La dyspareunie | Sexualité

dyspareunie
Dans le domaine de la sexologie, nous sommes confrontés à de nombreux troubles. Dans cet article, nous allons parler de la dyspareunie en abordant les symptômes, les causes et les traitements possibles.

Concrètement, la dyspareunie est un trouble sexuel que de nombreuses personnes peuvent rencontrer au cours de leur vie. Il s’agit de douleurs génitales ressenties lors des rapports sexuels. Ces douleurs peuvent s’avérer gênantes – voir même « handicapantes » – pour les personnes qui en souffrent.

Nous pouvons rencontrer différentes formes de dyspareunie. Premièrement, nous avons la dyspareunie primaire, c’est-à-dire celle qui a toujours été présente. Dès le début de sa vie sexuelle, la personne ressent des douleurs lors de ses relations. Son origine peut être diverse et notamment due à un manque de lubrification, à des cognitions erronées, etc.

Ensuite, nous pouvons rencontrer une dyspareunie secondaire, c’est-à-dire qu’elle apparait au cours de la vie, généralement suite à des infections, des mycoses, … ou encore suite un évènement particulier tels qu’un traumatisme.

La dyspareunie se définit également par le type de douleur et le moment où elle est ressentie.

Les symptômes

La dyspareunie se caractérise donc par des douleurs répétées ou persistantes lors des relations sexuelles. Ces douleurs peuvent se manifester à des moments différents selon les personnes. Nous parlons alors de dyspareunie d’intromission, de présence ou profonde.

  • La dyspareunie d’intromission consiste à ressentir des douleurs lors de la pénétration.
  • La dyspareunie de présence est une douleur ressentie lorsque le pénis se trouve à l’intérieur du vagin.
  • La dyspareunie profonde est présente lorsqu’une pénétration profonde a lieu.

Les causes

Il est difficile d’établir une liste exhaustive des causes de la dyspareunie. Cependant, nous pouvons notamment parler de douleurs suite à une infection (mycoses, maladies sexuelles, etc.), à des cognitions erronées ou fausses croyances, à un manque de lubrification, à des plaies, à des causes psychologiques, etc.

Chaque histoire étant particulière, il convient donc de pouvoir analyser l’ensemble de la situation avec toutes ses composantes.

Les traitements

Selon l’origine de la dyspareunie, le traitement sera donc différent. Nous pouvons utiliser des antibiotiques, des crèmes, … ou encore réaliser une thérapie sexologique.

A travers différentes techniques et parfois en parallèle avec un traitement médical, nous pouvons aider la personne à diminuer et petit à petit supprimer totalement les douleurs ressenties. Nous pouvons également travailler sur les cognitions et fausses croyances, les habitudes sexuelles pouvant parfois accentuer la douleur, un évènement déclencheur, etc.

En conclusion, il n’y a pas une seule et unique façon de traiter la dyspareunie. En effet, de par ses origines et formes multiples, il convient d’adapter sa pratique à chaque situation.

Référence :
S. Aubin, F. De Carufel, P. De Sutter, N. Jarrousse, G. Trudel ; Sexualité, couple et TCC (Les difficultés sexuelles) ; Coll. Pratiques en psyhcothérapie ; Ed. Elsevier Masson ; Issy-les-Moulineaux, France ; 2011.

Laisser une réponse

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.

x

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé des jeux concours et actualité du portail.