Des habitudes alimentaires saines pour soulager les troubles digestifs | Nutrition

habitudes alimentaires saines pour soulager les troubles digestifs
Les troubles digestifs sont le plus souvent liés à un régime alimentaire anarchique et à une mauvaise hygiène de vie. Leurs manifestations sont nombreuses et de natures différentes : ballonnements, acidités gastriques, constipation, crampes, nausées et vomissements. Dans la majorité des cas, il est possible de prévenir ces inconforts en adoptant une alimentation saine et variée.

Soignez votre hygiène de vie

L’objectif est de créer un équilibre alimentaire propice au bien-être. Les repas doivent être pris à heures fixes et le dîner préférablement consommé au moins 3 heures avant le coucher. Durant les repas, la mastication des aliments doit être aboutie. Il est évident que des repas avalés à toute allure, dans un contexte de stress ou d’anxiété, favorisent le développement de troubles liés à la digestion. Les aliments mal mâchés demandent un effort supplémentaire aux enzymes digestives pour les transformer en nutriments, ce qui risque de perturber leur activité. Après la prise alimentaire, une courte promenade permet de stimuler l’activité intestinale et d’améliorer le transit.

Les réflexes à adopter

Face à l’apparition de problèmes digestifs, le premier réflexe à avoir est de mettre au repos le système de digestion en observant une diète temporaire. Des plantes infusées peuvent également être utilisées pour faciliter la digestion : infusion au romarin, à l’anis étoilé ou à la menthe poivrée. En cas de transit ralenti ou de constipation, il est conseillé de privilégier les fibres en augmentant la ration quotidienne de fruits et légumes et en consommant des aliments à base de son de blé. À l’inverse des fibres, manger des fruits riches en pectine (figue, pomme, coing, …, etc) permet de ralentir un transit accéléré. Si cette accélération est le résultat d’une diarrhée, il convient de fractionner l’alimentation en plusieurs repas (4 à 5). Pour compenser les pertes hydriques dues à ces troubles digestifs, il est primordial de consommer une quantité d’eau suffisante cours et entre les repas (1,5 litres d’eau par jour), de préférence fortement minéralisée.

Les aliments à proscrire

Pour anticiper la manifestation de troubles digestifs, il est recommandé de limiter en premier lieu la consommation de graisses et de sel. Sont également à éviter : les repas acides ou riches en épices ainsi que les aliments hautement fermentescibles qui provoquent la formation de gaz intestinaux. Une personne sujette à des troubles digestifs doit par ailleurs modérer sa consommation de liquides en début de repas. En effet, une hydratation excessive va diluer les secrétions digestives et retarder ainsi l’absorption des nutriments à travers la paroi intestinale.

Laisser une réponse

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.

x

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé des jeux concours et actualité du portail.