Les enfants roi: Pourquoi mon enfant fait-il la loi? | Education

Pourquoi mon enfant fait-il la loi
Les codes de l’autorité ont aujourd’hui changé et la crainte des parents d’être défaillants apparaît de plus en plus palpable. Comment se faire obéir de son enfant? Comment poser des règles, des interdits?

Pourquoi mon enfant fait-il la loi? Souvent survalorisé, l’enfant gâté consomme généralement jeux et loisirs de manière excessive. Avec l’enfant roi on franchit une nouvelle étape: tout est fait pour lui et en fonction de lui. Placé sur un piédestal, adulé et surprotégé par ses parents, il domine et règne sur sa famille. On parle de tyran lorsque l’enfant ne se satisfait plus seulement de ses privilèges mais s’empare du pouvoir de ses parents. L’enfant roi est un produit de notre société. Des multinationales de jouets suscitent chez lui une soif de consommation et crée un royaume où seul le plaisir a sa place. Or comment feront plus tard ces enfants pour vivre dans le monde réel où tout n’est pas toujours agréable et amusant. Il faut ménager chez l’enfant des temps d’attente durant lesquelles il n’est sollicité ni par ma télévision ni par les parents afin qu’il apprenne à s’ennuyer et don à développer sa créativité.

La plupart des parents développent naturellement un comportement bienveillant avec leurs enfants parce qu’ils souhaitent les voir contents, heureux et en bonne santé. Répondre « oui » à toutes leurs demandes part d’une intention bienveillante. Mais à y regarder de plus près, ce genre d’attitude n’est pas forcément efficace à long terme. Éduquer consiste à prendre du recul pour voir au-delà de la satisfaction immédiate de nos bambins. Céder pour mettre fin à leurs caprices ne les aidera pas pour leur vie future. Continuer à entretenir l’idée qu’il peut obtenir tout est tout de suite est biensûr facile. Les parents se sentent aimants et les enfants satisfaits mais pas nécessairement heureux. Mais la société, elle, ne cèdera pas quand ils contesteront les règles de conduites qu’elle impose. Si vous refusez de les frustrer, c’est la vie qui s’en chargera avec plus de fermeté et de violence.

Le manque est au contraire nécessaire au développement et à la construction identitaire de l’enfant. Pour s’épanouir, l’enfant doit faire l’expérience de la frustration, découvrir l’écart entre le désir et les frustrations. En somme, tous ces désirs ne peuvent et ne doivent être satisfaits.

Laisser une réponse

Derniers articles

Contact

Website: http://www.psycho-bien-etre.be
Email: info@psycho-bien-etre.be


Autres liens