis quelque temps je mutile sans vraiment savoir la raison sa me soulage je me sens pas bien dans ma peau donc je m’en prends à moi même
    Je n’ose pas demander d’aide ailleurs comme les ligne téléphonique d’aide pour jeune par peur que ma mère le découvre!
    Aussi avant j’avais de très bonne note à l’école en une année mes note on chuter brusquement je n’arrive plus à dormir je n’est plus d’énergies pour rien faire!
    J’ai vraiment peur pour moi même j’ai déjà essayer d’aller courir un peu 3 min après je suis revenu par peur de faire une crise cardiaque j’en pouvais plus même descendre les escalier de chez moi c’est un exploit!!
    Sa peux vous sembler bizzard mais j’en peu plus de pleurer de me faire mal et de tout cacher par un sourire ( totalement faux..) j’ai besoin d’aide mais je ne sais pas ou la chercher je ne compte plus sur ma famille depuis longtemps…. :/

    J’ai peur que sa l’explose à un moment donner j’ai peur de la réaction des autre par rapport à que je sois dépressive surtout des mes frère et sœur tout le temps en train de me rabaisser bien qu’il soit plus jeune il trouve tout le temps des excuse pour que mes parent me punissent….

    S’il vous plaît j’ai besoin d’aide :'(

    •  

      Bonjour Ami,
      je ne sais pas si tu liras ce message mais j’avais vraiment envie de te manifester mon soutien. J’ai 15 ans et je souffre de dépression depuis environ 1 an (enfin je pense que ça date de plus mais j’ai commencé à me scarifier il y a un an). Je comprends ce que tu ressens et je veux que tu saches que tu n’es pas seul à devoir surmonter ça. Mes parents savaient que je scarifiais mais ils n’ont rien fait pendant plus de 5 mois, je leur en voudrais toujours mais c’est comme ça.. J’ai fait 5 tentatives de suicide mais je suis toujours là; des fois je le regrette et des fois je me dis que c’est une chance. Je ne sais pas pourquoi je suis comme ça et je m’en veux mais je ne peux malheureusement pas me battre contre moi même à l’infini… Je sais que la mutilation est une addiction mais il faut vraiment que tu essaie de t’en sortir au plus vite. Certains jours, je me scarifiais 3 ou 4 fois sans même savoir pourquoi, ça me soulageais peut-être mais ce n’est pas une solution à la longue. J’ai arrêté il y a deux mois et j’y repense tout le temps mais je sais que si je retombe dans cet enfer je n’en sortirais plus. Ça laisse beaucoup de cicatrice, qu’elles soient physiques ou psychologiques donc essaie d’arrêter le plus rapidement possible. Comme je disais plus haut, mes parents n’ont rien fait; j’allais de plus en plus mal au collège (boulimie, anorexie, ts, renfermement sur moi-même, j’en passe et des meilleures) et au bout d’un moment je n’arrivais plus à cacher mon mal-être, j’ai donc “explosé” et j’ai tout raconté à ma prof de français, elle m’a conseillé de me rendre dans une structure (je ne sais pas où tu vis mais il y en a à peu près partout: cmpp ou maison des ados), c’est gratuit et confidentiel. J’ai donc envoyé un mail et j’ai été reçu par un psychologue. Je vais le voir depuis 8 mois maintenant et je ne sais pas si ça m’aide beaucoup mais en tout cas ça fait du bien de parler, ça soulage beaucoup. Si ta mère n’est pas le bon intermédiaire et si elle ne comprend pas ce que tu vis (c’est normal, je pense qu’il faut avoir vécu une dépression pour savoir ce que c’est); ne t’inquiète pas, il y a d’autre personnes qui seront à ton écoute, il faut juste que tu trouve la bonne personne (ce peut être quelqu’un de ta famille, un(e) ami(e) ou n’importe qui). Sache que je serais toujours là pour t’écouter, te conseiller et essayer de t’aider si tu le souhaite. Tu peux m’envoyer un mail (cloe.facebook@hotmail.fr) ou ce que tu veux. L’important c’est que tu aille bien et que tu t’en sorte. Donc sois forte ma belle, ça ira mieux un jour ou l’autre je te promet; il y aura des hauts, des bas et des milieux mais tu vas t’en sortir. Je crois en toi, tu vas y arriver.
      Bisous
      Cloé

  60.  

    En lisant tout ces commentaires, j’ai eu envie d’écrire moi aussi ce que je ressent. Mais à quoi bon, mettre des mots sur mes maux ne ferait que les rendre plus réels. Ça fait bientôt 4 ans, depuis mes 12 ans, que je me tais… Je peux bien continuer encore quelques années de plus, au point où j’en suis.

    Mais bon courage a tous, vous êtes sur la bonne voie: “en parler, c’est déjà revivre”.

  61.  

    bonjour ici, j ai 15 ans maintenant et il y a peu j ai eu pas mal de problems comportementaux en lisant cette page je fus surprise! car effectivement je n était pas dans mon assiette en general je reste loin de tout le monde meme a la maison mais peu de temps apres mes notes on chutées je ne voulais plus aller en cours je ne voulais voir personne et je me sentais seule inutile et je fondais quelques soir en larmes dans mon lit j ai aussi penser au suicide effectivement jusqu’a maintenant je peu bien mourir j en ai rien a faire je ne parlais a personne j ai aussi fuguée euh mon etat de santé c’etait aussi dégradé, boudeuse? oui mais quand j’etait plus jeune maintenant je suis plus hum contrariée* plus d’appetit j’ai toujour été negative jusqu a maintenant ma mère en avais vraiment marre de moi elle voulais me jetter dans un foyer et ça m etais egal jusqu a maintenant (aussi mdr) tout ce que je voulais c etais m’enfermer dans une piece vide, qu on me debranche comme un ordinateur , qu on m’oublie biensur pendant cette periode cela a beaucoup agraver ma vie (redouble, et je serrais suivie par un psy ) ma mère ne fesais que me critiquer tout comme ma sœur , mon frère servais a m espionner mais je devais m occuper de lui mais j avais des sautes d’humeurs fréquantes dur a controler je voulais dure tout ça.. tout ça pour dire que cette page ne dit surement que du vrai car la plus part des choses ecrites m’on consserner je ne pensais pas que j etais depressive mais j avais marre de l ecole de ma famille de manger tout simplement marre de vivre. merci d avoir lu ceci je sais c est long ><'

  62.  

    BONJOUR J’AI 14 ANS ET JE SUIS EN 5 EME L’ANNE PROCHAINE JE VAIS EN
    MAISON FAMILIAL RURAL VUS MES DIFFICULTER SCOLAIRE ET DU COUP J’ARRETE PAS DE PLEURER POUR LE COLLEGE ET MES COPINE QUI VONT ME MANQUER DU COUP J’AI LES IDEES NOIRES ET JE ME RENFERME MES PARENTS NE SONT PAS AU COURANT ET J’AI PAS ENVIES
    AIDEZ MOI SVP

  63.  

    Bonjours, je m’appel marc j’ai 17 ans et ça fait 3 mois que je ne dors que 1 ou 2 heure par nuit je ne rigole plus ma moyenne a chute là j’en sui a 2/20 de moyenne général je me sui réfugier dans la drogue et l’alcool il arrive parfois que je perde connaissance dans la rue ou que je me fasse frappé par ds camarade de classe qqn a une solution svp ? SVP ça m’aiderai (dsl pour les evantuelle faute d’orthographe :/ )

  64.  

    Bonjour,

    je m’appelle Morgane, j’ai 14 ans et je suis en troisième. En début d’année de quatrième, ne connaissant personne, je me retrouve dès le premier jour avec une fille car nous avions une amie en commun. Je ne l’aimais pas mais ayant peur de me retrouver seule, j’essaya de la connaître. L’année s’écoula et avant même que je m’en rende compte vers la fin 2011, j’étais isolé de toute la classe, ainsi que cette fille qui était ma seule “amie”. Je met amie entre guillemets car elle a déclenché quelque chose en moi qui fait que aujourd’hui je ne peux plus la voir. Durant cette année, sans que j’y réagisse, elle a dit et fait des choses qui même simple ont eu un gros impact sur moi. Je suis de nature sensible et le fait qu’elle me sortait tout les jours une nouvelle chose pour me critiquer me rendait triste. Ça allait de me dire que j’avais des gros doigts à dire que j’avais grossis, aussi dire que j’avais un gros nez ou que j’étais conne. Les secrets que je lui avait confié, elle les a répétés. Elle avait aussi une mauvaise habitude qui était de mentir sur toute sa vie. Moi qui ne juge pas sans connaître et qui donc avait essayé de la connaître, c’était pas gagné. Si j’en avais parlé on m’aurait dit qu’il fallait simplement que je ne lui parle plus, car j’avais “choisi” de subir sans agir. Mais elle était possessive et m’avait isolé, donc la classe ne m’aimait pas. Ils pensaient que j’étais comme elle. A la rentrée de troisième je me suis dis que vu que je n’étais pas dans sa classe j’allais pouvoir finir ce calvaire. J’ai de nouvelles amies, je ne lui parle plus, je suis mieux intégré à ma classe… Mais le mal-être qui s’est construit en moi n’a pas disparu, à ce que j’espérais. Il a au contraire, augmenté. Depuis l’année dernière j’ai donc une estime de moi-même nulle, que ça soit du physique ou du mental je ne trouve aucune qualité. Même mes cheveux ou yeux qu’on me complimentent souvent, j’ai tout à redire dessus. Je ne fait aucun effort de travail, et par “chance” j’ai quand même de bonnes notes. Mais récemment je me suis rendu compte que même avec un 18 je ne me trouve pas assez bien. J’ai toujours une chose à redire sur moi, je ne me trouve jamais assez bien. “oui mais” ou encore “cette personne a fait mieux”… Ensuite je me sens constamment seule, isolé. Mes amies ne sont pas vraiment des amies. Je ne leur ai jamais rien confié, on ne s’invite jamais. Ce sont juste des personnes avec qui je reste et je rigole. J’arrive bien à cacher mes émotions, donc personne ne se doute de rien. Je me sens seule, inutile, sans espoir. Le futur, quand je l’imagine, est un trou noir. Je ne vois rien. Je m’imagine déjà morte. J’ai l’impression que chaque jour je me détruis un peu plus de l’intérieur, que mon coeur ne bat plus. J’ai constamment un stress qui me pourrit mes journées. Je pleure ou me met en colère pour un rien. Même une simple chose qui tombe par terre peut me faire pleurer de frustration… J’ai peur d’aller en cours, et la, je suis en vacances, mais rien que de penser que je reprend Lundi, mon coeur s’affole et je ne me sens pas bien. Et même à la maison je me sens mal. Mon beau-père me fait peur au quotidien. Il y a un an je l’avait entendu frapper ma mère. C’est lui aussi qui avait frappé plusieurs fois mon chien, qui me fait craindre chaque seconde quand mon chien est dans la même pièce que lui. Il se prend pour un membre de la famille, et quand ma mère l’appelle “papi” pour mon neveu, j’ai envie de crier. Q’un homme odieux, raciste et homophobe, irrespectueux et violent soit un membre de ma famille ? Non. Non non non et non. Personne ne sait qu’il avait frappé ma mère mais je suis sûr qu’ils s’en foutraient et diraient “ce n’était qu’une dispute”… Mon père quand à lui vit avec ma belle-mère et je me demande s’ils tient à nous. Il est le type de père qui vit sa vie sans se soucier des autres et qui tient à son bonheur. Il est naïf, il ne se rend même pas compte que ma belle-mère est avec lui pour son argent. Les voyages en angleterre, canada, turquie, corse, tunisie, maroc, elle les aime bien ! Quand mes frères ou moi ont des problèmes, il dit qu’il ne veut pas s’en mêler. Donc que ce soit chez moi ou en cours, j’ai envie d’exploser. Je ne me souviens plus la dernière fois que j’étais heureuse. Quand je ressens ça, je déchante vite. Une fois rentré chez moi, je me rend compte que cette journée n’était pas bien. Je me rend compte que j’arrive à me faire croire que j’étais heureuse pour ne pas péter les plombs. Je passe entre des humeurs colérique ou je fond en larmes tout le temps, et des humeurs ou je ne parle/mange/dors plus. Dans les deux cas les pensées noirs sont omniprésentes. Depuis bientôt un an et demi, j’ai commencé à m’automutiler. Ça à commencé avec 6 ou 7 coupures au compas, qui se sont infectés car je ne pouvais pas le montrer. Ma mère l’avait vu car c’était l’été et une simple excuse de glissade sur des cailloux l’a satisfaite. Depuis ça s’est aggravé. J’ai une petite pochette avec des lames de rasoirs, de taille crayons, compas… Et les poignets horribles. Personne ne le sait. J’ai honte mais c’est un cercle vicieux. Je n’arrive plus. Par exemple avant j’éviter les veines, mais maintenant c’est là ou je le fait le plus. Je suis devenu experte garder les manches baissées. J’ai découvert qu’une amie à moi le faisait, mais quand elle m’avait proposé de le faire avec un couteau une après midi, j’ai compris que ce que nous faisions étaient deux choses différentes. Je le faisais pour évacuer, elle le faisait pour l’attention. Elle n’avait aucune honte à le faire en cours, écrire des prénoms de mecs, mettre des tee-shirts le lendemain. J’avais envie de lui rappeler que des personnes souffraient réellement de ça. Une de mes amies l’avait vu, deux fois. Je n’avais pas les mots. Elle me disait qu’elle ne me jugeait pas et que ça lui faisait juste de la peine mais je ne voulais pas en parler, j’avais honte. J’ai envie de frapper les personnes qui mettent dans le même sacs ceux qui le font pour l’attention et qui se sentent “émo” et ceux qui ont un problème réel. Il m’est également déjà arriver de boire ou de me droguer. Certains de mes amis le font, mais ensemble pour rigoler (but de l’alcool me dira-t-on). Je le fais plus pour m’évader personnellement. Encore une chose à ajouter à mon cercle vicieux de honte. Il y a deux ans de cela, si l’on m’avait dit que j’allais vouloir arrêter de manger, fumer, m’automutiler, vouloir me suicider, je me serais pensé folle. Mais je me dit que je suis juste une ratée qui se retrouve à couler dans les sables mouvants sans personne pour me tirer un peu. J’attend le jour ou je ne pourrais plus respirer. Entendre ma mère dire que le “suicide c’est lâche” et que les ado en dépression n’existent pas car c’est la crise d’adolescence, ça ne m’encourage pas. C’est la seule personne qui me tient vivante car je ne veux pas la rendre triste. Elle m’avait proposé de voir un psy mais je lui ai dit que je trouvais que ça ne servirai à rien. Elle n’a pas insisté et assume que je vais mieux. Elle dit que si j’avais un problème je lui en parlerai. Mais évidemment, ça coule de source ! C’est sur que j’aurais envie de lui dire que je vois noir. je ne veux pas l’inquiéter, je n’en vaut pas la peine… Et récemment, même si je ne voulais pas rendre ma mère triste, je me rend maintenant compte que je pourrais quand même le faire… Je me suis dit que je reste jusqu’en seconde, et si rien ne change, j’en finit pour de bon. J’en ai marre d’envier les gens, de ne plus pouvoir pleurer à force, d’être en angoisse constante, de paniquer, de m’automutiler, d’être isolé, invisible. Je me déteste de l’intérieur comme de l’extérieur, j’ai honte. J’ai de plus en plus d’angoisse car l’approche de l’été me fait peur. Devoir mettre des vêtements d’été est une horreur. Non seulement je déteste mon corps, mais je devrais trouver un autre moyen de cacher mon AM. J’essaye aussi fort que je peux d’arrêter jusqu’à que le froid revienne, mais je sais que je vais le refaire encore plus fort après. J’ai plus de motivation pour rien, plus d’espoir. Bref, j’ai l’impression d’être un monstre, je me laisse envahir par mes propres démons. Ce cercle vieux de honte et de tristesse me bouffe.

    Je poste le commentaire même si je me dis que personne ne le lira, car je me suis laissé emporté donc ça fait une demi-heure que j’écris, et j’ai pas envie de tout supprimer après ce temps passé à écrire… Enfin, j’espère que ça passera inaperçu.

    Si certains d’entre vous se sentent mal vous pouvez me parler, ça fait toujours du bien si vous voulez évacuer, et je serais là.

    •  

      Bonjour morgane, je m’appelle Agathe et j’ai 15 ans. J’ai lu ton commentaire en entier, contrairement à ce que tu dit, et tu m’a ému.
      Je ne sais pas quoi te dire, mais je te soutient! Garde courage, et si tes proches ne s’inquiètent pas, c’est juste qu’ils ne veulent pas voir ou qu’ils ne peuvent pas. C’est très difficile pour les parents d’admettre que leur enfant va mal, comme tu le dit, ils mettent ça sur le dos de l’adolescence. Parce que admttre ça signifie, qu’ils n’ont rien vu venir, et en quelques sorte n’ont pas su protéger leur enfant. Dans ce cas, tu as deux solutions: leur en parler (mais ils ne semblent pas trés receptif) ou trouver de l’aide toi même. Si tu es venue sur ce site, c’est que tu tien encore à la vie, consulte une psychologue, elle t’aidera à en sortir. Ou encore, parle en à l’infirmière, l’assistante sociale… Tu ne peut pas partir, comme ça! On a 15 ans toute les deux, et je pense à toi, alors courage!

      Agathe (ps l’adresse mail existe vraiment même si elle a l’air bizarre).

      Pour ma part, je suis arrivé sur cette page, car mon ex petit ami semble trés mal, et je me fait beaucoup de soucis pour lui…

    •  

      Bonjour, je suis la maman d’une fille de 15 ans, quand j’ai lu tes lignes (les larmes aux yeux), j’avais l’impression que c’était ma fille qui écrivait. Ma fille est dans le même cas que toi, c’est très difficile pour toute la famille. Tu dis que ta maman “ferme les yeux”, au fond d’elle, elle souffre elle se rend compte mais ne le montre pas pour ne pas te faire souffrir d’avantage. C’est un cercle vicieux. Il est important de parler sérieusement à ta maman, ou si c’est impossible eut-être as tu dans ta ville des endroits où les ados peuvent parler, sans rendez vous, vers chez nous cet endroit s’appelle le RADO.
      Il faut passer ce cap de l’adolescence, pour certains c’est facile une lettre à la poste, d’autres non, c’est ton cas et celuis de ma fille. Mais courage, en te faisant aider, tu verras celà vaut le coup, parles, dis ton mal être! Dans ta façon d’écrire tu sembles être une fille qui a la tête sur les épaules, mature, intelligente, bref pleins de qualités que tu n’ai plus à même de voir tellement tu es dans la spirale de ton mal être. Comme ma fille, tu es une personne beaucoup plus sensible que la plupart des gens, mais sache de cette sensibilité non pas une faiblesse mais une qualité! Il faut “juste” (facile à dire je sais!) cannaliser cette émotivité, crier ton mal être, parler, ne pas t’isoler, tu vaux le coup c’est évident! En te faisant aider, je suis sure que ton être d’aujourd’hui sera une force pour demain. Je te souhaite une grand courage, et pleins de bonne choses.

    •  

      Bonjour Morgane,

      je m’appelle Guillaume, j’ai 17 et ancien dépressif aux tendances psychopathes. Ton post m’a rappelé mes mauvaises pensées et mon passé aussi noir que le tien. Toutefois, je peux me vanter d’avoir continuer, je peux me vanter d’avoir endurer ce qui m’est arrivé. Si j’ai continué c’est parce que j’ai pris conscience d’une loi fondamentale de la vie ” On est maître de son destin.” Ne pense plus a ce que tu es mais à ce que tu seras, faire l’effort de tenir pour l’auto-satisfaction, dresses tes valeurs, dresses toi des règles.
      Tu penses également que tu ne vaux pas la peine qu’on s’inquiète pour toi mais demande toi alors si tu t’es déjà inquiétée pour quelqu’un et demande toi alors si lui aussi il pensait ainsi.
      Je te souhaite de tenir car c’est toujours quand c’est trop tard qu’on se rend compte que ça fait mal.

      Life is an obligation and death is an option.

    •  

      Je suis trop émue par tes propos & ta manière de t’exprimer. Tu es une jeune fille très perspicace. Je t’aime & admire ton courage, Morgane! Pourrais-tu tenir bon jusqu’à la fac ? Je te promets que ça ira nettement mieux.. Puisque tu as une personne à qui tu tiens tellement (ta mère), continue à la chérir & à la rendre fière avec ta réussite scolaire.. Ne baisse jamais les bras.. Sois forte..

  65.  

    Alors que je vous ecrit se message jai encore secher les cours ma mere vas me tuéet lecole vas surement contacter une agence pour melever (SPJ jhabite en suisse)ils ne prennent pas ma depression au serieux ma mere vas dire que ses des excuse et vas peter les plomb et lecole vas dire que ses une petite crise. Plus jeune mon père me tapais,moi et mon frère,se que je trouve dégueulasse il a commencer javais meme pas 3ans et il me menacais sa seul comunication c’était les mains. Il avait une plantation de mariroana (dsl pour l’orthographe) et il en dilait. Ma mère faisait semblent de l’aimer mais elle était amoureuse d’un arabe et entendre sa mère parler du penis d’un homme, merci quoi. Je l’entendais constament dire que mon père a une petite bite… Quelque anées plus tard 7ans je vois mes parents se disputer de plus en plus et l’empleure de ces disputes sont de plus en plus violentes, je les entends parler d’argent ensuite je suis tomber sur des choses qui mon déplu… ma mère n’était jamais a la maison elle devait partir travailler tot le matin jusqua tard le soir, quand elle partait je dormais quand elle rentrait je dormais (22h retour de ma mère donc je dormais), mon père était au chomage et il jouait aux jeux vidéo plutot que de s’occuper de sa famille, mais bon étant petit je préfèrais nié. Sans vous parler de ses voyages que nous faisons mon père, mère, frère et moi nous devons faire presque 1000km pour aller voir mes grands parents qui son voila quoi. quelque semaine plus tard, voila que l’argent est un énorme souci nous nous faisent foutre dehors de notre appart nous devons prendre un appartement moin cher d’urgence au risque de dormir dehors. Nous trouvons un nouvelle appart très laid très glauque. Nous voici enménager et c’est la que les problème commence(vous croyez au fantomes, moi si). Mon frere et moi inquiet de la situation de leur dispute de leur saut dhumeur de leur insulte ses mes parents qui mon appris mes premiers insultes, nous leurs demondions (vous allez vous quitter un jour?) mes parents répondis (mais non, biensure que non) (ah eh bha ses jurer) (mais ou i). Problème en problème ma mère me disait constament (tu sais la vie c’est moches tas pas de chance si tu attaque pas le premier tu ataquera jamais) pendant que mon père fumait sa beu ma mère travaillait la nuit car elle cest fait virer de chez orange (vous savez la polimique la des 500 employez virer..bon) elle shabillait très court et partait la nuit pour travailler dans “une boite de nuit” peut etre un mensenge tien sa changerais de la veriter. mon père me forcait a faire bcp du sport car il est très sportif. Ma mère elle ne l’accepte pas mais elle fume bcp et avant encore plus et elle buvait bcp d’alcol elle etait tres triste car.. a lecole je travaillait bien mais avec tt cest probleme sa ne pouvait plus durrer mon pere netais jamais fier de mes competence alors que jetais le meilleur il adorait se moquer de moi, il me fesait étudier a lage de 2ans, nager, je savait nager avant que je sache marcher. Ma mere tirait les carte la le tarot avec ma tante et elle me rejetais souvant des que je voulait rester trop longtemp avec elle pam elle me rejetais il sufisait quil y ait sa soeur ou son frere que je navait limite plus autorisation a la voir.Un jour je narivait pas a dormir et je me suis lever de mon lit car jentendais des cris des pleurs des coups je suis aller voir mes parents avec mon frere car mes parents se disputait tres tres violament alors du coup noussommes venu pour les calmer mais cetait trop tard elle hurlait de toute ses forces elle poussait mon pere elle linsulter mon pere restais calme alors que ma mere soual fesait que de le bousculer elle le jiflait et elle disait en face de nous je vais me casser loin de cette barque je par elle fesait ses valise (il etait 1h du mat et sur la table 3 bouteille dalcol bleu deux vides et la troisiemes a moitier) elle disait je vais me trouver un hotel et je part ensuite mon frere et moi(moi 8ans mon frere 5 et demi) mon frere lui disons Nan maman part pas on te connais tu vas plus revenir et elle disait nan c bn ne vous inquieter pas vous irez bien mon frere et moi nan mais tu vas revenir et ma mere je ne sais pas ensuite elle jifait mon pere et juste avant de partir mon pere reste ma mere continuait de dire nNAN mon pere la jifler et ma mere et tomber la bouche la premire sir un truck en metal elle etait par terre inanimé elle avais toute la levre superieur dechicter elle segnais la plait etait tres grave et en voyait son os, mon pere disait non reveille toi non il regarder elle ne sentait pas d’aire sortir de son nez mon frere et moi pleurons et disions elle et morte?! non maman est morte mon pere la amener sur le lit a esseyer de pomper le sang avec une eponge mais tjrs pas de signaux de vie soudain elle a commencer a respirer mais sans plus en et partit en pyjama a lhopital avions pris le premier taxi pour les urgence elle etait tjrs inactif nous lavous donner aux medecin et avant attendu et… je marete la jen trop dit dsl si je vous ai fait oerdre votre temps mais les choses devenai de plus en plus grave alors voila. aurevoir si vous vous interesser a mon histoir contacter moi sur hotmail: luca-luca@hotmail.ch ou tt simplement dite le moi dans les commentaires.

  66.  

    Bonjour,
    Je m’appelle Laurie, j’ai 16ans et je suis en 2ème années au lycée.. Depuis quelques temps je ne sais ss se qui m’arrive réellement.. Une amie qui elle fait une phobie scolaire que J’en fais sans doute une, moi je pense plutôt à une dépression lié à l’école mais en réalité je n’en sais rien. Il m’est déjà arriver de frapper une de mes profs, d’avoir envi de retourner le bureau de ma CPE.. Je pleure quasiment tout les soirs avant d’aller en cours, j’ai envi de vomir sur le trajet en cour j’ai toujours envi de partir en hurlant, je ne considere pas avoir d’amis dans se lycée c’est depuis que j’y suis rentrée que je suis passer de bordelaise, joyeuse et pleine de vie à triste sans intérêt et élève calme. Je ne comprend pas que J’arrive à avoir 15 et demi de moyenne.. Enfin je me plonge dans mes cours mme le week end puisque je ne sors plus jamais.. Je me dis temps que je pense à ça je ne pense pas à autre chose. J’ai un petit ami depuis plus d’un an. Mes parents ne sont pas divorcer juste que je ne suis pas proche de ma mère contrairement à ma sœur.. Aujourd’hui J’étais sois disant dispenser alors je n’ai pas pu participer à une activité scolaire mais il voulait me laisser en étude 4h sans pouvoir repartir alors j’ai fais un scandale et je suis parti de moi même du lycée de se fait ma mère est au courant de mon état ‘psychologique’ au début je pensais que c’était la pilule que je prend qui me rendent agressive mais je me suis vite rendu compté que non. Ma mère veut me changer de lycée l’an prochain, J’aimerai aussi mais si je change mon avenir professionnel change aussi. Je ne sais pas quoi faire, c’est lamentable à côté des problèmes des autres mais je me sens très mal et je m’en veux d’être agressive envers mon petit ami alors que seul lui m’épaule….

  67.  

    Bonjour,j’ai 14 ans et en se moment tout n’est pas rose
    Depuis toujours j’ai un pere avec des antécédent psychiatriques (maniaco dépréssif) j’ai beaucoup souffert a cause de cette situation je voit actuellement un psy qui m’aide,je vit seule avec ma mere j’ai une demie soeur du coter de mon pere qui a vécut avec lui car sa mere est morte et un demie frere du coter de ma mere qui a aussi toujours vécut avec ma mere car son pere est mort il sont tout les deux +20ans,donc ne vie plu avec moi.
    Je me sens seule, j’ai des amis je suis meme assez aimé dans mon college mais je n’est pas l’impression que sa soit vraiment des amis pour parlez de tout sa j’ai l’impression de jouer un role d’une personne que je ne suis pas. Je pleure a cause de mon pere qui ne se conduit pas vraiment comme un pere aujoud’hui mon pere ma traité de conasse alors je suis sortie dans la rue et ne sais meme pas inquiété,il insulte ma mere et me dit que je ne ferais jamais rien de ma vie a part etre sur mon ordi.Il me raconte des chose qu’il ne devrait pas me racontait a chaque fois que je le voit,je l’ai déja vu plusieurs fois défonçais,mais ne peut rien faire pour l’aider car il ne comprend rien comme un enfant.J’en est mare de tout est voudrait changé tout se qui m’entour prendre de nouvelle habitude changer de college aller dans une autre ville car je ne supporte plu vivre ici est voir toujours les meme personne.

  68.  

    Salut, moi aussi l’année dernière j’ai été en dépression à cause de filles qui se moquait de moi, sa a commencé par la perte de ma meilleure amie, avec tout ça, j’ai fini par me rendre malade et tout les jours on se moquait de moi, au collège je souffrais en silence et dès que je rentrais chez moi je connais en larmes je pensais tout le temps au suicide.. J’en pouvais plus ma vie devenait un véritable enfer jusqu’au jour où une ancienne amie avec une grande bouche ma portée sous son aile et ma aider à me relevé et au fil des mois sa ma beaucoup aider, je ne la remercierai jamais assez.. Mais ma mamie aussi m’ aider énormément même si elle le savait pas… Aujourd’hui je suis en 3eme et ma grand-mère n’est plus là et il y a beaucoup de tensions dans ma famille et je crois que je recommence à être dépressive je pense à fuguer mais je n’en ai pas le courage et également au suicide..
    J’en peut plus je ne sais plus quoi faire..

    •  

      Je suis presque dans le même cas que toi sauf que moi je n en parle pas j ai l impression d être horrible.vu qu on me le dit chaque fois que j été moche mais ce qui me pousse a ne pas me suicidé c que j ai la foi en moi et en dieu .alors ne te décourage pas la vie a toujours un bon côté .tu peux me joindre sur le mail:z.eina20@hotmail.fr. Je serais ravi de t aider.bonne chance.

  69.  

    Bonjour,

    Je ne sais pas par où je vais commencer tellement j’ai vécu énormement de choses.
    J’ai 17ans et je suis en première.
    Dans ma famille je suis la seule fille et j’ai un grand frère et un petit frère. Depuis toute petite, je suis comparée à mon grand frère. Il a toujours été meilleur que moi à l’ecole et beaucoup plus présent à la maison. Je n’ai jamais eu de bonnes relations avec lui, on ne se parle pratiquement jamais et on ne se fait jamais de bisous ou quoi que ce soit. Il est souvent entrain de me critiquer ou de me rabaisser. À la maison tout tourne autour de lui : pour n’importe quoi que ça peut etre, lorsqu’il demande quelques choses il a immédiatement et lorsque je demande un truc on m’engueule pour de multiples raisons. Avec ma mère, on s’entend à moitié, pour elle je suis une gamine qui n’arrivera à rien. En réalité, mes parents ne me connaissent pas et ne savent pas qui je suis réellement. Quant à mon père, il a perdu sa mère a l’age de 6ans et son père ne s’est jamais occupé de lui et de ses frères et soeurs et je pense que c’est à cause de ça qu’il est distant avec nous. Il ne partage rien avec nous, la semaine il est en déplacement pour son travail et le week end il est toujours occupé sur son ordi, et j’en ai beaucoup souffert. Avec mon petit frère, je m’entends normalement, je sais qu’il est aussi malheureux et il subit aussi les crtiques de mon grand frère.
    Pour en venir à l’école, j’ai toujours eu énormement de soucis. Depuis la primaire je suis mise à part, on me trouve différente et bizarre. J’ai encore des flashs de mes années primaires et collégiennes où toute la classe était contre moi. Je pleurais souvent, avec la boule au ventre de retourner en cours. J’étais sans cesse victime de moqueries et de méchancetés. J’étais le bouc émissaire de la classe. J’ai fait de la danse aussi pendant 10ans et j’ai du arreté à cause des réflexions des autres danseuses.
    Maintenant je suis au lycée et ça ne va pas mieux. J’ai un copain depuis 2ans qui est surement la seule personne sur qui je peux compter malgré les histoires qu’il y a pu avoir. D’ailleurs, l’an dernier, une fille qui était amoureuse de lui m’a créer des réputations et toute ma classe de seconde ne me supportent plus. Cette histoire fue aussi horrible mais la raconter serait beaucoup trop longue. Pour parler de cette année, dans la classe je n’ai pas d’amis. Ça parle toujours sur moi. Je suis tout le temps seule au fond de la classe et de la journée je ne parle à personne sauf à mon copain aux récrées. S’il n’était pas là, je la passerais toute seule.
    Je suis souvent absente, car moi qui aimer l’école j’ai maintenant la boule au ventre d’y aller. Pourtant ce n’est pas la première fois que je me retrouve seule. L’an prochain je pars en bac pro qui me correspondra beaucoup mieux. Je me languis d’avance mais le fait de devoir passer encore 4mois au lycée me fait peur. Mes notes scolaires sont en chutes libres et mes absenes ne cessent d’augmenter. J’ai pris 5kilos en 1mois et je suis tout le temps fatiguée. Le mercredi je peux dormir toute l’apres midi. Entre midi et deux je dors aussi et meme apres les cours. Je suis perdue et j’ai l’impression que personne ne peut me comprendre.

    Je me demande si après tout le problème ne viendrait pas de moi. Pour ne pas etre aimée à ce point il faut forcement une raison.

  70.  

    salut moi c’est manon j ai 12 ans j ai essayé de fumer il n’y a pas longtemps je vous rassure avant de juger je le fais plus je vois une phy car j ai fais des tentative de suicide ma vie c est de la grosse merde je voudrai mourir je m en a mes amie qui me comprenne pas je leur dit oui oui tout va bien mais je vais mal comment faire aider moi si vous plait ….
    et juste comme sa vous pouvez pas me dire comment paraitre droguer ou chouter devant mes amie. Répondez s’il vous plait mais sans me juger bisous a tous et merci de m avoir écouté lol

  71.  

    Bonjour j’ai 14 ans, et je ne me sens plus a ma place. Depuis tout petit j’ai eux de grande facilite pour apprendre, je me sens different chaque jour qui passe m’ennuit de plus en plus. A cause d’une histoire de coeur toutes les filles me semble sans intere, comme toutes identique. Je me sens triste en permenance, et seul alors que tous les gens de mon entourage sont extremement gentil avec moi. J’ai l’impression de ne plus etre moi meme et de me cacher deriere un sourir qui n’est plus le mien… Je voudrais avoir quelqu’un de mon age avec qui me confier un(e) ami(e) ou plus…

    •  

      J aimerai bien être ton amie vu que je suis dans la même passe mon hotmail est juste en haut zeina j adorerai t aider.

  72.  

    bonjour tous le monde je n en peut plus de ma vie je me fait insulter de rouquine, de routmoute ect je n en peut plus je les dit a mes parents mais il me dise tous le temps la même chose ( fait pas attention a eu faut que sa te passe ) ses plus facile qua dire cas faire j ai aussi peur du regard des autre . Ma mère est toujours sur mon dos , j ai plus envie de rire je n est plus faim je suis toujours de mauvais humeur, je n arrive plus a me concentrer pour faire mes devoir et aussi pour les controle je pleur sens cesse seul dans ma chambre je le dit a mes amie mais sa neme soulage pas j enn est marrede ma vie je craque . merci d avoir lu se message .

    •  

      Salut, je m’appelle Loreen, je te répond car je suis comme toi sauf pas rousse mais je te répond car j’ais une amie rousse qui m’as parlée de ces problèmes quand on vous traite de rouquine.
      Ce que je vais te dire ne vas peut_etre pas t’aider mais je veux au moins essayer.

      Il y a beaucoup de monde qui se moque de toi sans raisons et elles n’ont pas le droit ! Moi, mon amie en a parlée avec notre prof principale et la prof a parlée a quelques élèves qui l’embêté (les pus impliquer) et ils ont arrêter car elles leur a donnée des heures de colles et comme c’était c’eux qui entrenaient tous les autres a le faire, tous ça c’est calmé. Mon amie a était bien soulagée mais bien sur on la aidées pour que sa s’arrange mais la prof a fait plus d’effaits sur ces gars.

      J’éspère que ce que je viens de te dire t’aideras au moins un minimum, et que ton enfer seras résolus… au revoir !

  73.  

    j ais 10 ans j ais l impréssion que je n est plus de sentiman je ne rie plus mes parent se sont séparer il y a environ deux moi je viens juste de changer d école et je n aime pas ma nouvelle école j ais des ami sauf qui me laisse tombé a toute les récré j ais des mauvaise note éxemple:20/50 et je pleur tout le temps je ne dore plus comme avant.

  74.  

    Je suis agressive avec mon petit amis mechante tendu je l’envoie bouler jai sincerement envie de mettre fin a mes jour… mais jai pas la force :/ .. Je suis perdue

  75.  

    J’ai 13 ans ça peut paraître jeune mais bon.. Je n’aime pas ma vie, mes parents sont divorcé, je ne parle jamais a mon père je n’ai pas envie de lui parlé quand je suis chez lui je reste toujours dans ma chambre chez lui je ne me sens pas bien, pas aimée alors je ne dis rien. Au collège ça peut aller j’ai des amies, mais ma meilleures amie est partie alors même ci j’ai d’autre amies je n’y arrive plus sans elle c’est un réel manque de la personne que j’aimais le plus elle était la seul qui me comprenais et qui voyais quand je n’aillais pas bien mais maintenant je déprime, je n’aime plus rien, je pleure tout les soirs, au collège aucune de mes amies ce rend conte que je vais trés mal car je fais comme tout vas bien, mais pas du tout j’ai vraiment envie de me suicider mais j’ai je sais que je n’en serais pas capable.. Ma déprime a commencer quand ma meilleure amie est partie, je pleurée tout le temps, au fur et a mesure j’allais un peu mieux, mais je n’ai plus aucun goût a la vie, je m’énerve tout le temps et pour en rajouter j’aime un garçon de puis 6 ans on est rester ensemble 3ans puis il ma quitter et depuis je ne m’en remet pas, je pense toujours a lui.. Je pense toujours a me suicider a ne plus avoir de problème, ne plus parler a personne, je ne vois que très rarement ma meilleure amie et il n’y a qu’avec elle que je vais mieux sinon je n’y arrive plus, la vie est trop dure pour moi. Merci a ceux qui me donnerons des conseils.

  76.  

    Mon nom est Fenado Rita et mon ex-copain m’a largué il ya 2 mois après avoir
    attrapé une aventure avec ma meilleure amie et je lui ai insulté. je
    le veux
    de retour dans ma vie, mais il refuse tout contact avec moi. J’étais tellement
    confondre et ne savent pas quoi faire, donc je me suis rendu INTERNET de l’aide
    et j’ai vu un témoignage de la façon dont un lanceur de sorts de les aider à obtenir leur ex
    retour donc j’ai contacté le lanceur de sorts et d’expliquer mes problèmes à
    lui ….. Il a jeté un sort pour moi et me garantir que 24 heures après que mon ex sera
    revenir à moi et à ma grande surprise après 24 heures, ma Pedro est venu
    frapper à ma porte et demander pardon. Je suis si heureux que mon
    l’amour est de retour et pas seulement cela, nous sommes sur le point de se marier.
    Encore une fois merci DR awase, vous êtes vraiment talentueux et doués. il
    est la seule réponse à toute problem.He relation peut être d’une grande aide
    et je ne l’empêchera pas publier parce qu’il est un homme merveilleux
    communiquer avec lui grâce à son adresse e-mail (drawasesolutionhome@gmail.com).

  77.  

    Binjour a tous. J’ai 14 ans. Alors voila, je suis se nature timide et reservee. Il y a deux ans environ, jai eu une grosse embrouille avec des amies, je m’en suis fais d’autres mais depuis ce qui cest passer j’ai du mal a me reconstruire. Presque tous les soirs je pleure, si jai une embrouille meme de rien dutout je me sens pas bien et je pleure. Je n’ose pas en parlé a mes parents. Jai deja penser plusieurs fois au suicide mais j’aimerais trouver une solution car je suis à bout, je n’ai plus envie de rien faire..
    J’espere trouver de l’aide..

  78.  

    Je me trouve gros moche bete mal aime mais parent me prive de tout depuis que g des mauvaise note mais je narive pas a augmenter ma moyene ma mere me traite mes deux grande soeur aussi mon pere je ne lais pas vue depuis que 2 ans la jen n’ais 13 au college on me traite que doit je faire

  79.  

    Bonjour ou bonsoir,
    J’ai 14 ans, je suis en troisième (Pour le Belgique) et j’ai des problèmes, voilà, ça fait quelques semaines que j’éprouve l’impression de coup de blues, je n’ai vraiment plus envie d’aller a l’école, plus aucune motivations, je suis en échec dans tout mes cours, je n’arrive plus a dormir beaucoup, je suis toute la journée fatigué, j’arrive plus a me concentrer, il y’a que des prises de têtes avec mes parents et mon frère, j’essaye un peu de parler a ma mère mais elle veut rien comprendre, elle crois que je simule, je n’en peux vraiment plus, si vous pouvez m’aider je suis preneur ! Merci d’avance ..

  80.  

    Pas bien mais je ne m’en sors ps c’est trop dur pour moi!! Ms pourtant je ne suis pas la plus mauvaise de ma classe mais j’aimerais partir habiter loin de tt c’est soucis et de ces conneries en plus je suis grosse (1m 50 pour 80 kg) et je n’ai que 13 ans!!! Je ne sais pas a quoi je ressemblerai dans 2 ans?! J’ai peur de ne pas pouvoir vivre comme les autres !! Et je ne sais pas a qui en parler!!! HELP ME!!!!!

  81.  

    Bonjour! Pour l’instant je ne vais pas bien! Je viens de rentrer de vacances au ski!! Et mon mono a une vie telement cool!! La moitié de l’année à la côté d’azur et l’autre au ski!! Je l’envie telement je n’arrive pas a surmonter ça! Je sais c’est rien comparé à se qui arrive a d’autre mais lundi je reprends les cours et c’est le début des problèmes!! Je n’en peux plus ! C pas que mon école n’est

  82.  

    bonjour,je suis une mére de 33ans deja je suis en depression(( a cause de fille) ,mais le probleme c ma fille je sais pas si elle est en debut de depression ou debut d’ adolecense , elle a 7ans elle est timide et toujours triste et tout le temps enervée , elle ne veux pas etudier, elle cache tous a moi, elle dit qu’elle veut etre petite comme son frére (jouer et son aller a l’ecole).
    qu’est ce que je doit faire pour elle qu’elle aime l’ecole elle est la plus grande des enfants de la famille et la seule qui va a l’ecole.
    aider moi svp merci

  83.  

    Bonjour à tous, je viens d’avoir 17 ans. Je me sens incomprise, et le remarque une fois de plus voyant vos messages, c’est totalement différent de mon coté, c’est pas un problème de mal être (enfin si peut etre un peu), ni que mes parents soit divorcés, qu’on me bat ou autre choses.. C’est un problème de déménagement. J’ai déménagé a l’autre bout du monde, la ou il n’y a vraiment rien, quand je vous dis dit rien, c’est pas de portable, pas de ciné, pas de macdo, pas de magasins de fringues. Il y a un seul lycée.. J’ai souvent déménagé durant mon enfance, mais la c’est la total, partir aussi loin c’est trop dur… Mes parents ont en rien a foutre, ils ont pas pensé a nous (mes frères) en déménageant.. de toute facon comme ils disent, ils vivent pour eux, pas pour nous hein ! Ici la mentalité des gens n’est pas la même… ils n’ont pas les mêmes centre d’interet que moi.. vu qu’ils n’ont jamais connu pour la plus part la metropole (France). Je pleure tous les jours.. surtout le soir en repensant a tous ce que j’ai vecu, je me dis que ca ira mieux demain.. que c’est que pour quelques années que je suis ici puis je repartirai.. mais j’ai personne.. je suis triste, j’ai du mal a m’endormir, et je pleure très souvent ! Est ce un signe de depression ?
    J’ai pas envie d’en parler a mes parents, ils se moqueraient surement style “n’importe quoi c’est juste parce qu’on a déménagé, laisse toi le temps de connaitre les gens”.. pourtant je m’adapte très vite ! mais la je m’y fait pas..
    Comment s’occuper sur une ile ou il n’y a rien a faire.. comment se faire des amis, faut il que je fasse semblant de rigoler avec eux, mais au final je suis pas bien.. ?

  84.  

    Bonjour,
    J’ai 15 ans et je me sens vraiment inutile.
    Tout a commencé il y a environ 4 ans, à la séparation de mes parents. Depuis, bon nombre de mesures (éducatives entre autres) ont été mises en place pour décider chez qui moi et mon frère de 1o ans allions aller vivre.
    Il y a peu, tout s’est plus ou moins arrangé, la garde a été donnée à mon père et même si j’avoue que tout se passe bien, j’ai recommencée à aller mal au départ de mon chien. (Sans doute pour certain est-ce une raison débile). En plus de ça, je vois mes ami(e)s trouver chacun quelqu’un, je doit bien être la seule à justement être seule et même si je n’accorde que peu d’importance aux garçons, je me sens davantage moche désormais, alors qu’apparemment ce n’est pas le cas.
    Pour ne rien arranger, ma mère nous remet au tribunal pour notre garde et des mesures vont à nouveau être mises en place.

    Personne n’a l’air de comprendre ce qui se passe, ni autour de nous et encore moins dans ma tête, ce que je peux aisément comprendre. Je suis au lycée et je n’ai été, depuis le début de l’année, qu’en cours un mois (septembre) ensuite j’ai arrêté. J’ai toujours été bonne élève, même en ne faisant rien. Je dors toutes mes journées, je ne fais plus rien et à vrai dire plus rien ne m’intéresse. J’ai l’impression d’être un boulet pour tous même s’ils me répètent le contraire et je me renferme de plus en plus sur moi au fil du temps…
    Je laisse tomber tout ce que j’entreprend et en me comparant à moi même lorsque j’étais enfant, je me dis que je change trop. (ex: je me faisais des amis facilement, désormais ce n’est plus vraiment le cas, ou du moins je n’approche plus les personnes auxquelles j’ai envie de parler et me rabat sur d’autres. Je me “battais” mais à l’heure actuelle je laisse tout tomber).

    La seule chose qu’on trouve à me dire, c’est “retourne en cours et ça s’arrangera” sauf que personne ne voit que rien ne changera, même si j’y retournais. Je vois encore mes amis, je ne suis pas non plus au point de l’asociabilité mais je suis vraiment désespérée.
    J’en ai marre de me laisser aller, de pleurer les trois quarts du temps.

    Aussi je viens de tomber sur cet article et tout ce qui est écrit ici me tombe dessus.
    • Départ de mon animal.
    • Mal au ventre, douleurs.
    • Stress constant.
    • Echec scolaire depuis peu.
    • Rêve personnel que je ne pense jamais ne pouvoir réaliser.
    • Changements dans les comportements de sommeil.
    • Faible estime de Soi, se sent sans intérêt, verbalise négativement à son sujet.

    Je me doute que personne n’aura de réponse à “comment pourrais-je arranger mon cas”, mais si certains avaient vécus ça et pourraient ne serait-ce que me donner un conseil, ça m’aiderais vraiment.

    Merci et bonne journée.

  85.  

    Salut à tous! J’ai lu plusieurs des commentaires et j’ai aussi eu envie de dire comment je me sens. J’ai 17 presque 18 et je suis à un programme d’études très fort. C’est ma dernière année dans ce programme mais je ne sais pas si je vais réussir à terminer. J’ai sans arrêt des travaux à perte de vue, de l’étude en quantité démesurée. Je n’ai plus de temps de faire de la musique (ma passion), de voir mes amis et de sortir la fin de semaine. Je ne dors presque plus, je suis trop stressée et je pleure souvent. Je mange Très mal, pas le temps de faire à manger convenablement (j’ai pris plusieurs Kg). Depuis plusieurs mois, je ne ressens plus de joie de vivre ni envie de faire quoi que ce soit.De plus, mes deux parents sont en dépression majeur et je ne sais pas quoi faire avec ça. Aussi, je m’isole tout le temps et je suis très très irritable (ce qui n’était pas le cas avant). Moi, qui était la meilleure amie de ma soeur jumelle, est entrain de devenir la personne qu’elle déteste le plus et je me sens mal de ça car c’est de faute uniquement. Pour finir, mes notes, qui étaient très très bonnes, ont chutées, telle ma motivation. Je ne veux pas quitter mon école car je suis en terminale et mais je ne sais pas à qui parler de ça. Ma soeur me trouve ridicule quand je lui en parle et mes parents disent la même chose. J’ai changer tout mes plans de carrière, je voulais être vétérinaire mais avec ma chute de note, je ne pense plus… Bon je ne pense pas au suicide mais je pense à tout laisser tomber…

  86.  

    bonjour moi j’ai 11ans mon problème c’est mes soeur qui a longueur de journée me rabaiise me frape …. J’en ai marre j’ai deja fait des tentative de suicide même devant elles elles s’ent ficher complétement je leur est déjà dis ce que je ressenter … mais pour elles c’est comme si j’avais pas mon mot a dire .

  87.  

    boujour jai 17ans je suis en pleine depression je narrete pas de menferme sur moi mes relation avec mes amie ne dur pas lontemps car je fait toujour tout capote je ne veut plus allé en cour car j’ai peur du regard des gent je narrive plus a me detendre meme quand je suis chai moi je suis toujour tendu je ne sai plus koi faire je manque de confiance en moi chai moi sa ne va pas mon pere et alcolic il ne fais que de rejete les faute sur moi il narrete pas de minsulte de dire que je deviendrai un clochard de que je na’ai plus davenir tout sa me fai mal je narrete pas de mengelé avec lui et mes proche pour un rien je menerve tros vite dans la rue quand des gent discute je pence quil sont entrain de parle sur moi alor que non je narrive meme plus a marche droit acause de tout saje narive plus a me tenir droit je suis toul temp tendu meme quand je dort mes proche mon consseille d’allé voir un pshy més je neu veux pas car kan jetai petit javai un pshy mais il ne ma servie a rien j’en ai mar de tout se regard qui me devisage je voudrai que ma mere sois fiere de moi mais se le contraire j’ai souvent des altercation avec des perssone pour un rien je ne mentent plus parle je ne me controle plus silvouplait si quelqun pourait m’aidait je ne sais plus quoi faire

    •  

      bonjour Evens,

      il faut que tu parles à quelqu’un, parles en à l’infirmière de ton lycée ou à l’assistance sociale elles seront te diriger et t’aider.
      L’écoute et la compréhension d’un adulte dans ton cas est très importante.

      bon courage

  88.  

    Bonsoir, je suis entrain de déprimé mais grave. Deja chez moi sa ne va pas, mes soeurs m’insulte tout le temps. il suffit qu’elle sois dans le salon que je fasse une apparition eclipse que ma mere que pose une question pour qu’elles me lache des réflexion ” dégage sale pute …” elle n’ont aucun respect pour me dire sa devant ma mère. ma soeur qui est enceinte pense que je suis jalouse d’elle alors que pas du tout.

    ma 2eme grande soeur qui a que 18 mois de difference avec moi depuis qu’on est petite jusqu’a maintenant dit au gens de mon entourage de ne pas me parler (PS: elle a 20 ans). Petite elle me piquait mes copines mais j’en trouvais toujours d’autres. On avait chacune un collège différent j’avais mes ami(e)s. suite a des problemes que ma soeur avais eu dans son college ma mere la mise dans le meme college que moi l’année de ma 4eme qui a eté un désatre. Tout c’est dégrader avec les professeurs mes parents.

    en 3 eme je venais d’avoir 14 ans au moi de novembre. au mois de janvier mon premier copain avais 10 ans de plus que moi 24 ans. maintenant que je reflechit qu’es qu’un mec de 24 ans peux trouver au pres d’une jeune fille de 14 ans sachant que je n’etait pas formé rien de tout sa. je suis rester 6 mois avec cette personne et du jour au lendemain plus rien. j’ai fait ma premiere fois avec un mec que je ne connaissait pas que j’ai rencontrer sur internet il avait 26 ans. aujourd’hui je regrette tellement que lorsque je me regarde dans un mirroir je pense juste a mourrir.

    Dans ma vie je pensait que tout allait bien alors qu’au fond c’était une catastrophe. je mentait a mes parents. cet homme de 26 ans m’avais menacer j’ai preferer changer de numero d’adresse msn tout sa pour lui echapper il ne savais pas ou j’habitait.

    Arriver en seconde j’etait avec un garçon de 19ans j’allais sur mes 15 ans. il ma fait la misere du coup j’ai changer radicalement, en mal je sortait avec plein de garçon, avec d’autre on couchait seulement. j’ai honte. je faisait n’importe quoi je sortait beaucoup je ne respectait pas les horaires je ne me mefiait de rienni meme de personne.

    J’en avais marre de tout je prenait aucun plaisir dans ce que je faisait et ke dit sa dans tout les sens du terme. J’ai changer 3 fois de lycee j’ai redoubler 1 fois ma seconde. je ne supporte pas de rester plus d’1 ans dans le meme etablissement. je ne travaillait plus. je suis aller dans un lycee qui ma été imposer par l’academie. un lycee pourri ou il y a que des racailles. je me suis pas senti a mon aise.

    le 1er jour ou je suis arriver mon copain de l’epoque m’avais deposer devant le lycee tout le monde me regardait j’etait mal a l’aise je connaisait personne. J’avais mi du temps a trouver la salle lorsque je suis rentrer dans la salle la premiere reflexion que le seul mec de la classe ai dit ” waah elle a une bouche de suceuse”. Super l’arriver ! Je suis aller directement en 1ere les eleves ce conaissait deja tous.

    bref les semaines on passer toutes les filles de la classe se sont intéresser a moi. La classe a 2 groupe. pour les matiere professionelle une groupe de fille voulais absolument que j’aille dans leur groupe je m’en fichait. au moi de nomvembre je suis follement tomber amoureuse d’un beau jeune homme avec qui sa a coller directement. Lui aussi etait amoureux de moi. Je ne lui ai jamais menti sur mon passer il sait tout. un jour une fille dans ma classe je me suis embrouiller avec lui c’est parti loin je voulais la taper car elle avais dit des choses sur moi qui ne m’avais pas plus a mon copain dan mon dos lorsqu’elle lui avais parler au telephone pendant 2 min le temps que j’aille chercher une lettre.

    Apres sa c’est ameliorer j’ai vu que les fille de ma classe etait hypocrite depuis jai changer de comportement. pour moi et pour mon copain jai changer ma fasson de m’habiller de parler et de voir les chose. j’ai vu la.jalousie de certaines pesonnes qui se lisait sur leur visage. je suis métissé on me dit que j’ai de belle levre rose, de beau cheveux tout sa et sa met en rogne certaine personnes.

    Cet annee j’en ai marre d’etre dans cette classe je voulais changer de lycee depuis l’annee derniere mais il n’ont pas voulu. je me suis battu avec une fille et le garçon de ma classe. depuis 1 semaine les fille de ma classe essaye de cree des comflit pour que je me mette tout le monde a dos. ya pas plus sincere que moi si j’ai quelque chose a dire je vais voir la personne en tete a tete pour lui parler.

    elle.se mentent.a elle.meme. je ne les aimes vraiment pas je les evite le plus possible. mon cheri ne me parle plus je deprime ell veul.me faire vivre un enfer. les proviseur du lycee m’on dit que si je ne me sentait pas en securiter je pouvais leur en parler mais leur en parler ne ferai qu’empirer les choses. ma mere me dit de ne pas y penser que se sont des histoire de gamine je sais mais elle me lance des petite pique pour que je pete un plomb. Je preferr rester seule que d’etre tres mal accompagner.

    Sa ne va pas dans ma vie jai plein de probleme chez moi. Jai des probleme de santer. je travail je suis une bonne eleve mais j’en ai marre de leurs histoire qui me font mal au crane. et puis mon copain qui ne me parle plus depuis 1 semaine je ne peux pas sans lui c’est ma vie. je me sent seule sa va faire 1 ans que je reste cloitrer dans ma chambre. sa fait 6 mois pendant chaque week end j’aillait dormir avec mon copain. j’attendai qu’il vienne demander ma main a ma mere comme il me l’avais dit. Je pleur souvent. je rate souvent les cours le matins parce que je me couche tard. en plus mon lycee est loin j’en ai marre du trajet. jen ai marre de tout.

    je me suis livrer sa va faire 5 ans que je souffre en silence. j’en peux plus je pense a me sucider des fois. mais je garde la tete sur les epaules car je pense a dieu et c’est la seul personne qui me permet de tenir ici.

    desoler pour le.long.texte et les faute d’ortographe.

  89.  

    Bonjour, j’ai 17 ans presque 18 et je n’arrive pas à allez au CFA depuis hier enfin… J’en pleure depuis samedi, ça fait 10 ans que je connais ma meilleure amie, on était toujours ensemble autant en cours que chez nous, on avait les même centre d’intérêt et en début décembre elle a rencontrer un gars ils sont heureux ensemble et je trouve cela très très bien pour elle qui était malheureuse en amour mais en fin décembre elle m’a annoncé quelle se mettait en appart avec lui, a 30min voir 40 de chez moi ça ma déjà fait un peu mal et j’avait peur pour elle car elle le connais depuis début décembre bref! En début janvier elle a eu des soucis avec son apprentissage et à du partir, et du jour au lendemain elle m’a annoncer quelle ne voulait pu allez au CFA qu’elle voulait tout arrêter! Ça m’a fait un petit choc et nous nous voyons pu depuis début janvier… Donc je ne sais pas si il y a un rapport entre les deux mais je n’arrive du coup pu à aller en cours j’ai peur je dors rien de la nuit, enfin je me réveille au moi 30 fois dans la nuit, je fait des rêves bizar sur l’école qui ce transforme en cauchemars j’ai mal au ventre j’ai des gros maux de tête…
    En ce moment je suis chez ma grand mère, elle elle veut Que j allé au médecin mais ma mère veut elle que j allé à l école ! Je n’arrive pas à lui faire comprendre elle mengeule… :S je suis vraiment mal..

  90.  

    Voila je vous raconte ma vie, depuis l’age que je marche est que je comprend, mes parents se taper dessus, est mon père était alcoolique comme ma mère. Au bout de 5 ans, ma mère a décidé de partir vivre avec mon père autre part.. mes soeurs et frères s’occuper de moi car j’était la petite derniers.. Mes parent continué a se taper, quand ma mère revenez nous faire a manger,et repartir directement, on voyer les marques… puis dé fois quand elle venez avec mon père qui n’est pas le père a mes frères et soeures,il taper sur mes soeur et frères surtout mon frére jordan qu’a 5ans décart avec moi, il le torturé dans la chambre javais pas le droit de rentre.. je l’entendez pleurer.. puis quand j’avais 10ans.. ma mère a arrete de boire mon père revenez a la maison.. mesfrère et soeurs était tous partis, vivre chez leurs père ou en appartement.. j’était toute seule, avec cette homme qui était mon père, je le voyer taper ma mère, et il me donné des coups j’appellé la police il venez.. mon père était déja partis il fessait rien.. puis sa continué jusqu’a mes 12 ans que j’ouvré ma gueule, j’avais pas peur qu’il me tape, donc je défendez ma mère, jusqu’a jour qu’il a arréter avec ma mère et quil m’insulter.. j’ai tellement souffair que je me suis mis a taper ma mère chaque fois qu’elle m’engueuler a lever la main a lui donnée des gifle, maintenant j’ai 15ans. Et je suis nerveuse, j’insulte, je fait soufrire tout les gens que j’aime. Surtout mon ex copain,que j’ai fait souffrir est que depuis 2 semaine on n’est plus ensemble.. je lui est fait payer la haine la colère la tristesse que javais en moi.. a cause de se putain de père que je ne vois plus et qui est toujours alcoolique, mes fères boivent beaucoup. Ma mère aussi. Moi j’ai fait un comas a étilique a cause de l’alcool.. je me suis mise a fumer oinj, est je m’en sort pas de ma haine envers ma mère… pourtant je l’aime..

  91.  

    Bonjours voila j’ai 14ans j’ai déménager il n’y a pas longtemps et je pense faire une dépression car je ne mange plus, dorme très mal, est plus aucun gout à la vie, ne rigole plus, j’ai des penser un peu bizar, est de mauvaise relation avec ma famille et me sens très très seul ce qui me renferme sur des jeux vidéo comme habbo….
    Comment savoir si je fais vraiment une dépression ou juste un gros gros coup de blooze?

    merci à tous de vos réponse!

  92.  

    J’ai 14ans. J’ai des ressentis de ma vie voué à l’échec.
    J’ai peur de tout, de ce que pense les autres, de ne pas plaire aux autres, d’être seule à vie, de ne pas être assez bien, d’énerver les gens. Je suis parfois d’une humeur vraiment horrible, ducoup sa entraîne avec mes parents des engueulades permanentes. J’ai du mal à m’accepter, de mon poids, mon caractère, mon visage, mes jambes, en gros je suis complexé de tout.
    J’ai du mal à savoir qui je suis, qui je veux être, et ce que je veux devenir..
    J’essaye de changer, ressembler à tel ou tel personne, mais je reviens toujours à cette personne chiante, de mauvaise humeur, de tout côté négatif pratiquement.
    J’ai l’impression d’être une gamine, une raté.. Tout ses sentiments horrible qu’on ressent.
    Je pleure vraiment beaucoup, pour des histoires, pour rien, pour en avoir marre de ne jamais savoir quoi faire dans des situations, par manque de personne disparus.. etc
    Je manque cruellement de confiance en moi, sa c’est clair.
    J’aimerais prendre vraiment ma vie en main, mais pour sa je pense avoir besoin d’une grande aide, mais je ne saurai par ou commencer. J’ai cette timidité, cette peur en moi, qui ne me fais pas aller de l’avant.
    C’est à peu près le principale de mes ressentis. Et j’en ai encore pleins..

  93.  

    J’ai 13 ans aussi. Je suis en dépression depuis Juillet 2012 : depuis que j’ai rencontré un gars formidable et parfait. Le problème ? C’est que n’ai été qu’un jouet pour lui… Alors je me sui mutilé. J’ai a peu près 60 ou 70 cicatrices, plus ou moins profondes, rien que sur l’avant-bras gauche. Un jour, mon père a trouvé plein de mouchoirs tachés de sang cachés dans ma chambre. J’ai trouvé une excuse, et il m’a cru. Sauf qu’en allant dans la cuisine, il a vu que j’avais récemment lavé le gros couteau de cuisine. Je lui ai juste dit que j’avais coupé des tomates. Le truc, c’est qu’il restait un peu de sang sur la lame du couteau… Quans qu’il l’a remarqué, il m’a demandé de lui montrer mes bras, ce que j’ai du faire. Voilà. Je me suis faite avoir. Ensuite, j’ai tenté de me suicider, à plusieurs reprises. Hélas, mes parents s’en sont aperçu. Depuis qu’ils savent que je suis suicidaire, je suis suivie par 2 psychologues. Et franchement, ca ne m’aide pas vraiment…

  94.  

    bonjour moi j ai besoin de conseille .je ne sais pas si ma fille vie une dépression ou ses seulelemnt son caractère mais je ne sais plus quoi faire…a la maison elle est très impatiente,elle pique des crise de colère instatanément elle peut etre de très bonne humeur mais austot qu elle a un refu qu elle concque elle rentre dans un états de rage épouvanteable elle nous crie après très fort on l entant jusque dehors,elle tappe sur tout ce qu elle voit nous dit qu on ai pas gentil et quand on lui demande de se calmer elle nous crie arret sans nous laisser le temps de nous expliquer …elle n a que 8 ans ….a l école elle me dit que tout va très bien et sesprofesseur aussi ,ses note non pas changer elle est insit seulement a la maison ,en voiture ou si elle est juste en présence de nous ses parent elle est agrssive avec son jeune frèreil n a le droit de rien faire près d elle car elle dit qu il l énerve …ses dur pour le coeur d une mère de se sentir rejeter par sa propre fille je ne sais plus quoi faire aider-moi qu elle qu un ..

    •  

      Ma soeur était comme ça avant, elle piquait des crises et se mettait à se rouler par terre dans les magasins à chaque refus d’achat de quelques choses. Demandez lui si quelque chose ne va pas ou pourquoi elle est comme ça très calmement, en la rassurant. Et si ça n’avance pas allez quand même voir un médecin au cas ou. 🙂 Mais comme ils l’ont dit plus haut, seulement 1% des enfants sont touchés, pas d’inquiétude. 🙂

  95.  

    Bonjour,
    Je suis une maman qui a besoin de conseils, mon fils de 11 ans est je pense en déprime (maux de ventre, bouffé de chaleur, beaucoup de mal à s’endormir, des envies de ne plus vivre, refus de l’autorité, refus de parler de son mal être), mais il s’exprime avec de la violence envers moi.
    Il refuse mon aide.
    J’ai appelé l’hopital, ils me disent de voir un spécialiste, il est déjà suivi par un psychologue et je ne vois pas d’amélioration.
    Certains de mon entourage ne comprennent pas, ils pensent que je ne suis pas assez autoritaire.
    Merci pour vos conseils

    •  

      Bonjour,
      ton message me fait penser, que si tu ne vois pas d’amélioration et si il n’y a pas vraiment de raison que ton fils soit dépressif, il faut peut être regarder ailleurs , faire des analyses de sang par exemple pour voir si il n’y a pas une carence quelque part.
      Je pense peut être à la thyroide on ne sait jamais, les bouffées de chaleur et les autres symptômes peuvent y faire penser .. son appetit est comment ? est-ce qu’il maigri ou grossi ? etc..
      Mais des carences autre peuvent aussi donner ces symptômes il faut explorer !!!! le manque magnesium, d’autant plus qu’il régule d’humeur et surtout en hiver regarde sur internet ..
      bon courage ..

  96.  

    Bonjour, j’ai 17 ans, et j’avoue que en ce moment ca va pas du tout, cela fais un moment que ca traine mais j’ose pas vraiment en parler… Pendant mon enfance j’avais pas d’ami, mon pere me battait, & ca jusqu’a l’age de 13 ans, apres ma mere a quitté mon pere mais rien a changer pr moi, tjr pas d’ami, rabaisser, ignoré, & toujours frapper par mon frere, a mon entré au lycée, j’ai changé, j’ai eu des ami & tout, des copains, chose que je n’avais pas avant… J’ai grandi dans ma tete, mais la ca fait 5 mois que j’ai l’impression que tout autour de moi part en couille, toutes les personnes a qui je tenais m’abandonne.. En juin j’ai rencontré un gars, pour qui j’ai eu le coup de foutre, le vrai, j’ai fais ma premiere fois avec lui, notre histoire a connu beaucoup de bouleversement, ma famille ne l’accepter pas car il avait 20 ans & il ete deja papa d’une petite fille, mais moi je m’en foutais je l’aimais quand meme, j’etais folle amoureuse, tout ca a fait que mon frere ne me parler plus & ma mere voulait me mettre dehors me ne la jamais fait, j’ai ete en conflit avec elle pdt un moment, la ca fais depuis fin novembre que je suis plus avec car j’ai fais certaine chose pour lui faire payer certaine chose, il a pas supporter & il ma quitté, mais depuis je part en couilles, je pleure tout les soirs, je passe mon temps a me mutiler, j’ai baisser les bras au niveau des etudes, j’arrive plus a rien…. On a retenter le 31 mais il m’a requitté il y a de ca une semaine, & ca fais une semaine que je parle plus, je mange plus, je pleurs tout le temps, j’ai l’impression que plus le temps passe, plus mon etat s’aggrave… J’ai pas mal de peronne qui me soutienne mais je me sens tres seule…J’ose pas parler parce que j’ai peur de les souler.. & la en ce moment j’ai pas mal d’idées bizarre, je me pose beaucoup de questions…Plusieurs personne me conseile d’aller voir un psy ou un medecin mais moi je veux pas y aller parce que pr moi malgres tout je vais bien, mais ils me disent que c’est serieux & tout…

    Bref, je passe mon temps a me renseigner sur la depression, & tout ce que je vois me fait penser que j’en fais une… Mais voila, j’ai peur de me faire des films, donc je voudrais votre avis… Merci beaucoup….

  97.  

    J’ai 16 ans Alors voilà , bien sur mon histoire n’est pas du tout comparable mais je tiens à exposé mon mal etre aussi .. Alors pour commencé l’année 2013 , j’ai raté mon code , dés le début de la rentrée j’ai commencé avec des notes catastrophique dans les matiéres que je réussi le plus d’habitude , sachant que JE SUIS REDOUBLANTE de la seconde générale .. une de mes meilleures copines ne me parle plus , ne veut plus m’adressé la parole , je suis en décéption amoureuse aussi fin c’est un tout quoi , certains vont pensé que c’est archi – pourri oui je comprend , mais pour moi c’est juste insoutenable pourtant j’ai connu pire mais bon .. Sa joue sur mon comportement , je pleure , je m’enerve vite , j’ai envie de tout cassé parfois , certains vont croire que je suis excessif mais non .. Je me sens nulle mais nulle ! Sans valeur , sans rien ,je me sens un peu sans interet , pourtant j’ai des amis de ce coté la j’ai rien à dire je suis comblé mais niveau scolaire , niveau intelligence , niveau ” propore estime de sois meme je me sens ZERO ! .. Aidez moi s’il vous plait ! Et evitez de me dire qu’il y a pire , sa ne m’aiderai pas au contraire ! Merci de votre compréhension !

    •  

      bonjour moi aussi j ai 16 ans je suis un garcon pour les notes si tu travail sa devrai allez mieu pour tes relation affective ou amoureuse s il te quitte c est qu il ne son pas assez bien pour toi tu en trouvera d autre la vie est long

    •  

      Tu manques que confiance en toi, j’ai raconter mon histoire à Sarah plus haut ( bref ). Je pense que tu te compare trop au autres….? Déjà tu n’as pas l’air “0” à ton niveau d’intelligence. 🙂 Tu écris bien, tu raconte bien. Peut être le stress ? Ou le fait que tu es redoublé te fait penser que tu ne peux plus rien faire au niveau scolaire…? C’est faux. Les gens qui redoublent réussissent très bien alors je vois pas pourquoi pas toi. Au contraire, si tu te reconcentre en cours, tu aura des bases encore plus solide pour l’année d’après! 🙂

  98.  

    Salut a tous je pensse etre deprecive mais je ne sui pas sur
    Je nes pas les meme probleme le truc ces que j’ai 14 ans
    Et que je ne sui pas bien au college je n’aime et jai changer de college sous desision disciplinaire
    Et depuis je sans tro de changement dans mon ancien college j’avai plein d’amis et la plus rien
    Je me nois souvent dans le menssonge pour m’aider et porter lattention sur moi
    Je ne peut pas rester calme plus de 2 minute mais vraiment pas !!!
    Et je rejete tous le temps l’autoriter adulte jai toujours etait fort contre de tel probleme
    Mais la je crois que je vais lacher breff

    Si sa vous interesse jai lu tous vos message depuis le debut
    Et tous mes amis me le disent je ne sais pas m’aider moi mais je suis deja la pour vous aider
    Si sa vous dit on pourra parler ensemble on se ressemble tous un peu ici
    Donc je vous laisse de quoi me joindre
    Email: stivia32@hotmail.fr
    Facebook: steve mathieu
    Skype : steve mathieu pour le nom prenom et stivia32 le pseudo
    Tel (portable

  99.  

    Bonjour, moi ces Pauline, j’ai 14 ans!
    Mais parents sont divorcée depuis que j’ai 6 ans. A 7 ans j’ai déménager, je vis maintenant avec ma mère. Mes deux parents se sont remarié et je m’entend très mal avec ma belle-mère et mon beau-père. Je vois mon père très rarement, les relation entre lui et ma mère sont tendus.
    Sa fait 5 ans que mon beau-père frappe ma mère et j’ai était beaucoup marqué par çà. J’ai aussi deux grands frères que j’ai pas revut depuis 1 ans, et une petite soeur de 6 ans avec qui je m’entend trés mal (on se chamaille souvent et sa lui arrive de me frapper.
    Il y a 1 ans, mon meilleur amis ses fait assasinés et hier sa fille qui m’appellé maman (sa mère et morte pendant l’accouchement et elle croyait que c’était moi ca mère) et décédé. Sa ma beaucoup marqué.
    Avec la mort de mon meilleur amis, j’ai fait une dépression: j’ai commencé a me droguer, a prendre de l’alcool, des chutes scolaire, et essayer de me sucider. J’avais commencer a me soigner mes avec la mort de la petite, j’ai reploger et j’ai encore plus envie de mourrir. J’ai plus confiance en la vie et en moi.

  100.  

    Bonjours , Je voulais remercier les personnes qui m’ont répondu .. De mon coter rien n’avance Je suis toujours au même stade [ insomnie { il est 5:o8 l’heure de mon msg ] .. Mange très peux …esct ] J’y arrive pas je n’avance pas ma mère le comprend pas .. J’aimerai aller cher le médecin lui toucher deux trois mots sur tous sa mais j’aimerais trouver une excuse a ma mère pour aller cher le médecin .. On peut m’aider Je souhaite du Courage a tous ce qui poste des messages sur se forum .. ! Bisouuus merci de me répondre ♥

    •  

      Bonjour.
      J’ai 14ans et depuis deux ou trois mois je ne me sens pas tres bien…
      Idees horribles, insomnies de temps en temps, manque d’appetit, je me demande si je merite d’avoir tant de chances de vivre dans le luxe alors que certaines peronnee souffrent dans le monde…
      Ce qui me fait penser automatiquement “le monde peut etre vraiment nul, avec toute cette souffrance et cette misere…”
      Certains jours, ca va un peu mieux que d’autres mais d’un coup et sans prevenir la deprime revient…
      J’en parle desfois avec ma mere, mais ca l’agace un peu donc j’essaie d’eviter…
      Je ne me reconnais plus, avant j’etais souriante et je n’arrivais pas a comprendre les gens qui sont depressifs et maintenant que ca m’arrive…
      Je n’ai pas vraiment d’idees suicidaires, mais quand tout ca m’epuise, je pense irremediablement “c’est facile apres tout, le tiroir ou on range les couteaux, je sais il est ou, il me suffit de tendre le bras, d’en prendre un et…”…
      Idem avec les gens qui m’enervent, qui ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont de ne pas etre dans un tel etat, je voudrais presque les tuer, ou encore quand ma soeur m’enerve, j’ai ces memes pensees noires et imaginer de tels choses me fait tres tres peur je ne me reconnais plus… J’ai peur de devenir comme ces fous qui tuent des gens sans raisons valables…C’est affreux j’ai l’impression que le monde entier n’est que noirceur et tristesse, je suis arrivee a point ou je ne croirais presque plus au bonheur…
      J’ai peur d’etre seule dans cet etat…
      Voila,je vous ai raconté une partie de ma vie, je suis un peu genee mais ca fait du bien de se confier un peu comme ca 🙂
      Je vous remercie d’avoir eu le courage de lire mon message tres (tres) long =3
      Et si vous avez une reponse a mon probleme, ca m’interesse…

  101.  

    Bonjour à tous je suis une fille de 14 ans en dépression, et je ne sais plus quoi faire pour m’en sortir.
    Ça a commencé il y a à peu près un an. Je souffre de timidité excessive et je n’arrive pas à parler correctement aux gens, qui me jugent très mal à cause de ça. J’ai des amis mais j’ai beau essayer, c’est impossible d’aller parler avec des gens que je ne connais pas trop. Je pense que c’est cette timidité qui a lancé ma depression.
    Je pleure tout le temps que je suis seule et j’ai parfois des pensées horribles. Je ne dors pas la nuit ou presque pas et je mange tout le temps d’énormes quantités de nourriture, même si je n’ai aucun problème de poids.
    Je suis très agressive, surtout avec mes parents que je fais pleurer très souvent. Des que j’ai une petite contrariété je sens la haine monter en moi et j’hurle, ou quand je ne peut pas hurler je pleure.
    Je suis allée voir une psy, ce sont mes parents qui voulaient car je suis tout le temps stressée et a cause de mes insomnies, mais j’ai fait comme tout allait bien, trop timide pour en parler…
    Je suis si timide que je n’ai même pas pu chanter devant la classe, je me suis levée et j’ai senti les larmes monter et ma tête tourner et s’oppresser.
    Mes notes ont chutées, je suis passée de 14 à 10 de moyenne, et mes parents et les profs me mettent une pression INCROYABLE, j’ai envie qu’ils crèvent tous, en souffrant.
    J’ai beau avoir des gens qui m’aiment, moi je les aime PAS.
    J’ai aussi envie de faire tout ce qui est interdit, que ce soit l’alcool ou la drogue je m’en fous que ce soit dangereux. Je suis parfaitement consciente que ça va me pourrir la santé mais ce que je veux. Je me coupais avant, jusqu’à ce que je remarque qu’il n’y avait aucun réconfort à ça.
    J’ai plein d’idees suicidaires, je veux arrêter ce calvaire, ça m’épuise tellement!
    Si qqn peut m’aider, ce serait super. Merci et bonne chance aux autres!

  102.  

    salut,je m’appelle deny.j’ai 17 ans.je vis un desastre au cote de mom pere il est fumeur et alcoolique.Il ne tient jamais ses promesses.Des fois je le deteste.Il m’enerve!!!

  103.  

    moi chez 12 ans mon pere et tres gentil c est ma mére qui me pouris ma sante

  104.  

    Boujonr sa va pas moi je ne mange plus je marache les cheveaux je suis mal tres mal . j ai des maux de dos sa meneve . bonne nuit

  105.  

    PS : Désolé c’est le même msg que la haut mais sa a buger…

    Bonjour a tous,
    Je m’appelle Garcia je suis en Seconde…et je deprime depuis la rentrée de Seconde :/ je vous explique debut College sa allait bien normal vers le millieu du college sa allait pas a cause d’un probleme d’ami…mais mes 2 dernieres années de College cetai mes meilleure années Surtout ma 3ieme inoubliable 🙂 enfet je suis tres timide et c’est mes amis qui m’on aider a me decoincer 😉 Depuis la rentrée je traine avec une fille qui parle jamais,qui fou rien dla journée,qui delire jamais, elle passe son temps a glander, ou a faire quelque chose avec son portable ou a lire des livre…elle est super ennuiyante depuis la rentrer j’ai meme pas eu des fou rire…juste une chose j’ai juste envi dla lacher >_< (je sais c'est pas sympa…) mais j'ai pas envi de la laisser seule et ni de me retrouver seule :/ a la cantine nn plus sa va pas j'ai plus d'appetit et puis quand je mange avec la fille limite on dirait je bouffe avec un fantome :/ Pendant les hr de trou ou pendant le cours je fais que penser a ma 3ieme, en pensan au bon moment que j'ai passer et j'ai des larmes qui monte directe quand ji pense je fais que pleurer je deprime,j'ai plus confiance en moi,je suis plus motivée,j'ai des angoisse,je me sent seule,je me sent Pomé sans vie –' je pense tout le temps negativement et sa va vraiment pas…depui je fais que me renfermée sur moi-meme j'évite de parle au gens heuresement jai mes amis du college et ma meilleure ami que je conais depuis toute petite elle est toujours la quand j'ai des problemes mais elle s'est pas coment m'aider et moi non plus… mais elle fait l'effort de m'encourager et m'a dit de jamais Abandonné :)j'ai essayer de changer de lycée en cours d'année mais il y avait plus de place sa m'enerve parce que a cause de se lycée je suis entrain de gacher ma seconde j'en profite pas du tout comme les gens de mon age je fais rien…et sa me deprime o taker…et emplus Sa menerve j'arrive plus a délirer ou bien parler comme je le fesait l'année derniere je suis vraiment perdu VDM !!!!!!!!!!!!!!! Voila Merci d'avoir lu même si c'était ennuiyan mais j'avais vraiment besoin d'écrire et avoir une solution….
    Mai j'ai juste confiance que tout sa, sa s'arangera un jour…mais c'est juste que pour l'instant rien que d'y penser sa menerve :'( jarrive pas a croire que si j'arrive pas a changer de lycée je serai obligé de passer encore 6 mois dans ce lycée pourri a souffrir :'( C'EST HORRIBLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Please Help :/

    •  

      Coucou , alors j’étais un peu prés dans le meme cas lors de ma rentrée en seconde , j’avais déménagé complétement de région , 2h30 de routes me séparait des mes amies , pareil ma 3e était juste inoubliable et magnifique . Alors durant ma rentrée je ne connaissais personne , mais je me suis fais des amis , la classe je ne la connaissait pas encore vu que c’était que le début , puis aux fil de l’année , j’avais qu’une véritable amie c’est tout les aautres c’étaient plus pareil avec le temps , alors là c’était la dépression j’avais des profs de merde , une particuliére ma principale qui me stressé , ma classe était merdique mais nul , je me sentais sans amis , je sortais jamais , la 3e me manquait énormément .. à chaque veille de rentrée j’appréhendais , je pleurais parfois , j’étais vraiment mal je détestais mon lycée il était trop pourri pour moi. Puis j’ai redoublé , mes notes sont meilleure , et j’ai une classe super géniale , des nouveaux amis adorable , et tout vas beaucoup mieux , je préfére meme ma classe actuelle que ma classe de 3e , j’aime beaucoup mon lycée maintenant . Tout ça pour te dire que c’est qu’une mauvaise période que sa ira beaucoup mieux aprés , sois patiente , la victoire sera belle , crois moi . Gros bisous !

  106.  

    Bonjour a tous,
    Je m’appelle Garcia je suis en Seconde…et je deprime depuis la rentrée de Seconde :/ je vous explique debut College sa allait bien normal vers le millieu du college sa allait pas a cause d’un probleme d’ami…mais mes 2 dernieres années de College cetai les meilleure années de collège _< (je sais c'est pas sympa…) a la cantine nn plus sa va pas j'ai plus d'appetit et je fais que penser a ma 3ieme, en pensan au bon moment que j'ai passer et j'ai des larmes quand ji pense je fais que pleurer je deprime,j'ai plus confiance en moi,je suis plus motivée,j'ai des angoisse,je me sent seule,je me sent Pomé sans vie –' je pense tout le temps negativement et sa va vraiment pas…depui je fais que me renfermée sur moi-meme j'évite de parle au gens heuresement jai mes amis du college et ma meilleure ami que je conais depuis toute petite mais elle s'est pas coment m'aider et moi non plus…j'ai essayer de changer de lycée en cours d'année mais plus de place 🙁 sa m'enerve parce que a cause de se lycée je suis entrain de gacher ma seconde j'en profite ps du tout comme les gens de mon age je fais rien…et sa me deprime o taker…et emplus Sa menerve j'arrive plus a délirer ou bien parler comme je le fesait l'année derniere je suis vraiment perdu VDM !!!!!!!!!!!!!!! Voila Merci d'avoir lu même si c'était ennuiyan mais j'avais vraiment besoin d'écrire et avoir une solution….
    Mai j'ai juste confiance que tout sa sa s'arangera un jour…mai juste pour l'instant rien que d'y penser sa menerve :'( jarrive pas a croire que si j'arrive pas a changer de lycée je serai obligé de passer encore 6 mois dans ce lycée pourri a souffrir :'( C'EST HORRIBLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  107.  

    moi je m apel pierre je vie en region parisienne je deprime parce que mes parent ne veulent plus de moi il mon claire men dit “tu n es pas chez toi ici alors degage ” je vie avec ma mere et mon beau pere il me crie tout le temp dessu je suis au lycee en segonde j ai des amies sur qui je peut comptr dnfin je pence j ai deja penser au suide mes sela n arangera pas les chose j ai deja fuger mais sans resulta ede moi repondez sil vous plait et desole pour les fautes d hortograph

    •  

      Je te conseillerai de te défouler sur un sport essayer de discuter avec tes parents tu as de la chance t’es parents sont moi mon père est soi en voyage soi au travail ne raté rien parle leur.

      PS:le dictionnaire est très intéressant tu sais??!

      Bonne chance.

  108.  

    bonjour mes parents comprenne rien je suis depressive et il ne le remarque meme pas la seul personne qui me rend heureuse je ne peut plus la voir il veule plus que je sorte que j’aille le voir il n’ a rien fait pourtant il me rend juste heureuse et sa leurs fait chier mon frere lui a eu tout ce qu’il voulait et lui a toujours etait heureux je pense qu’a des betise au quel normalement je ne devrai pas passer a mon age … faut que quelqu’un m’aide je peux meme plus voir ma famille ils veulent plus je suis prisonniere ….

    •  

      Moi g 15 ans est demi, mes parent aussi sont comme les tiens donc je peut comprendre se que tu resend ! Il me pourise la vie ! Grâce à eux je pense tout le temps au suicide car ils me rappelles tout le temps que je suis mal dans ma peau ! Aujourd’ hui sur se msg g mi mon vrai nom car g en est marre qu il ne comprenent rien ! G ecrit un msg plus haut sous le nom de claire ! Je ne voulai pas quil découvre par hassard se msg ! Je préférerais qu il le voient de leur yeux que je ne vais pas bien ! J ai aussi pris le nom de lora plus haut ! J ai du mal à parler de mes problème donc je donne des faux nom ! G en ai marre de vivre ! La vie cest pas fait pour moi ! Mes nouvelle amies ont essayé de m aider mais rien ne peut me faire changer d avis ! Je fait chiet le monde en restent vivante ! Je suis un fardeau ! G besoin de le dire avant de partir pour que mes amies et ma famille comprenent pourquoi je me suis suicidé ! Je lors indiquerai de lire se msg !

  109.  

    Bonjours à tous,
    Nous avons tous plus ou moins nos malheurs à supporter, mon père m’a abandonné alors que j’avais 4 ans. A 6 ans j’ai subit des violences sexuelles de la part d’un de mes oncles. Au début de mon adolescence j’étais mal dans ma peau, gros, mal dans ma tête (surement à cause de tout ça) mais j’ai décidé de prendre les choses en main, je me suis mis au sport. J’allais courir au terrain de foot, je faisais du vélo, des balades en forêt etc… J’ai voulu me venger, et réussir, envers et contre tous, contre tout ceux qui m’ont fait du mal. J’ai décidé que je ne vivrais pas la même vie de merde qu’eux. En fait ce que je vous conseille à tous c’ est d’avoir ce comportement, de vouloir vous venger de ce que des personnes mauvaises vous ont fait subir, vous êtes à moment donné des victimes mais il faut avoir envie de sortir de ce schéma et de décider de votre propre vie, et d’avoir envie de faire des choses bien, vous verrez qu’en ayant envie d’avancer on y arrive. Il faut se dire que tout le monde sur cette petite planète, a ses soucis. Regardez, même les stars qui ont de l’ argent à ne plus savoir quoi en faire, se droguent, se suicident (Amy W. (RIP)) etc… Positivez, ayez envie de créer votre propre petite famille, et de rendre heureux vos enfants. Bon courage à tous.

  110.  

    La je ne vis pas avec mes parent ! Je sais quand il vont me voir, il vont voir que j’ai perdu des kilos; tout a l’heure j’ai calculer mon imc (indice de masse corporelle) D’habitude je suis un peu au desus du très du mileu de la courbe normal, maintenant je suis carement en desous et c’est marqué que je suis assez maigre pour mon age, je fais 49 Kilos ! Les filles de ma classe sont plus vers les 57 kilos ! La je suis crevé mais j’arrive pas à dormir ! c’est la 1er fois que je reste éveiller aussi tard ! il est 2h30 du matin! J’aimerai reprendre un rendez-vous avec le psy du lycée mais j’ai pas le courage pour le faire ! J’aimerai telment ne pas exister !!!

  111.  

    Moi j’ai 15 ans et demi sela fait plusieurs années que je traine mes envi suicidaire. La psy du lycée ma donné un rendez-vous car les profs s’inquiétaient ! Ca fait plusieurs semaines que je mange un tout petit peu le midi, et rien le matin et le soir ! Je suis hyper fatigué mais je dors mal, en cours j’ai du mal à suivre ! J’ai mal à la tête tout le temps et quand j’essaye de mangé j’ai tout de suite un horible mal de tête et j’ai envi de vomir. C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour mourir car souvrir les veines des poignés j’ai du mal, je saigne mes sa va pas plus loin ! J’ai avallé plusieurs caché que je ne siterez pas, mes sa ma juste chouté rien de plus ! Et d’autres truc qui ont échoué ! J’ai du mal à dire se que je ressent c’est pour ca que j’ai mis un faux nom ! Je veut pas que ma famille soi au courant !

  112.  

    Ah en passant je pense quelques fois au suicide car je ne sais plus quoi faire quand tout va mal mais je sais que ce n’est pas la bonne solution, c’est juste que je suis timide donc pas du genre drogues- alcool- mutilation etc…

    •  

      Leila je pence que tu n’est pas la seul dans ce qu’a la tu c’est moi j’aie fait 2 tentative de suicide a 1 mois de différence sa a été très dure pour me relever mais en étant suivit régulièrement par un spécialiste sa c’est passer sa fait mintenan 6 mois que je suis suivit cela signifie que je ne suis pas folle mais que je ne pouvai plus faire fasse a mes probleme seul .

  113.  

    Salut Jessica …
    Je suis en dépression depuis 3ans je l’ai su que y’a 3mois, et je le suis pour beaucoup moins que toi. Alors je crois non, je suis certaine que tu es en dépression, va voir un PSY je sais que c’est très désagréable au début (pour moi c’est l’enfer ) mais avec le temps ça devient vraiment pas pire même si sa m’a l’air complètement inutile je sens que ça m’aide pour mon humeur j’ai bcp moins de pensées négatives… J’ai 17 ans et voilà mon histoire: Quand j’avais 12 ans j’ai déménager au Costa Rica (avant j’avais une belle vie malgré que j’ai toujours été très timide) là bas j’ai détesté et 2ans plus tard on revenait chez nous, car mes parents se séparaient. Moi j’ai vraiment un gros problème avec mes émotions je ne les ressens pas trop alors sur le coup je ne pleure pas ( cet pour moi un enfer) et donc je n’ai rien ressenti pour la séparation. Ensuite d’autres occasions de la sorte ont suivi, j’ai sorti à 14 ans avec un gars. Il étaittrès désagréable (mais puisque l’amour et aveugle…) et on se chainait presque chaque jours.. Un jour puissquil avait des problèmes dans sa famille il est venu vivre chez moi( ne souhaitez jamais sa les filles, c’est bcp plus oppressant et bcp moins amusant que sa en à l’air) je n’avais donc plus dintimité et les chicanes redoublaient… Des fois pour rien il criait dans la classe devant tout le monde “Je casse!!!” (je te quitte) cétait TELLEMENT humiliant mais moi bien sûr je ne le savais pas, car je ne ressentais rien… Aussi ses amis me menaçaient de me battre en m’arcelant au téléphone, cétait très stressant car ils étaient à mon école et je ne savais jamais quand j’allais tomber sur eux. Un jour mon copain et moi on était dans un stationnement près de la route et il a commencé à me dire qu’il allait de mettre devant les voitures et se suicider… Je croyais qu’il blaguait mais il le répétait donc je ne savais plus quoi faire j’étais seule… Je suis restée presque 5h de plus à m’assurer en le suppliant qu’il ne fasse rien, puis enfin je suis partie… Ça été fini, et l’enfer avec… Ou pas… A cause de lui principalement ma vie est marquée et je vois un PSY, mais aussi pour mon accumulation de sentiments… Encore aujourd’hui c’est un énergie pleurer devant quelqu’un et pourtant c’est la prochaine étape de me thérapie mais j’ai l’impression que c’est infesable… J’ai besoin d’aide que pour sa. Oh à part avec mes relations d’amitié ( très dur pour moi dentretenir une relation) je ne sais jamais trop comment agir après avoir franchi le seuil de lamitié (l’appeller, l’inviter,…?) donc voilà, merci d’avoir tout lu sa me fait du bien et désolée si cétait long… Répondez si vous pouvez

  114.  

    Eh bien si tu te sens en depression tu es en depression! La depression n’est pas une maladie au grand sens du terme c’est plutot un malaise psycologique. Franchement quand j’ai lue ton message ca m’a fait un coup. Je hais l’ecole, moi qui aurait pu faire partie des meilleurs, je n’ai plus envie de travailler, je suis consideree comme peu serieuse, je m’absente deux fois par semaines… Je suis fatiguee, et ce depuis 4 ans! Ca fait assez longtemps que tu as publiee ce post et je ne sais pas si tu verras ma reponse mais je peux par contre te conseiller ce dont moi-meme je reve (on dirait que ca va rester a ce stade)tu as besoin de t’eloigner un moment de tout. Je ne te conseille franchement pas de fuguer mais au rythme ou vont les choses tu vas tomber vraiment malade. Tu ne mange rien (le sucre ne compte pas), tu ne dors pas… Changer d’air te ferait du bien. Quant a l’ecole, je ne sais pas quoi te dire. Je suis dans la meme situation que toi… Mais je peut te dire ce que j’en pense, la raison pour laquelle on ne trouve pas d’amies c’est qu’on n’en cherche pas. Tu t’eloigne inconsciemment des autres et ce n’est pas la solution, tu as au contraire besoin d’etre entouree en ce moment. Quand a tes anciens amis, Internet existe non? Alors profite-en! Pour ta famille, je ne peux rien te conseiller vu que la mienne est juste aveugle (ils ne veulent pas voir que je vais mal) mais si le copain de ta mere l’a encore battu, n’hesite pas a lui en parler (a elle) et essaye de la sortir de cette sphere infernale parceque peu importe les promesses qu’il a fait s’il ne les a pas tenus alors ca ne servait. Tu sais Jessica, on a le meme age toi et moi et comme un bon nombre des personnes visitant ce blog on est fatiguees, epuisees et on essaye de comprendre ce qui nous arrive. Si tu veux mon opinion il faut que tu trouve une aide exterieur ou alors que tu te releve toi-meme mais surtout ne reste pas sur ce chemin parceque franchement il y a des risques pour que tu ne puisse pas trouver le bonheur si ca continu. Bonne Chance ;D et au passage les mots que je t’ai ecrit c’est le mots que j’attend jour apres jour, sans rien trouver alors toi qui as eu la chance qu’on te les disent n’hesite pas! Fonce!

  115.  

    J’ai 15 ans et je suis epuisee. J’ai toujours eu une immense facilite a l’ecole et je n’en ai jamais parle a mes parents qui n’ont rien remarques. Cadette d’une fratrie de 6 enfants j’ai toujours ete la petite gatee, chouchoutee… Mais dans notre culture les filles n’ont pas les memes droits que les garcons et le resultat c’est que je me suis souvent sentit etouffe. Au point ou j’ai arrete de travailler ou de m’avancer sur le programme. Je suis si fatiguee qu’inconsciemmment j’ai fait en sorte que ma memoire se reduise a un point… Et mon plus grand probleme c’est que je souffre d’une sorte d’amnesie. Je ne me suis jamais rappelee de quoi que ce soit avant mes 8 ans, a peine des flashs et encore! Je me rappelle quand j’avais 9 ans qu’on parlait d’aller a la ville voisine, je cligne les yeux et je me retrouve en classe a l’ecole sans rien comprendre. Mias ca m’arrivait si souvent que j’ai fait avec. Quand je rentre chez moi je redemande a ma mere au sujet du week-end mais elle ne m’ecoute pas et cinq ans plus tard j’en reparle en faisant la remarque qu’on ne l’avait jamais fait ce week-end… Et la surprise: on y etait alles et on etait restes dans un hotel cinq etoiles geniale! Les centres commerciaux etaient incroyables, on etait alles a la piscine…. Des centaines de moments de ma vie on disparut comme ca sans prevenir. Je me retrouvais dans mon enfance dans des endroits alors que j’etais ailleurs sans pouvoir me souvenir de ce qui s’etait passe pendant ce laps de temps. J’etais mince et souple avant mais j’ai pris 20 kilos, je suis en depression constante depuis que j’ai douze ans et j’ai change de pays… Je m’absente tout le temps, j’ai les pires notes de la classe, et je sais que si je travaillerais ne serait-ce qu’une heure par jour je rattraperais facilement le niveau. Mias je deteste cette ecole et le probleme ne vient pas de l’endroit mais de moi. A 15 ans j’ai depassee le stade du desespoir et de la revolte, j’en suis arrivee a un stade ou j’ail’impression d’avoir cent ans et ou j’attends juste la fin. Je ne peux pas demander a voir un psycologue parceque sinon le peu de liberte que je me suis tuee a gagner disparaitrait et en voir un en secretme causerait trop de problemes. J’ai tellement de reves et d’esperances pour le futur pourtant je n’arrive pas a deconnecter du monde que je me suis cree avec le temps et encore moins j’arrive a me relever. Je me sens morte de l’interieur alros que je continue a sourire jour apres jour de l’exterieur. Je suis en depression et je n’arrive pas a trouver de l’aide.

  116.  

    bonjour, pour commencer, je m’appelle Emma et j’ai 14 ans. Cela fait deux ans que je me sens mal dans ma peau, j’ai l’impression que les autres ne comprennent pas. Je ne suis jamais vraiment heureuse, je fait semblant pour ne pas qu’ils s’inquiètent. En cours, je ne m’intéresse plus a rien et j’ai beaucoup de mal à me concentrer… Malgré tout, mes résultats scolaires sont plus que satisfaisants. Je ne veux plus sortir et je suis constamment fatiguée et donc très irritable. Je n’ose pas parler de mes problèmes à mes amis, j’ai peur qu’ils se lasse de m’entendre me plaindre. J’ai souvent envie de pleurer, en cour, chez moi etc… Coté famille, je ne peux parler à personne.Ils sont en partie à l’origine de mon mal être je pense. Depuis que je suis née, mon père bois vraiment beaucoup.Et lorsqu’il boit (c est a dire tout le temps) il passe son temps à m’insulter et à insulter ma mere. Ma soeur est partie à cause de lui, elle est aller vivre à NIce et depuis, je ne lui parle presque plus (nous étions pourtant très proches). Personne dans ma famille ne crois que je suis mal à se point. Pourtant je suis à bout. Je pense souvent au suicide mais je n’aurais surement pas le cran de passer à l’acte. Merci à vous si vous avez pris la peine de lire mon message… si vous avez une solution, je suis ouverte à toute proposition.

    •  

      Bh c’est pareil pour moi je fais semblant :((

    •  

      salut j’ai 14ans et…comme toi je fais constament semblant d’etre comme les autres, la popularite et tous les trucs dans le genre ne m’interresse pas alors qu’il me sufirait de tendre la main, mais les personnes populaire me degoutes, elle sont toutes pareil sens intere trop attache a l’apparence et aux possessions. Je me sens seul en permanance et tres triste. Bref tout sa por dire que cela m’apaise de voir que je ne suis pas seul mais je suis tout de meme desole pour toi… Enfin por ta soeur dis toi que de toute façon il faut quitter le nid a un moment ou a un autre… 🙂 j’espere que mon message rechauffera ton coeur comme le tient a rechauffe le mien… et bonne chance pour la suite 😉

  117.  

    Bonjour je m’appelle Elise j’ai 12 ans et quand j’etais en maternelle (l’ecole ou tout se passe bien etc…) j’etais persuadé m’etre faite des amies ,3, on jouait toujours ensemble mais un jour elle on commencé a me dire des méchanceté et a me mettre a part. En pensant qu’elle traversait une mauvaise periode je me suis tait (pardon pour les conjuguaison) et un jour j’arrivait vers elles mais ne m’ayant pas vu je me suis caché pour leur faire un blague et je les est entendu dire : Elise m’enerve elle est faible elle ne comprend rien a la vie autant qu’elle disparaissent ! Moi ayant tout entendu je suis allé vers elles et je leur ai dit : Pourquoi vous dites ça ? Qu’est ce que j’ai fait ? Qu’est ce que je suis pour vous au juste ? Elle m’on dit que je ne pourrais jamais comprendre sois disant que j’etais faible et loin de la perfection. Elle sont partis et ont dit a tous le monde de ne plus m’approcher parce que je ne servait a rien et que je n’etais qu’un fardeau je suis resté seule jusqu’au CP.En 6e je ne voulait rien savoir je voulait etre parfaite (encore aujourd’hui). Maintenant en 5e j’ai une meilleure amie mais j’ai l’impression de n’etre que la pour la protéger un jour elle me dit qu’elle en a marre de moi je la persuade de me laisser une seconde chance mais je traverse une salle periode je suis sur d’etre en dépréssion (je me dit que je suis belle mais au fond je ne le pense pas, je me sens grosse, je fais 1m52 je pese 42 kg)et en plus de ça ma mamie ne veut plus rien faire et ma soeur ne me parle plus comme avant elle le faisait (ma grande soeur de 15 ans) je me sens petite, rabaissé, impuissante, inutile je me dit a quoi bon etre la je pourait jamais rien faire ma vie est dévoué a l’echec total je me sens loin d’etre parfaite. En 6e j’ai fait une tentative de suicide raté. AIDEZ MOI !!! :'(

  118.  

    Bonjour, je m’apelle lisa et j’ai 13 ans…Le problème c’est que depuis mon entrée en 4èm, je me sens différente: moins joyeuse, monotone, je n’ai pas envie de sourire, de faire le clown comme avant, je suis plutôt irritable avec ma famille qui ne comprends pas je suis d’un naturel dynamique et pas dutout timide mais la c’est pas pareil je n’ai plus d’amis, je broie du noir sans chercher a en finir car malgré tout, je pense que la vie vaut la peine d’être vécue mais pourtant : quand les rares personnes qui me parlent que j’ai dans ma classe me demandent si ça va, je leur répond que oui mais en réalité ça ne va pas, ce qui se passe, c’est que dans ma vie c’est la routine, tous les jours c’est la même chose, j’ai l’impression de vivre comme une petite vieille : se lever, partir au collège, les cours, rentrer, devoirs, manger et au lit et ainsi de suite tous, tous, tous les jours…J’ai besoin de faire de nouvelles rencontres, de partir voir d’autres horizons, voir le monde et me dire : en fin de compte, la vie est merveilleuse en dehors de mon petit patelin ! Dès fois, j’ai envie de rentrer des cours, de laisser un mot sur la table, de faire mon sac et de partir loin, très loin sans savoir ou je vais me perdre dans un monde inconnu, de respirer l’air d’ailleur…J’étouffe dans ce mécanisme infernal, le soir je pleure dans mon lit en repensant a ces désirs d’échapatoires car je sais pertinnement que cela est impossible et que le lendemain sera semblable aux autres envers et contre tout, je dors peut la nuit et me réveilles après avoir fait toujours le même cauchemard : Je suis enchaînée dans une cage avec toute ma famille qui ne bronche pas et trouve cela normal mais j’ai envie de hurler, de briser cette cage et de m’envoler sans aucune attache…Mais non, ma vie se résume au cercle vicieux qu’es la routine et d’ou je ne peut sortir avant ma majorité donc voilà, vous allez peut être penser que je suis juste une fille qui est en proie a un caprice dérisoire lancé par une ado et peut être même que ce message ne trouvera pas de réponde et que je parle dans le vide mais au moins, c’est dit. Maintenant libre a vous de penser ce qu’il vous plaîra… Je n’ai pas l’habitude de déballer ma vie aux inconnus mais j’avais vraiment besoin de parler de mes tracas et puis de toute façon j’ai plus rien a perdre…

    Bien a vous…

  119.  

    Bonjour, j’ai 15 ans je viens de rentrer au lycée et depuis la rentrée tout va mal… Pendant les vacances d’été j’ai été en Italie avec ma mère pendant 1 mois sans mon père mes parents ne sont pas ( encore ) divorcés. J’ai appris qu’elle a trompé mon père avec un inconnu en Italie, mon père l’a sue et il ne font que se disputer depuis environ 4 mois et c’est pas fini.TOUS les jours c’est la même chose, des fois mêmes il s’en prend à moi. Depuis j’en peux plus : J’ai plus envie de rien, je mange moins, je fume TOUT le temps en plus, mes notes ont sacrément chutés, j’ai plus envie d’aller en cours alors qu’avant j’adorais et le stress est permanent, je vois plus la fin. Un jour, j’ai vraiment cru que j’allais avaler une bôite de cachets mais ( peut être signe du destin ) je suis rester bloqué dans ma chambre. Puis j’ai réfléchi, j’ai pensé à mes amis et j’ai plus repensé à ça. J’irai pas jusqu’à à dire que je fais une dépression mais j’aimerais savoir ce qu’il m’arrive. C’est pas du fait que mes parents ne s’entendent plus parce que j’ai un fort caractère mais peut-être parce que j’ai été mêlé à cette histoire. Dites-moi sérieusement ce que c’est. Merci d’avance.

  120.  

    Bonjour, j’ai 13ans et depuis le décès de mon père (il y a 1an) rien ne va. J’ai l’impression de faire une dépression mais je ne veut pas le dire a ma mère. Je me renferme sur moi-même même si j’ai les filles de ma classes qui pourraient me soutenir. Je compte souvent sur ma passion des Pullip et du chant. (personne ne le sait/Je chante beaucoup de musiques du genre Tal) Je suis suivie par une psychologue depuis 2ans mais ça me m’aide pas beaucoup. J’ai un petit peu l’impression d’être tombée amoureuse mais j’essaie de m’en dissuader car je ne parle jamais a la personne en question; je ne sait même pas si du coup je suis amoureuse car a chaque fois que je croise ou regarde le garçon en question, j’ai envie de pleurer et j’ai pas le moral. De plus je déteste celui-ci.
    J’espère avoir une réponse svp, merci..

  121.  

    Bonjour à tous. Je suis une adolescente de 14 ans souffrant de trouble bipolaire et d’agoraphobie. Je n’ai pas vraiment envie de faire victime, à me plaindre sur mon sort, mais depuis le décès de mon meilleur ami, d’une tumeur au cerveau en août dernier et la séparation de mes parents, rien ne va plus. Ma mère m’a proposé de me faire “hospitaliser” dans une sorte de clinique, un centre pour jeune en depression. Le problème, c’est qu’on en trouve pas. Je vois un pedopsychiatre, mais rien ne change.
    auriez vous un lien, un centre à nous communiquer s’il vous plait ?
    Merci !

    •  

      Bonsoir Solène,

      Je ne sais pas si quelqu’un t’a répondu depuis. Je connais un centre qui s’occupe de ce genre de cas car ma mère et ma soeur sont cyclotimiques. Le lien de ce centre est le suivant : http://www.argos2001.fr/.
      J’espère que cela pourra t’aider. En outre, il existe aussi une pointure de la bipolarité qui exerce à Paris, le docteur Hantouche.

      Voilà. En tout cas, le fait que tu l’aies accepté et que tu sois prête à te battre pour aller mieux, prévoit une amélioration.

      Prends bien soin de toi,

      Sarah.

  122.  

    bonjour je c’est que sa fait longtemps que le message est passer mais j’ai besoin de parler j’ai 12 ans et je suis bonne eleve mais je suis trop emotive je vois la vie en noire je ne sais pas comment dire sa mais voila quand on me di quelque chose je le prend mal je fais que de pleurer pour un oui ou pour un non j’en n’ai asser alors aider moi s’il vous plait!!!!

  123.  

    Bonjour jai 14 ans et tout les soir je pleure quand je pense au College j’ai envie de me suicider le matin je pleure aussi j’ai des boule au ventre je ves au médecin faire croire que je suis malade et je pleure en cacheté si je dirai sa à mes parent il me croyais pas je sais pas quoi faire aider moi svp

  124.  

    bonjour moi je mapelle soraya jai 13 ans et je suis mal dans ma peau on m’apelle tas de graisse on se moque de moi on se sert de moi il y a des moment ou je pence au sucide comment faire pour remonter la pente aidez moi!!!

  125.  

    mon nom est Jane suis tellement heureux de ce que dr samoda a fait dans ma vie, j’ai été une fois
    gringalet qui se mourait d’une terrible maladie qui a failli me conduire à la mort …. Je mourait d’un cancer … Il était si malheureux que je suis tombé sur une annonce de dr samoda, et plus tard, je l’ai contacté, puis plus tard, il m’a aidé ….. et maintenant je ne suis plus malade de la maladie appelée cancer ….
    Si vous êtes malade d’un cancer terriblement Je pense que vos problèmes sont résolus …… tout ce que vous devez faire est de contacter dr samoda maintenant sur son e-mail: samodaspellhome@gmail.com.
    S’il vous plaît c’est l’occasion de rencontrer un lanceur de sorts formidable qui est très puissant …
    Mes sincères remerciements à dr samoda ….. il est mon héros …

  126.  

    bonjour , j’ai 15 ans , je pense être en dépression car :
    -je perd de plus en plus de l’appétit
    -je pleur pour X raisons
    -je dors très mal ( insomnie… )
    -j’ai des envies de fugue…
    -j’ai hâte de grandir pour pouvoir quitter mes parents
    -je suis de plus en plus pessimiste
    -mes résultats scolaire sont en quelque sort en chute , mais c’est le début, ma première année au lycée(un des meilleur de France ) , peu être que c’est normale ?!
    personnellement mais parents ne sont vraiment pas ouvert d’esprit , ils ne me comprennent en rien, je leur ait décrit mes symptômes plusieurs fois;et tout ce que ma mère a su me répondre c’est ” mais oui bien sure , aller , aller , va dans ta chambre !” et il faut dire que parmi mes parent qui ne sont pas pas ouvert d’esprit c’est la plus ouverte donc je n’imagine même pas ce que mon père m’aurait dit! comme ci être dépressif était quelque chose de mal !
    mais le pire est que je pense que la cause de cette dépression c’est eux ! bizarrement quand ils ne sont pas la je me sens sereine , libre , joyeuse …
    merci de votre lecture , et j’attend vos avis avec impatience !!! bisous

    •  

      Je te comprend moi aussi j’ai 15 ans j’ai les mêmes probleme que toi : je n’ai plus fin donc je mange que un peu le midi ! Je suis hyper fatigué, je suis tout le tamps de mauvaise humeur, je suis tout le temps triste et je viens de déménager, j’ai changer de lycée mais c’est bizarre car je me sens bien dans se lycée, qui est une trés bonne école privé !!! Personne dans ma famille ne c’est que je suis en dépression depuis plusieurs années ! J’ai déjà fait plusieur tentative de suicides, sans sucser !! j’ai essayé de me coupé les veines aux poignets mais j’arrive seulement à saigner ! J’ai essayé de prendre plein de médicament mais je me suis juste senti mal ! J’ai essayé tout se qui était à parter de moi, aujourd’hui je pense avoir trouvé la solution !! Je ne mange plus ! J’ai déjà perdu 3 kilos ! Je fait des malaise, … Je suis aller voir la psy du lycée car les profs s’inquiter de ma santé mais sela na rien changer car je ne lui est pas dit le principal ! Je n’ai pas réussi ! Je veut me suicider rapidement !!!!!!!

  127.  

    Salut, jai 13 ans et je me demande si je suis en depression. Je menferme dans ma chambre, jai toujours envie de pleurer,jai plus le gout de rien faire, jai des beaucoup moin bonne note depuis le debut de l’année , je nai plus le gout de parler a personne … Alors reponder moi s.v.p

    •  

      moi jai la meme chose que toi je suis tous le temps emfermé dans ma chambre je pleur jen n’ai marre de la vie 🙁

  128.  

    Bonjours moi meme je cherche a savoir si je ves bien ou pas
    Je pense souvent au sucide meme di le le fera pas je me mes a l’écart de mon groupe d’amie je suis souvent en colere j’ai tjrs envie de pleurer pour de diverse raison et je suis tjrs en colere et j’ai quelque fois mais arement des saute d’humeur et j’en es fait une au college et chez moi ya pas longtemps et jai peur que sa recommence au colège. Ese normal pour vous ??

  129.  

    Et bien moi aussi je suis en dépression j’ai 15 ans je n’ai plus de collège j’ai perdu tous mes amis, mon copain, je me sens inutile et parfois même je pense à en finir, mais j’essaye de rester forte même si cela est dur ..

  130.  

    Bonjour,

    je ne me suis pas encore retrouvee dans des cas aussi graves qu’ici, mais je ne veux pas terminer comme ca et á vrai dire, je pense que ce que j’ai pourrais en effet se terminer apr une dépression. Apres avoir habité 10 ans en Belgique, on est rentré dans mon pays natal, la Tchequie. J’avais vraiment une vie merveilleuse en Belgique. J’ai 14 ans maintenant. J’etais vraiment tres attachée á pleins de personnes qui représentaient beaucoup pour moi. Et me voila a Prague il y a plus d’un mois. Je ne m’imaginais jamais que ca pourrait etre aussi dur. Je pleure tous les soirs,et meme pendant la journee et je ne peux pas me controler. Je dois toujours dire que j’ai des allergies et je vais plueurer aux WC quand on est dans un restaurant. Il y a 3 jours, je suis rentrée au Lycée Francais de Prague et je ne pense pas que je m’entend avec les personnes autour de moi. Fin, certaines personnes sont sympas mais yen a pas beaucoup et je ne susi pas du tout heureuse. Et aujourd’hui je suis alle pleurer dans les toilettes encore une fois mais cetet fois-ci a l’ecole. Je pleure toujours, je suis toujours triste et en ce moment je me dispute beaucoup avec mes parents qui ne comprennent pas du tout quel changement je suis en train de subir… Et maintenant j’ai regardé les photos sur Facebook des gens de ma nouvelle ecole et j’ai envie de vomir, tellement je veux pas etre avec eux. Je ne suid pas comme eux. S.V.P aidez moi je n’en peux plus c’est trop pour moi, trop de changements et personne a qui en parler(a part mes amis en Belgique qui sont trop loin). Pourrais-je commencer a souffrir de depression? Comme je l’ai dit deja je pleure toujours et je me sens plus jamais bien. Merci pour votre réponse

  131.  

    coucou moi c que je fait une depression ( je c pas vraiment si c une depression :s ) mais en faite j’ai une impression que mes parent ne m’aime pas :'( j’ai cette impression qu’ils voudrai que je sois une autre personne du genre une intello ( et une vraie ) j’ai l’impression que je suis pas la fille qu’ils reverai d’avoir :'( j’ai l’impression qu’ils veulent pas de moi qu’ils veulent pas m’accepter tel que je suis :'( et moi avec tout sa j’ai envie de me tuer :'(

  132.  

    bonjour a tous voila j ai 20ans jvoudrait vous feliciter sincerement vs ete des gens qui voye les probleme et sa vs touche dun coter vous voyer vraiment comment est la vie sur toute c’est forme mais esseyer voir pour vous se que vous vouler je sais cest pas facil mais vous meme pouver devnir heureux vs ete pas obliger d oublier mais soyer positif vs nett pas les seul et pr chacun sa devient de plus enplus dur repousser tte ombre negative et avancer prck sinon vs risket rester ds une spiral qui nen fini jamais vs ete ts intelligent vs dever avoir vaut propre reve et garder le a tt jamais ds votre esprit et que personne sorter cher vs et nayer pas peur et aller parler a quelqun qui vs comprondra vs verer que vs trouverer des gens bien en qui avoir cnfi ance

  133.  

    Je m’appelle Emma et j’ai 13 ans. L’année dernière j’ai fait une dépression qui m’ a poussé a fuguer deux fois.
    Ma situation n’était pas aussi horrible que pour la plupart d’entre vous. Mes parents n’ont pas divorcés et il n y a pas eu de décès récent quj aurait pu me toucher. Enfaite j’ai toujours été un fille timide, petite ça allait encore j’était encore inoccente même si j’ai eu comme tout enfant des moments durs. La première fois que j’avais du partir loin de mes parents étaient quand je partais une semaine en montagne avec ma classe. Je devais avoir 7 ans et je n’avais jamais quitté mes parents plus d’une semaine. La maitresse avait interdit aux parents de nous appeler et pour moi c’est tout simplement horrible. Je ne sais pas comment j ai fait pour tenir.
    Ayant peu de vrais amis ma mère avait tjrs èté une personne que je ne lachais pas. Je lui demandais tout le temps ” tu m’aimes??” j étais constemment en besoin d’affection. Après j’ ai grandi je suis entrée en 6 ème je n’avais qu’une seule amie et j avais l impressions que les gens me jugeaient. C’est aussi là où j ai eu une poussée d’acnée ce qui m’a complètement complexée.
    Le plus dur a été l’entrée en 5ème. Je faisais partie des meilleures classes. Je crois que le changement a été trop radical pour moi.
    J’avait déjà commencé à mettre de la distance entre ma famille et moi, je me refermais de plus en plus. Je devenais hypersensible, il m’est arrivé de pleurer en classe et les autres se moquaient, ça ternissait encore plus mon image de moi-même. De là je crois que j ai sécher les cours une journée. Je ne sais plus exactement. Mes parents ont fini par l’apprendre et m’ont mis direct chez la psy de l’école. Dèjà que les autres ne
    me voyait comme une pauvre fille maintenant j’allais voir un psy. Bon je crois que très peu de monde a fini par le savoir. Je l avais dit à ma meilleure amie qui faisait tout pour m’aider. Elle ne pouvait rien faire malheureusement à cet période j’étais dans mon monde.
    J ai eu beaucoup de séance seule et avec mes parents. Je disais ce qu’il fallait pour satisfaire la psy. Je savais ce qu’elle voulait entendre. Elle m’écoutait et ça m’aider a me sentir un peu mieux.
    Mais j’ai recommencé a sécher et pour justifier mes actes j ai inventé une histoire qui a fait que les gens ont pris putié pour moi.
    Ça a été le moment où j’ai compris que ça ne pouvais plus durer. Ça a été compliqué mais j’ai réussis a me reprendre en main et depuis je suis heureuse et je vis ma vie.
    Je ne sais pas exactement quand a commencer ma dépression, peut-être depuis plus longtemps que je ne l’aurait imaginé mais mon passage en 5 ème fut le compte à rebourd avant que je ne foutes toute ma vie en l’air. Je peux vous dire qu au sucide j’y ai beaucoup penser.

    •  

      Bonjour , avant tout bravo pour r ton courage et la volonte que tuas eu de sortir de depression et/ ou d autres problemes.
      Je suis maman d une ado de 15 ans qui a unedepression et qui a un caractere tres ressemblant au au tien. Jusqu en 5 eme elle etait tres brillante a l ecole sans effort de sa part et sans vraiment travailler. Depuis la 4eme ces notes ont baisse e.
      Elle est tres timide , a du mal a se relationer avec ces amies, en plus sa mailleure amie a changer de ville . Elle s enferme dans sa chambre, ne sort as beaucoup….
      Je ne sais pas quoi faire pour pouvoir l aider car elle ne me laisse pas trop rentrer dans son monde . Toi qui a eu une experience similairE crois que de parler avec ses copines soit u e bonne idee.

  134.  

    je suis une mere de 2 enfants mon garcon va avoir 10ans et ma fille 9 ans.Jusqu a que mes enfants es lage de 6 et 5 ans javais aucun probleme.Mon chum et moi ce disais a quel points ont etaient chanceux d avoir des enfants sans problemes.Du jour au landemain c est luforie total,les crises,les disputes entre eux,problemes a lecole,rouspettage et desobeissance.Avec l aide de l ecole,du centre d aide et du clsc on a trouver une facon de gerer mon garcon et de fair comprendres bien des choses.Mais MAIS ma fille aaaaaaaaaa ca ces differant.Elle na que 8ans et demie et on dirait quelle est en plaine crise dado.Elle chiale sans arret sur tous et rien,bourrasse tous le monde,saute dhumeurs,polissone,negative sur sa personne,ce depressie constamant et le pire parle et panse souvent a la mort,vouloir ne plus etre la,en se disant que se serais mieux sil elle nexisterais pas.je ne peux vous cacher la douleur que je ressens a ce moment la.je me demande si ces pas de ma faute constament.je vais chercher toute les ressources necessaires pour laider mais sans resultat.je me demande si ce serais pas acause de la depression pospartum que jai fais apres la grossesse de mon garcon qui a continuer jusqua que ma fille est 1ans.je suis au bout de mes ressources et jai vraiment besoin daide, car ces les periodes les plus importantes de ca vie qui senviennent et les plus determinantes.je voudrais savoir QUOI faire pour laide,qui aller voir et si ils a des gens qui etant jeune on passe par la me donne des conseilles.svp me repondre une mere qui sinquiete merci.

  135.  

    Voilà, je m’appelle Audrey et j’ai 15 ans, j’ai vécu des choses horribles durant mon enfance et personne ne voulait me croire, mon père et ma mère ont voulu divorcer mais ils ne l’ont pas fait parce qu’ils s’aimaient, ils se battaient parfois, c’était des choses horribles. Au jour d’aujourd’hui mon père est alcoolique, donc comme je ne suis pas du genre a raconter ma vie à mes amis pour ne pas qu’ils me traitent comme une fille dépressive je renferme tout sur moi même. Puis quand je ne vais pas bien mes amis me demandent ce qui ne va pas et je n’arrive pas à répondre. Elles m’ont engueulé au mois de mai et depuis j’étais seule dans la cour de récréation, elles ne voulaient plus ma parler (oui à cause de ça)… On est au mois d’août et je ne suis pas partie en vacances, ça fait un mois que je suis dans ma chambre, j’en sors juste quand j’ai faim ou pour me laver des trucs comme ça. Ma mère a réussi à me faire sortir de ma chambre, pour aller à une fête de village pas loin de chez moi, j’y ai croisé mon frère avec mon scooter qui m’a dit qu’il allait frappé tout le monde si ma mère n’arrêté pas de parlé avec le mec à qui elle parlait (c’était simplement un collègue de travail) et donc je suis retourné avec elle et le mec m’a parlé, il m’a rappelé (parce que plein de monde me le disait) que je devais vivre pour moi et pas pour ma famille. Je n’arrive pas à penser qu’à moi. ça m’a fait du bien de dire ce que je ressentais et j’espère avoir une réponse, merci.

  136.  

    Bonjour. J’écris ici car j’ai du mal à parler de ce problème dans la réalité. J’ai toujours été quelqu’un de très joyeux, très sociable, je fais du sport, du piano, mes résultats scolaires sont bien satisfaisants et tout ça.

    Jusqu’il y’a un an, je sortais beaucoup, je profitais de tout, mais déjà, j’avais un lourd bagage émotionnel. Ma vie n’a rien de facile, rien de simple, malheureusement, pour des raisons qui doivent me rester personnelles je ne vous raconterais pas cela. Je ne le peux pas, car ça risque de me mettre en danger, ça ce n’est rien au pire, mais ça pourrait mettre en danger ma famille, du moins ma mère, car c’est elle ma famille.
    Jusqu’il y’a un an, je faisait des soirées à la maison, très souvent, les gens y venaient, on s’amusait bien, jusqu’à ce qu’à la dernière. Nous devions être une vingtaine, nous nous sommes retrouvés près d’une centaine. Ce n’était absolument pas prévu. Je me suis sentie trahie par ceux que je pensais être mes amis, depuis, plus de fête à la maison. Et peu a peu, je me suis éloignée de ces gens, j’ai réalisé qu’ils n’étaient pas sincères avec moi, et m’utilisaient pour des raisons diverses et variées. Me demandant quand aurait lieu la prochaine soirée, me demandant si j’allais chez un tel, si je pouvais y amener un tel. J’ai commencé à dire non, à m’éloigner encore et toujours. Jusqu’à cette année ou il ne me restait à proprement parler plus qu’un ami. Il l’est toujours, et je pense que c’est le seul. Bien sur, entre tout ça, il y’a consommation de drogue, à basse fréquence, donc pas de quoi altérer mon humeur, mes résultats scolaires étaient constamment en hausse, je faisais des efforts pour perdre du poids, mais n’allait pas jusqu’au bout. Il y’a 4 mois, j’ai vraiment commencé quelque chose de concret, et j’ai perdu 16 kg. Ca, c’est la partie repli sur soi. Je n’ai plus envie de voir personne. Excepté ma mère, qui est actuellement en voyage d’affaire, mon copain qui bien sur, vit dans une autre ville et cet ami. J’avais ma soeur aussi, qui m’a rejetée d’une manière assez brutale, il y’a peut-être 2 mois, alors que je voulais l’aider.
    Je vis avec mon beau-père, et l’ambiance est maussade. Il a lui aussi eu des soucis, et a voulu que tout le monde plonge avec lui, les choses se sont dégradées. Au point que je me retrouve dans l’incapacité de lui parler, il m’effraie. Quand il est là, et que ma mère ne l’est pas, je suis très angoissée et ne peux sortir de ma chambre tant qu’il n’est pas à l’étage. J’ai passé mon bac cette année, et ai été décue de mon résultat, bien que j’ai décroché une bonne mention. Je suis toujours déçue de moi même. Pourtant, ma mère, qui est aussi ma meilleure amie, me dit les choses telles qu’elles sont, et je sais qu’elle a raison. Pourtant, je n’arrive pas à l’intégrer. Sur le même sujet, je vais devoir déménager dans quelques jours, quitter la maison, pour vivre dans une ville a 1h30 en train du domicile familial. Cela m’éffraie, car je ne m’y suis pas préparée et me sens incapable de tout ça. Tous ces frais, toutes ces charges et responsabilités m’effraient.

    Autre chose, je souffre de troubles du comportement alimentaire. En présence d’autres personnes, je ne mange pas, ou peu. Et lorsque je suis seule, un certain temps après avoir mangé, il faut que je me fasse vomir, ou alors je vomis spontannément.

    Pourtant, si vous me voyiez, vous ne vous douteriez pas de tout ça. J’ai l’impression de faire semblant, et ça aussi ça me pèse. Depuis les histoires de mon beau-père, et surtout, le départ de ma maman pour des raisons professionnelles, je ne suis sortie que peu. Et je me met à pleurer de façon inattendue. Je trouve que j’ai vécu beaucoup trop de choses désagréables, pour une jeune fille de 17 ans. Je cherche une solution, mais rien ne vient. Alors, je reste couchée, sauf quand je dois sortir pour des raisons administratives.

    Je ne sais pas ce que j’attendais en écrivant tout ceci ici, mais cela m’a fait un peu de bien. Si vous m’avez entièrement lue, je vous remercie. Si vous me comprenez, si vous avez des conseils pour moi, je vous en remercie aussi, mais si l’un d’eux est de consulter un médecin, je vous répondrais que je l’ai déjà fait, et que pour l’instant je me le refuse, car mon beau-père refuse de payer quoique ce soit pour moi. Il faut donc attendre le retour de ma mère.

  137.  

    ben,ouais…par ou commencer…heu…(mince,il est déja 22H 30)ben(encore),j’ai 12 ans et…je deprime (sans blague…)je suis seul,je n’ai jamais rien a faire,je suis un intello (pas le modele grosses lunettes,chemise a carreaux et cravatte,hein!),y’en a que pour les autres(je suis une sorte d’homme invisible) ,on ne voit pas que je suis quasi-enfant modele(dans ma tete, je suis un vieillard usé)car je partage TOUT avec mes freres et soeurs (qui eux sont vraiment des enfants,et pas des modeles) mais…je vais m’arreter la(a noter:quand on déprime,il ne faut PAS penser a des trucs joyeux car ca attriste encore plus ,ne pensez pas non plus a des trucs triste ou neutres ,en fait ,ne pensez pas.il faut s’entrainer “un peu” mais ca en vaut la peine)a,et aussi…N’AYEZ PAS LE CULOT DE ME DIRE QUE JE VOIX MAL LES CHOSES ET QUE TOUT VAS S’ARRANGER, JE NE VOUS CROIRAIS PAS(croyez moi)

  138.  

    J’ai eu des épisodes dépresssifs quand j’étai plus petite. Maintenant, je crois que je le suis encore un petit peu, mais pas sûre. Je passe es récrés dans les toilettes, toute seule, pour que personne ne voit que je suis toute seule. Comme ça je me dis “A croit que je suis avec B en Bcroit que je suis avec A”. Je sais que ça n’est sans doute pas le cas et que c’est complètement puéril, mais je fais difficilement autrement.
    Je suis à l’internat et je passe mes après 4h seule dans ma chambre sur mon ordinateur. Par contre, quand je rentre chez moi le w-e, je suis une ado heureuse, je fais du sport, de la musique, et j’aime la vie ! L’année prochaine, je reviendrai vivre chez moi, et j’irai dans mon ancienne école. J’espère que ça arrangera tout d’un coup de baguette magique, mais je sais que j ene deviendrai pas un fille hyper sociable pour autant.

    J’aimerais dire à tous ceux qui souffrent de comparaison d’essayer d’avoir le moin de point de comparaison possible. Fréquenter différentes écoles pour rendre les points difficilement comparables (options différentes également), faire faire à l’un un sport individuel et du théâtre, à l’autre un sport d’équipe et de la musique, .. Bien sûr, ça n’arrengera as out, mais ça vous donneras à chaqun votre espace de liberté, dans lequel vous ne serez pas comparés, …

    J’espère que ce conseil pourrras vous être utile 😉

    Romane

    Par r

  139.  

    Bonjour,

    J’ai 16 ans, mes parents etaient independant et avait plusieurs magasins et leurs disputes etaient tres frequante quand j y repense

    depuis mes 9 ans presque tout les jours je les aidait jusque minimum 1 ou 2 heures du matin et depuis peu ils avaient contacter un avocat pour divorcer et avant ca ils ont fait faite c est meme l avocat qui s en ai charge et bientot a cause de la mentalite des gens a invente des choses sur notre faïte sa m enerve et a cause de sa je vais devoir demenager a + de 200 kilometres de ma demeure actuelle où tout mes amis etaient present a cause de sa je vait tout perdre me retrouver avec presque rien la-bas

    deja vers mes 10-11 ans je detaistait mon physique et mtn c est encore pire, je sais pas quoi faire ca me deprime tout cela alors j y pense tout le temps meme pendant les cours a l ecole alors s’ il vous plait ne me jugez pas tout cela est vrai

  140.  

    Toutes ces histoires me touchent beaucoup et je me trouve dans l’obligation de vous faire part de la mienne. J’ai 18 ans et je souffre tellement, mes parents ont divorces alors que je n’avais que quelques mois. J’ai grandis avec ms grands parents et une mère jamais présente enfin du moins pas quand j’avais besoin d’elle. Toute petite je ne me rendais pas encore compte du manque que je devais avoir durant ma jeunesse. J’ai essaye plusieurs fois de réconcilier ms parents mais je n’ai pas pus. J’avais l’impression d’ être la seule qui en souffrait car mes deux grandes soeurs et mon frère n’en parlaient jamais. J’ai longtemps grandie dans cette atmosphère infernale, je déteste mon père des a présent maman ma racontée que c’est lui qui était parti. Bref en ce moment je me sens mal, je n arrive plus a manger équilibré je grignote tout le temps, j’ai pris de poids, je suis stressée en longueur de journées mes notes deviennent catastrophique, je vis chez une tante et atmosphère n’est pas celle que j’avais espéré. Je m’attache facilement aux gens et a la fin je deviens un pot de colle tout le monde me repousse et ma meilleure amie me trouve impulsive et agressive en Meme temps. Au début je leur en voulais mais des a présent je sais que le problème vient de moi. Je ne peux pas consulter un médecin parce que je n’ai pas de moyens requis j’ai pris du prozac un moment et je me sentais bien mais dans mon pays c Est expansif. Bref voilà en quoi se résume ma petite vie. En passant je n écris pas ceci pour faire potier a qui que se soit.

  141.  

    Je suis en dépression depuis 2 ans j’en n’ai a peine 13 , ma vie est un echec sur toute la ligne j’ai perdu mon mec l’une des seules personne qui compter pour moi et également mon chat en seulement 3 mois …

    •  

      bonjour norma je m appel isabelle je suis la maman d une petite fille de 11 ans qui s appelle oceane et qui elle aussi est en depression et je pense qu il faut te battre tu n a pas le droit d abandonner je sais que c est tres dur car avec mon enfant on vit des choses tres douloureuses en ce moment mais a 13 ans tu as encore pleins de belles choses a vivre et a decouvrir alors si tu as besoins de parler je te donne mon adresse isabelle.tano@aliceadsl.fr je te souhaite bcp de courage et surtout n hesite pas

  142.  

    bonjour riana,
    je pense que ton père et ta belle mère doivent t’aimer autant que ta sœur. mais le mieux c’est de leur en parler.
    dis leur que tu te sens mal et ke tu éprouve un mal être.
    et n’hésite pas à consulté un médecin.
    moi non plus je n’ai pas une vie facile,
    attouchement, divorce, beau père alcoolique et dépressif…etc
    je me suis rendu aujourd’hui que je fait une dépression chronique mais je ne sais pas depuis combien de temps
    je me pose même la question si ça na pas commencé juste après le divorce de mes parents ou mm avant car je ne parlais presque pas a 7ans, renfermé sur moi même jusque 15ans ,et tout les symptômes de la dépression jusqu’à maintenant : 24ans.
    j’ai déjà vu des psy mais cela fait que allégé la peine et je n’y aller pas pour la dépression.
    je vais prendre rdv chez le médecin pour la dépression et enfin me soigner.
    mais j’ai peur du temps que ça va mettre car mon mari ne va pas tenir longtemps à me supporter.
    quel vie de merde!! et c’est toujours ce que j’ai pensé!

  143.  

    bonjour riana,
    je pense que ton père et ta belle mère doivent t’aimer autant que ta sœur. mais le mieux c’est de leur en parler.
    dis leur que tu te sens mal et ke tu éprouve un mal être.
    et n’hésite pas à consulté un médecin.

    moi non plus je n’ai pas une vie facile,
    attouchement, divorce, beau père alcoolique et dépressif…etc
    je me suis rendu aujourd’hui que je fait une dépression chronique mais je ne sais pas depuis combien de temps
    je me pose même la question si ça na pas commencé juste après le divorce de mes parents ou mm avant car je ne parlais presque pas a 7ans, renfermé sur moi même jusque 15ans ,et tout les symptômes de la dépression jusqu’à maintenant : 24ans.
    j’ai déjà vu des psy mais cela fait que allégé la peine et je n’y aller pas pour la dépression.
    je vais prendre rdv chez le médecin pour la dépression et enfin me soigner.
    mais j’ai peur du temps que ça va mettre car mon mari ne va pas tenir longtemps à me supporter.
    quel vie de merde!! et c’est toujours ce que j’ai pensé!

  144.  

    Bonjour , je m’apelle Rania , j’ai 16ans et je suis jumelle elle s’appelle Clarissa. Nous avons perdu notre mère à l’âge de 8ans et j’ai tout vu , enfiin je me rapelle de tout. J’ai beaucoup trop grandit en une année et j’ai l’impression que j’en ai plus souffert que Clarissa ( et même aujourdhui) , Papa a tjs été là pour nous , il etait lui et maman a la fois , mais ensuite il s’est remarié , ma belle mère est aujourdhui comme une maman pour moi. Mais avec ma soeur il ya toujours eu une sorte de concurence je me sens mal dans ma peau , elle c’est la meuf parfaite , voilà elle fait tout bien , tout le temps on nous compare , moi je suis jamais comme elle ( selon eux ) , j’ai pensé 1000 fois au suicide , cest certes egoistes ou unittilo , mais jy pense bocoup. Jveux savoir s’ils tiennent à moi. je passe mon temps à pleurer. CLarissa je l’adore , je n’imagine pas ma vie sans elle. Mais elle m’étouffe , elle me prend mes amis (oui pck on frequentait pas les mm personnes) tout le monde l’adore , je me sens rejetté , pire qu’unitile .. Je me sens incomprise ma belle mère complimente toujours Clarissa , mais moi c’est tjrs pr dire ” oh ta maigri ou quoi ” , ” fais bien ton taff stp ” , fai bien ci , fais bien ca , boss biien . Pourtant ma soeur n’est pas plus intelligente que moi je suis mm meilleure qu’elle au lycée. Mais je ne comprend pas pourquoi personne ne m’aime autant qu’elle. Je vous assure je cherche mais je trouve pas.. Aidez moi , SVP.. :'(

    •  

      Bonjour,

      J’ai 36 ans et je suis Maman de Jumeaux de 13. Je vois mes enfants grandir et toujours être en compétition. Je crois que l’adolescence est particulièrement difficile pour des jumeaux. Il faut trouver sa place au sein de la société, au sein de la famille et au sein de la fratterie. Je les aime autant tous les 2 mais ils ont des caractères différents, alors je ne suis pas pareille avec chacun d’eux. Et je pense que pour toi Rania c’est pareil. Ta soeur et toi vous êtes différentes. être jumelles ne signifie pas être des clones. tes parents t’aime autant que ta soeur, mais peut-être que tu semble forte au regard de tes parents, et qu’ils pensent que tu n’as pas autant besoin que ta soeur, d’avoir des encouragements. C’est sans doute une erreur, il faut que tu leur dise ce que tu attends d’eux et ce dont tu as envie.
      Courage, la vie est belle sois en sûr, et avoir une jumelle doit être une force, ta meilleure amie.

  145.  

    Merci vero pour c’est encouragement je pense surtout a mes parents qui me soutienne beaucoup et a qui je tiens énormement c’est eux qui me tienne encore ici .. sinon je partirai sans grand regret je pense . Pour toi swack c’est sur que c’est une tout autre histoire mais tu peux je le pense reprendre confiance en toi et essayez de faire un pas vers cette fille si tu as de nouveaux amis sur qui contais il seront la pour te soutenir aussi je l’espère a allez vers cette fille , sinon merci d’avoir pris quelques minutes pour lire mon messages .

  146.  

    bonjour,j’ai 15 ans, et bien que je ne suis pas dans la même situation , elle est semblable. Voila, depuis que j’ai changé de collège pour la 3e, j’ai totalement changé, passant de joyeux, pitre et plein de bons amis, je me suis retrouvé sans vrai amis, triste et sage comme une image. Cette situation ma gâché une année, de plus je n’osai pas revoir mes amis de peur qu’ils voient a quel point j’ai changé, surtout qu’avec l’adolescence, je me trouve moche, en tout cas plus qu’avant , avant, même maintenant je me trouvai beau. Et puis, il ya une fille a qui je n’ose parler, car je n’ai aucune confiance en moi, bien que depuis que je suis au lycée je me suis refait quelques bons amis ,…a nouveau.
    merci d’avoir lu, voila j’ai raconté une partie de ma vie, je crois qu’il n’y a pas de solution, a quoi, je ne sais pas…

    •  

      Tu sais je te comprend jai une amie qui
      A vecus sa … Mais moi je te dit ne songe pas
      Au succide car jai une amie qui ces tailler
      Les veine et elle a finie dans le comas en se
      Concerne de savoir si tes enceinte parle en
      A la personne la plus proche de toi 🙂 moi je me
      Demande pourquoi je vis parceque ma pire edemi
      A fait en sorte que plus personne me parle
      Maime une amiz proche mon mec mevite depuis
      Je dor plus jai deja voulu mourire et je veux encore

  147.  

    bonjour, c est difficile de trouver les mots juste pour te comprendre, mais la vie est précieuse, je suis une jeune maman avec un enfant de 5 ans en grande difficulté.. mais ne fait pas cette bétise, je la trouve lâche essaie de trouve la force en toi de te battre, de te montrer que tu est capable de faire des choses bien et de réussir en tous cas c est ce que j essai d expliquer a mon fils pas facile tous les jours je te l accorde mais laisse la vie te faire voir comme elle est belle. j espere que ca ira mieux

  148.  

    Bonjour ,
    moi je viens de fêter mes 17ans mais j’en fait à peine 13 !
    Je suis terriblement mal dans ma peau , je me sent laide , repoussante …
    J’ai quitter l’école depuis début septembre après avoir changé 3 fois d’établissement .. je m’y sens mal , je ne vois plus mes amis depuis , je me suis totalement renfermé , je reste seule dans ma chambre a écouté de la musique .. mais c’est là que je me sent le mieux , malgré sa l’idée de me suicidée est présente , je me sent inutile et mal pour mes parents qui me soutienne mais ne savent plus quoi faire non plus , j’ai déjà consulté des psy qui ne m’ont pas aider il ne me comprennait pas , il disait que s’était a cause de la séparation de mes parents alors que se n’est pas du tous pour sa , je suis mal dans peau c’est tous , mais sa peut gâcher tellement l’excistence ! je ne sais plus quoi faire ..

  149.  

    Bonjour,
    Je suis exactement dans la meme situation que toi :/, est ce que tu pourrai me laisser ton adresse msn pour que l’on puisse parler ?
    Merci
    Bon soir

  150.  

    je sais que cette article est parut il y a 1 an ,mais j’ai besoins de parler. J’ai 16 ans et je viens de rentrée au lycée, de nature timide, je n’aime pas trop parlée au gens que je connais pas.Alors voilà,l’amie qui était avec moi au collège ma laissée tombée et je me retrouve seule en classe ,personne avec qui parlée, ce qui me pose problème quand il y a des contrôle et que je suis absente. Il m’arrive de pensée au suicide parce que personne me comprends,j’ai essayé une fois mais je dois avouer que je suis trop lâche pour le faire réellement,j’en ai parlée à ma mère elle pense que c’est a cause de mon caractère que je suis comme sa…et pour couronner le tous je suis nul en classe et je suis l’ainée de la famille , ma petite sœur qui n’est qu’au collège en 4eme et nettement plus intelligente.je sais plus quoi faire …

  151.  

    A Philippine et Martin:
    tu traverses un mauvais passage, ne lâches pas ! j’espère que depuis ton message tu as consulté un médecin et que tu as cherché et trouvé du soutien. Si tu penses au suicide, penses aussitôt que tu n’en as pas le droit et que CE N’EST PAS UNE SOLUTION. Non seulement tu vas détruire ta vie, mais aussi celle de tous ceux qui t’entourent et qui t’aiment (quoi que tu en penses). Compose le 0800 32 123 (appel gratuit)pour la Belgique pour trouver de l’écoute et de l’aide. Ta situation est difficile mais il existe des solutions et des ressources pour t’aider. Oses demander de l’aide pour traverser cette mauvaise passe. Les choses changent (même si ça prend du temps parfois) et la vie te réserve de belles choses. Tu es jeune, laisse-toi du temps et des chances de les découvrir.

  152.  

    je suis une maman dont le garçon se trouve en dépression !
    Pas facile de trouver le bon médecin, le psy qu’il faut!

    Pour Philippine, le message est ancien ! va voir le médecin de famille
    et commence un travail ! G une soeur rivale, ça fait 15 ans qu’on se parle plus ! Tout ce qui est fait jeune permet d’amoindrir un peu les baffes de la vie! violence physique , y’a rien de pire et la comparaison à l’autre est cata ! allez, c’est le 1er pas qui compte pour te GRANDIR ! Poussez la porte d’un toubib , maison des ados…

    •  

      Je suis la maman d’une fille (14 ans) qui vient de commencer un traitement pour dépression. Toute l’année on a traîné chez le médecin de famille pour des maux divers mais il n’a jamais rien détecté.
      Elle s’est retrouvée épuisée à dormir 2 ou 3h par nuit. En ce moment elle est suivie par un pédopsychiatre mais surtout pour le suivi du traitement mais pour l’accompagnement psychologique il n’y a rien de mis en place.
      Fany tu pourrais me dire comment tu t’en sors avec ton fils et surtout est ce que tu as trouvée la bonne personne pour le soigner.Merci.

  153.  

    moi, j ai 13 ans jai bien moin de problemes que toi mais je me trouve moche gros inutile jai plu dami depuis que jai changer de colege beaucou se moque de moi pour mon phisique et jai souvent envi den finir.pour linstan au momen ou je parle fe me sen mieu mai je sui tre instable.

    •  

      Prends le temps de lire ce commentaire s’il te plait.
      J’ai passé une classe, j’ai passé mon enfance seule, entourée de moquerie à cause de ça, J’ai des problèmes sociaux, j’ose trop ouvrir ma gueule alors j’ai des problèmes. Dis-toi qu’il y a pire dans la vie, que des gens souffrent, ect.. Tu n’as pas besoin de gens comme ça, s’ils se moquent de toi, c’est que leurs vie n’est pas aussi passionnante que la tienne. Vis ta vie, peut etre dans ton coin, mais en tout cas ça t’aidera à devenir fort. Distingue les vrais amis des faux-culs, même si tu te sent rejeté, fait des efforts, va parler aux gens que tu ne connais pas, impressionne les immatures qui se foutent de toi, quand tu aura confiance en toi, tu saura t’affirmer, et tout ces enflures qui te prenne pour de la merde pourront allés se faire voir.
      J’ai vécu un épisode comme ça dans ma vie, et je m’en suis sortie en me remettant en question plusieurs fois, j’me suis demandée si c’était moi ou eux le problème. Maintenant je n’ai plus besoin de personne pour vivre. Des amis je m’en suis trouvée comme ça. Je suis entrée en pension cette année, et ça m’as vraiment réussie.
      Moi aussi j’ai 13 ans, je voulais juste te dire qu’il faut toujours faire les choses qu’on redoutes, qu’à chaque fois que quelque chose ne nous plait pas il faut se plaindre jusqu’à obtenir satisfaction. Ne déprime pas. Il te faut des vrais amis, qui te défendent et te défendront. N’ai plus peur de rien. Forge ton caractère pour te faire respecter, mais te commence pas à frapper les gens non plus ^^.Un dernier truc, à cause de mon caractère ma ma nouvelle façon d’etre qui demeurera surement, j’ai un copain, à ta place, j’irai voir une fille sur qui tu accroche que tu penses sympa, renseigne toi sur elle, son nom, ou elle habite, va la voir chez elle offre lui des fleurs et invite la à sortir manger un truc mc do KFC ou subway, un resto pas cher que les jeunes fréquentent. J’ai vu une photo sur Facebook, qui montrait un mec assez enrobés avec une fille magnifique, en description y’avait marqué : Ce mec à eu les couilles de venir chez elle, lui offrir des fleurs et l’inviter au resto, elle à accepté pour lui faire plaisir, mais s’est apparemment rendue compte que c’était un mec génial, et depuis ils sortent ensemble. Tu vois, ça peut partir vraiment de rien. Ai le culot, fais toi respecter, dis toi que tu n’es pas rien, et tout ira bien. Voilà j’espère que je t’ai renseigné ! Salut 🙂

  154.  

    salut,
    Ton message me touche , je n’ai pas l’habitude de parler à quelqu’un que je ne connais pas, mais bon. J’ai moi aussi été dans une situation semblable à la tienne à l’adolescence, malheureusement je n’ai consulté personne et j’ai traîné longtemps ces malaises. Tu devrais voir un spécialiste et faire une thérapie pour toi pendant que tu es jeune , ta vie va s’en trouver nettement améliorée, salut et bonne chance, marie

  155. Bonjour, ma vie est une ruine, mes parent divorces, ma mère trompe mon père depuis deux ans, on déménage, je change de collège, je redouble, j’ai eu,mon premier rapport sexuel avec un garçon que je ne connais pas, nous ne,nous somme pas protéger, je crois que je suis enceinte, je n’ose pas aller acheter la pilule du lendemain ! J’ai l’impression que je fait une dépression, depuis que je suis petite mon père mer tape, il n’y en a que pour ma soeur, j’ai l’impression d’être délaisser par ma famille. Je sais plus quoi faire j’ai peur, je pleur tout le temps, je me sens seul tellement seul. C’est bizard mais je pense tout le temps a me suicider, je le ferai probablement jamais, mais j’y pense tout le temps, je sais pas si c’est normal ou pas, je me pose plein de question, je sais pas quoi faire, j’en peut plus! Je trouve les psychologue ridicule, j’en est vu une quand n’était petite sa c’est très mal passer, je n’en avais pas besoin et maintenant que je sens que j’en est besoin, je ne sais pas ou aller, a qui parler, il n’y a personne pour écouter, ma soeur (jumelle) me reproche de raconter ma vie a tout le monde, de trop parler, mais j’en été besoin, quand je disait a mes meilleur amies que mon père me frappai elle ne me croyais pas, elle rigolais. Je ne m’entend pas Dutout avec ma jumelle, ont est tout le temps en concurrence, toujours en rivalité! Je vous est raconter ma vie, ma vie, mais le je me sens mieux, j’espère un jour avoir une réponse. Merci.

    •  

      j’ai souvent penser a me suicider vers le ce2 moi aussi. j’ai 12ans et mes parents sont séparés mon petit frere a quelque soucis je ne vois plus mon grand frere sa fait 8ans. j’ai l’impression que tout passe contre moi. au college j’ai des amis mais je n’ai vraiment pas confiance en moi je suis assez grande mais je me trouve grosse (1m65 pour 50kg.

      •  

        Tu as juste le poid qu il faut pour ton âge et ta taille !!! Te casse pas la tête avec ça y a des choses plus importantes!! Croix moi je sais de quoi je te parle !!!!!

    •  

      bonjour a toi. j ai lu ton histoire ma belle. Je sais pas quel ages tu as mais je crois bien que tu dois trouver quelqu un pour parler. quelqu un comme moi peut etre qui peut te comprendre. j ai fais plusieurs dépressions je suis rendu a 40 ans et je men suis toujours sorti. il y a eu des périodes tres difficiles mais j ai réussi. Tu sais tu le peux aussi, il suffit d avoir quelqu un sur qui tu peux compter. et à qui tu peux avoir confiance.

      Si tu veux m écrire, tu as mon adresse o.k. ne te gêne pas et n attends pas que le mal grandisse. car ce sera encore plus difficile. En passant je suis maman d une fille de 11 ans. et j aimerais pour t aider et te donner des conseils. la famille n est pas toujours à l écoute de nos besoins ou ne nous comprenne pas. bonne chance et si tu as besoin JE SUIS LA…tu n est pas seule.

      •  

        Bonjour,
        Voila, j’ai 13 ans et demi et je suis dépressive depuis mes 9 ans, peut -être me^me avant. En faite je n’ai pas une vie comme les autres. Je suis en maison d’enfant(foyer mais pas pour les délinquants) en MECS( Maison d’Enfants a Caractère Social) car je n’allais plus à l’école en primaire. Mais cela n’arrange rien. Je suis dans un groupe où il y a 12 enfants en me comptant et les éducateurs ne sont pas très doués pour nous aidés, il y en a même un qui est assez violent. Je vais au collège maintenant et j’ai des amis mais ça ne change rien et je me sens coupable parce que la mère d’une amie a le cancer(les médecins ne peuvent rien faire) et je me plains je me demande si c’est normal de se plaindre autant alors qu’il y a quelqu’un qui va perdre sa mère. J’ai déjà eu recours à la mutilation, j’ai même commencé à boire du dissolvent pour vernis dilué dans de l’eau. Pour ne rien arrangé, je ne parle plus à mon père à cause d’un non-retour au foyer.Ma mère, mes éducateurs, mes amis,mon père apparemment,le juge m’ont conseillé de voir une psychologue, mais je n’en ai pas envie. J’ai déjà vu 2 psychologue: une en primaire et une autre l’année dernière au foyer, mais dans les deux cas cela ne m’a rien fais. J’aimerais en parler mais ce n’est pas facile. J’ai fais des test pour savoir si j’étais dépressive, et les résultats devraient m’alarmer, car je suis dans une “dépression extrême” , c’est possible. Ça fais depuis tellement longtemps que je suis mal. En faite j’ai déjà été voir un médecin à cause de ça avec mes éducateurs(à mon insu) et il m’a prescris des euphytoses(je ne sais plus comment ça s’écris), ça n’a servis à rien. J’ai déjà fais une tentative de suicide(mais la lame n’était pas assez tranchante)
        Je me suis aussi renseignée auprès des “symptômes” de la dépression, comme quoi chez les filles elles ont plus souvent mal au dos par exemple, et bien j’ai mal a cet endroit là et plein de choses comme ça. J e n’aime plus les activités pour lesquelles j’était passionnée, je ne dors pas assez, j’ai constamment faim mais je mange peu. J’ai fais de la boulimie et de l’anorexie, et j’ai le vague sentiment que je vais retomber dans l’anorexie car ça m’est déjà arrivé de ne plus mangé pendant une semaine. Il n’y a que dans l’écriture que je me sens libre, et je crois que ça commence déja à partir.

        •  

          Salut.. je sais meme pas quoi dire devant ton message (jai 13 ans) juste que meme si on te l’as certainement deja dit la mutilation sa arrange RIEN du tout… et boire du disolvant cest hyper dangereux.. je sais on se connais pas mais vraiment sa aide de parler donc viens me parler si t’as besoin hésite pas.. j’aime pas voir les gens souffrir. Dailleur peux importe que je vous connaissent ou pas et qui que vou soyez je suis la si vous avez besoin de parler.
          Ps : tous le monde a des problemset meme si a nos yeux les notre peuvent passez pour moin important que ceux des autres il faut pas culpabiliser de s’en plaindre c’est humain..

        •  

          Je sais vraiment pas quoi dire… je suis vraiment désolée pour toi. Je n ais Pas vraiment de conseils pour toi. Je sais que c est difficile mais il faudrais que tu essai de remaniée, je ne sais pas quoi dire…
          Au revoir et j espéré vraiment pour toi que les choses vont s arrangées…

      •  

        bonsoir,j’ai lu votre commentaire ,moi aussi je vais avoir 40 ans et en pleine dépression depuis 4 ans,si vous le voulez bien j’aimerais pouvoir communiquer avec vous ,bien à vous .

        florence

    •  

      Moi aussi il y pas longtemps j’ai penser au suicide mais dit toi que tu manquera quand même a tes proches (pas forcement la famille)et pour t’as grossesse je te prose d’acheter un test de grossesse et si tu est vraiment enceinte vas au planning familiale. Pour ton père il faut le porter en justice mais si c’est dure, mais il a pas le droit ça ne se fais pas ! Si tu veux en discuter je te donnerais mon adresse e-mail

    •  

      Bonjours, je pence que tu doit t’acrocher et rester forte. Moi aussi je ne me sans pas bien et je veut mettre fin a mes jours mais j’ai trouver un sense a ma vie dans mon nouveau collège. Toi aussi trouve un sense a ta vie et tout ira mieu. Au revoir et bonne chance Milly

Laisser une réponse

Derniers articles

Contact

Website: http://www.psycho-bien-etre.be
Email: info@psycho-bien-etre.be


Autres liens

Aller à la barre d’outils