La phobie sociale: Symptômes et traitements | Adulte

phobie sociale
La phobie sociale fait partie des troubles anxieux. Phobie sociale a comme caractéristique d’engendrer une peur panique de la personne lorsqu’elle se retrouve dans des situations sociales c-à-d lorsque une situation sociale où il est exposé au regard d’autrui et implique le regard des autres. Il souffre alors d’une grande angoisse et ont l’impression d’être jugé. Le regard de l’autre est vécu comme menaçant. La simple idée d’être jugé amplifie l’anxiété. Souvent, les gens qui présentent ce trouble ont une très faible estime de soi. Ils ont tendance à s’isoler et à fuir les situations sociales ce qui a des conséquences néfastes sur leur vie personnelle et professionnelle. Plusieurs ont recours à l’alcool et/ou aux drogues pour masquer les symptômes de leur trouble.

Par ailleurs, il ne faut pas confondre phobie sociale et timidité car la phobie sociale est une véritable maladie handicapante ce qui n’est pas le cas de la timidité qui n’est qu’un trait de caractère.

On distingue deux types de phobie sociale: l’anxiété généralisée dans laquelle toutes les situations sociales sont redoutées (le simple fait de sortir de chez soi devient alors anxiogène) et l’anxiété spécifique, qui tient à une situation particulière, comme prendre la parole en public. La première forme étant, bien sûr, la plus handicapante et la plus difficile à traiter.

Si vous ressentez une angoisse paralysante lorsque vous devez parler en public, écrire en présence d’autrui, fréquenter des lieux publics… Peut-être souffrez-vous de phobie sociale. Ces situations ont comme conséquence un nombre important de symptômes.

Les symptômes tels que :

  • Attaques de panique et anxiété intense.
  • Forte anxiété à la simple idée que la situation pourrait se présenter dans l’avenir.
  • Sudation excessive, rougeurs et tremblements.
  • Sentiment de panique face au regard d’autrui
  • Hypersensibilité à la critique et préoccupation extrême face au jugement des autres
  • Faible estime de soi et sentiment d’infériorité
  • Crainte d’être observé, vu, jugé négativement et peur d’être rejeté

Les traitements

La psychothérapie et le traitement médicamenteux sont les meilleurs moyens de traiter la phobie sociale. Lors de crise aigue, on peut avoir recours à la médication. Le traitement médicamenteux est constitué d’antidépresseurs ou des anxiolytiques. La psychothérapie permettra de comprendre le trouble, ses causes et ses effets sur la vie du patient.

La psychothérapie comportementale est extrêmement bien adaptée à cette maladie. Elle permettra à la fois de comprendre les causes de ce trouble mais aussi de mettre les sujets en situations réelles. Elle va exposer le sujet phobique à l’objet de son angoisse, à des doses croissantes. Ce processus permet de conditionner le sujet afin qu’il apprenne à mieux gérer les situations anxiogènes.

Si vous croyez souffrir de phobie sociale, n’hésitez pas à en parler à votre médecin afin qu’il vous réfère à un psychologue ou à un psychiatre. En cas de besoin, une prescription pourra être envisagée.

Laisser une réponse

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.

x

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé des jeux concours et actualité du portail.