L’anorexie mentale, symptômes et traitement | Maladie

L'anorexie mentale, symptômes et traitement
L’anorexie mentale est à considérée comme une véritable maladie. On peut la définir comme un trouble du comportement alimentaire qui se rencontre majoritairement chez les adolescents et majoritairement chez les jeunes filles. L’anorexie peut également apparaître dans d’autres tranches de vie ( enfant, adulte) mais dans une moindre mesure.

L’anorexie est une maladie grave qui dans les cas extrêmes, peut aller jusqu’au décès. L’anorexie est bien plus qu’une simple perte d’appétit. Les personnes souffrant d’anorexie ont une perception fausse de leur corps. Elles se trouvent trop grosses et souhaite maigrir. Au début, l’adolescente peut commencer par un simple régime. Ensuite l’adolescente ne peut s’arrêter à quelques kilos perdus car elle ne se trouve toujours pas assez bien, assez mince. Elle poursuit son régime qui devient de plus en plus contraignant, jusqu’à la fin où elle refuse pratiquement toute alimentation. Les repas deviennent alors une véritable source d’angoisse et de conflits au sein de la famille. Parfois, elle craque et avale d’un coup une grande quantité de nourriture : c’est un épisode de boulimie. Cet accès de voracité est vécu comme un échec, la personne pour se déculpabiliser, peut ensuite se forcer à vomir.

Les privations alimentaires entraînent un amaigrissement important et rapide. La maigreur est, d’ailleurs, l’une des premières raisons qui amènent les parents à consulter un médecin, souvent contre le gré du malade qui prétend aller bien. En plus de cette maigreur, l’anorexie s’accompagne d’aménorrhées (absences de règles).

 

Symptômes

Les parents doivent s’alerter et consulter un spécialiste lorsqu’ils observent chez leur adolescente un grand nombre des manifestations suivantes:

  • Intérêt soudain et exagéré pour une alimentation saine ( choix et préparation des aliments).
  • Restriction alimentaire.
  • Amaigrissement important: la perte de poids peut atteindre jusqu’à 25 % ou 30 % du poids corporel.
  • Aménorrhée chez les femmes pubères (absences de menstruations)
  • Dépense énergétique exagérée : l’anorexique pratique énormément d’exercices afin de se dépenser le plus possible.
  • Ralentissement des battements cardiaques et diminution de la tension artérielle (hypotension), sécheresse de la peau, sensation d’avoir toujours froid (hypothermie), constipation et isolement social.
  • Négation de la maladie : ce contrôle de l’alimentation et la maigreur procurent un immense plaisir et une grande satisfaction. Cela entraîne une négation de la maladie.
  • Contrôle de la cuisine : surveillance de la préparation des repas et de l’alimentation des autres membres de la famille.

 

Le traitement

Le traitement de l’anorexie est très complexe et fait intervenir différents spécialistes. Il est à la fois médical, psychologique et nutritionnel, et a pour objectif de redonner à l’adolescente une image juste de son corps et de lui faire retrouver un comportement alimentaire normal. La surveillance médicale est adaptée à chaque patiente selon ses besoins et les étapes de la maladie. Avant tout, il est important de comprendre le sens de votre conduite alimentaire restrictive. Le rôle du médecin, tout comme celui du psychologue et du nutritionniste, est d’ accompagner les adolescentes et leurs familles vers la guérison. Toutefois l’actrice principale dans la guérison est l’anorexique elle-même.

1 commentaire
  1. Bonjour,
    Les symptômes sont faciles à détecter. Pour mieux les traiter, une autoguérison ne suffit pas toujours. Le traitement est à la fois médical, psychologique et nutritionnel, et a pour objectif de redonner à l’adolescente une image juste de son corps et de lui faire retrouver un comportement alimentaire normal.

Laisser une réponse

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.

x

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé des jeux concours et actualité du portail.