Les coliques du nourrisson, explications et traitements | Bébé

coliques nourrisson
Les coliques du nourrisson sont rencontrées très fréquemment juste après la naissance. Elles sont l’un des symptômes dont souffrent le plus souvent les nouveau-nés. Les coliques du nourrisson arrivent en deuxième place après les régurgitations. Elles se présentent chez 10 % à 40 % des bébés. Voici les différents symptômes des coliques du nourrisson :

  • Un ventre gonflé, tendu et dur
  • Mains crispées
  • Genoux repliés sur le ventre
  • Cris et pleurs qui ne peuvent être consolés
  • Gaz puissants et odorants

Les causes des coliques du nourrisson

Les causes des coliques du nourrisson ne soient pas clairement connues. Le facteur qui influence le plus l’apparition des coliques est l’immaturité du système digestif. En effet, le système digestif n’a pas encore terminé son développement. Il faut attendre le troisième voir le quatrième mois de vie pour que la flore intestinale tapisse tout le système digestif.

Pour savoir si ce sont des coliques du nourrisson, on applique généralement la règle des trois pour poser un diagnostic. Si votre bébé pleure plus de 3 heures par jour, plus de 3 jours par semaine et pendant plus de 3 semaines, c’est qu’il souffre probablement des coliques du nourrisson. Les pleurs se concentrent souvent en soirée et surviennent de façon imprévisible. Typiquement les coliques commencent autour de la troisième semaine de vie et se prolongent jusqu’au 3e ou 4e mois.

On parle de coliques du nourrisson uniquement si votre enfant est par ailleurs en bonne santé et a un poids normal. Si ce n’est le cas, il souffre peut-être d’une autre pathologie. Il est indispensable alors de se rendre chez son pédiatre.

Comment apaiser les coliques du nourrisson?

Comportement et environnement:

Votre enfant crie parce que son ventre le fait souffrir. Il a besoin à cet instant d’un contact aimant et rassurant. Vous pouvez installez votre bébé à plat ventre sur votre avant-bras, jambes et bras pendant de part et d’autre de votre bras. Une fois votre enfant bien installé, promenez-vous calmement chez vous, balancez doucement le bras, trouvez le rythme qui l’apaise et l’endorme.

Dans ces moments pénibles pour vous et votre bébé, il est important de garder votre calme. Parlez-lui doucement, ne le tenez pas pour responsable, ne vous reprochez rien car tout cela est normal. Si vous craquez, n’hésitez pas à passer le relais. C’est surtout d’un calme rassurant et d’une présence enveloppante dont votre petit a besoin.

Massage :

Vous pouvez également le masser si cela le calme. Un massage circulaire de son ventre avec une huile adaptée peut être une solution toutefois il est impératif d’attendre une demi-heure après son repas.

Ostéopathie :

L’ostéopathie peut être un traitement efficace contre les coliques du nourrisson. Une séance peut avoir des effets bénéfiques car l’ostéopathe pourra intervenir délicatement sur son appareil digestif. Un article traitant des bienfaits de l’ostéopathie sur les bébés suivra prochainement.

Médicaments :

Pour calmer ses spasmes, vous pouvez administrer à votre bébé des solutions à base de plantes comme le fenouil, verveine, camomille, réglisse. Ce sont des plantes reconnue pour faciliter la digestion.

Exercices à effectuer :

Vous pouvez aussi soulager votre bébé en l’aidant à évacuer ses gaz. Pour ce faire, repliez les jambes de votre bébé en les ramenant doucement sur son ventre. Maintenez cette position durant 5 secondes et relâchez doucement, en ramenant les jambes en position initiale. Renouvelez plusieurs fois cette technique.

La chaleur :

La chaleur peut aussi s’avérer efficace car elle détend les muscles. Installez alors une bouillotte près de bébé, sur son ventre. Mais attention en aucun cas, elle ne doit être en contact direct avec la peau de bébé au risque de le brûler. Entourée là d’un linge qui ne puisse pas se défaire durant le sommeil de bébé

Choix du biberon :

Choisissez des tétines « anti-coliques ». Certains biberons contiennent des valves d’évacuation d’air qui permettent au bébé d’avaler moins d’air et donc de limiter les flatulences.

Attention à certains aliments pendant allaitement :

Afin de faciliter la digestion de bébé, veillez à supprimer ou limiter certains aliments le temps de votre allaitement. Les aliments à éviter : Les légumes secs (type fèves, pois, lentilles…), Les légumes qui fermentent (type choux, choux de Bruxelles, Choux-fleur, Brocoli…), Les aliments épicés/ pimentés, Les aliments/boissons contenant de la caféine.

Enregistrer

1 commentaire
  1.  

    je pense qu il faut egalement faire ecouter de la musique aux bébés

Laisser une réponse

Derniers articles

Contact

Website: http://www.psycho-bien-etre.be
Email: info@psycho-bien-etre.be