L’importance de la bonne santé intestinale | Médecine douce

intestinsNous les réduisons souvent à la place qu’ils occupent dans le processus de digestion cependant nos intestins ont un rôle primordial dans le bon fonctionnement général de notre organisme

Le ventre est un écosystème qui idéalement vit en harmonie. Il est le siège de la nutrition et apporte à l’organisme ce dont il a besoin en assimilant ce que nous lui apportons par l’alimentation et l’hygiène de vie.

Aujourd’hui, quasiment tout le monde est touché par des problèmes de désordre intestinal à un moment ou à un autre de sa vie…

Petit rappel sur le processus de digestion

Elle commence par la mastication qui permet de rendre l’aliment en masse molle et la salivation qui libèrent les enzymes nécessaires à l’absorption des nutriments, améliorant la digestion. Un manque de ces enzymes est à l’origine de ballonnements, constipation, indigestion…

A la suite de l’estomac, on trouve la paroi intestinale qui est une belle propriété d’environ 200m2, un lieu sain, quand il est imperméable. Il doit avoir la propriété de garder en lui son contenu qui selon ce que l’on absorbe peut-être plus ou moins toxiques.

Il faut savoir que plus de 100 millions de neurones se situe dans la paroi du tube digestif. Il n’est donc pas étonnant que à travers ce vaste réseau, des échanges entre les intestins et le cerveau puissent se faire

A tous ces phénomènes sécrétoires s’ajoutent aussi les phénomènes moteurs qui commencent eux aussi dès l’entrée de l’aliment dans la bouche. Ces mouvements (appelés péristaltismes) permettent un brassage des aliments et donc une meilleure assimilation des nutriments.

Le microbiote dont on entend de plus en plus parler, est l’ensemble des micro-organismes vivant dans l’intestin, on en compte environ 100 000 milliards (soit 2x plus que le nombre de cellules dans l’organisme). Diverses espèces de bactéries colonisent le côlon ou elles vivent en harmonie quand la composition du microbiote est équilibré. Quand il y a diminution des bonnes bactéries comme après une cure d’antibiotique par exemple, le nombre de mauvaises bactéries augmentent, rompant l’équilibre fragile

Tout dérèglement qu’il provienne de l’alimentation, l’hygiène de vie, la sédentarité, l’hydratation, les traitements… a des conséquences sur le bon fonctionnement de ce rouage. L’organisme est comparable à un écosystème et comme tout écosystème, si un élément est présent en trop grande quantité ou est en déficit, des déséquilibres se créent, amenant à des états inflammatoires et des porosités intestinales. De ces états découlent des maux intestinaux : constipations, ballonnements, encrassement du foie, douleurs abdominales, colopathies, carences, reflux gastrique et d’autres maux qui ne semblent pas avoir de lien avec les intestins : cholestérol, eczéma, allergie, asthme, arthrose, arthrite, fatigue chronique…

Quels moyens pour améliorer la bonne santé intestinale ?

Les médecines douces telles que la naturopathie regorgent de beaucoup de moyens pouvant rééquilibrer l’harmonie intestinale et pour avoir une bonne santé intestinale.

  • L’alimentation : C’est un des éléments les plus importants, elle est même considérée comme une médecine à part entière. Contrairement aux croyances, les céréales, sucres, laitages, viandes sont des aliments tolérés par l’organisme. C’est à dire qu’il peut en effet les digérer cependant cela lui demandera beaucoup d’énergie. Ces aliments fabriquent des colles et des acides qui ont pour conséquences d’altérer l’intégrité de la paroi intestinale.
  • L’hydratation : Elle est plus importante par ce qu’elle emporte que par ce qu’elle apporte, elle permet de rincer l’organisme de ces toxines et de renouveler le milieu dans lequel baignent les cellules
  • Le jeûne : c’est une purge de l’organisme, un temps de repos.

Il faut savoir que la digestion utilise 50% de notre énergie totale. Quand vous jeûnez, ces 50% d’énergie non utilisée permettent à l’organisme d’éliminer ses toxines, de se régénérer et de se cicatriser. ATTENTION : Le jeûne est bénéfique mais attention, il ne doit pas être fait n’importe comment, surtout si vous êtes en cours de traitement ou que vous souffrez de pathologies.

  • L’irrigation du côlon : c’est un nettoyage intestinal consistant à introduire de l’eau dans le rectum à l’aide d’une canule, permettant ainsi l’élimination des résidus fécaux collés et accumulés.
  • La transplantation fécale : encore peu connue, elle permet de transplanter de la matière fécale issu d’un microbiote sain dans un microbiote défaillant afin de le ré-ensemencer en bonnes bactéries

Les autres remèdes naturels :

  • Les probiotiques : ils permettent de restaurer une flore intestinale saine en redonnant à vos intestins de bonnes bactéries manquantes
  • Le charbon activé : bien connu pour son effet sur les gaz et les ballonnements, il a bien d’autres vertus. Le charbon a un très puissant pouvoir absorbant de par sa porosité, il est capable de capturer les substances toxiques entravant le bon fonctionnement de l’organisme avant qu’elle ne soit absorbée par l’organisme lui-même. C’est donc un puissant nettoyant et détoxifiant de l’organisme (résidus de pesticide, engrais chimique, médicaments, additif alimentaire, métaux lourds…), un antidote contre la plupart des poisons.
  • Le psyllium : c’est un produit naturel riche en fibres hydrophiles permettant de nettoyer le côlon et de lutter contre les diarrhées et les constipations
  • Les jus de fruit et légumes frais : à adapter selon la personne
  • Les oméga-3 : ils sont de puissants anti-inflammatoires : huile de foie de Morue, huile de lin
  • Les huiles essentielles : à adapter selon les symptômes et la personne
  • Le stress : il engendre une contracture musculaire générale qui non seulement empêche une bonne circulation des énergies mais qui puisent considérablement dans l’énergie vitale.
  • L’habillage : Les parties abdominales ne doivent pas être comprimées dans les vêtements qui peuvent empêcher la bonne circulation des fluides et même des énergies.
  • La respiration : Une respiration abdominale profonde permet d’augmenter et d’améliorer les mouvements intestinaux (péristaltismes) permettant au contenu de nos intestins d’être mieux brassés. Elle permet aussi de meilleurs échanges gazeux.
  • L’activité sportive : Une activité sportive douce telle que la marche permet de favoriser une meilleure élimination de par les mouvements corporels qu’elle apporte.
  • Le sommeil : Moment de repos et pause de l’organisme, il est indispensable à la vie, nous devons éviter de le perturber.

Prendre conscience de l’importance de la santé intestinale est le début d’un meilleur fonctionnement général de votre organisme et d’un mieux-être général. Beaucoup de maux sont issus d’aliments ou d’événements difficiles à digérer…n’attendez plus pour prendre soin de votre ventre.

Article de Vinciane Hugues – Naturopathe Holistique

Enregistrer

Laisser une réponse

Derniers articles

Contact

Website: http://www.psycho-bien-etre.be
Email: info@psycho-bien-etre.be


Autres liens