Le phénomène des Sex friends pour ou contre? | Couple

Le phénomène des sexfriends
Ce sont tout simplement des amis qui ont des rapports sexuels, sans relation amoureuse émotionnelle. Pour aller plus loin, ce sont globalement des personnes qui ont peur de s’engager, de souffrir et de se séparer et qui sont donc persuadés quelles peuvent se suffire à elles-mêmes.Après, c’est un phénomène qui a pris de l’ampleur avec la libération sexuelle et l’émergence des moyens de contraception qui ont justement permis de « consommer » le sexe de façon moins engagée.

Le phénomène des Sex Friends expliqué par Keutiens Jessy sexologue.

 

Qu’est que le phénomène « sex friend » ?
C’est des amis qui ont des relations sexuelles ensemble mais sans implication émotionnelle. Le « contrat » est clair entre eux : partager ensemble du sexe mais pas de sentiment.

Quand ce phénomène est-il apparu et où ? Est-ce de plus en plus fréquent chez nous ?
Je pense que le phénomène existe depuis toujours, on a simplement mis un nom sur la pratique. Le phénomène est plus courant aujourd’hui – tout comme d’autres pratiques (mélangisme, échangisme, …) – car la société évolue, le sexe est moins tabou qu’avant.
De plus, ce type de pratique est de plus en plus présent dans les médias, les gens se sentent alors plus à l’aise avec l’idée de les adopter.

Avez-vous rencontré beaucoup de « patients » ayant ce genre de relations dans votre cabinet?
Pas tellement au cabinet. J’ai par contre rencontré des gens qui pratiquaient le mélangisme ou l’échangisme avec des amis. Je connais par contre dans mes connaissances des personnes qui ont ou ont eu ce genre de relation.

Avoir un SEX FRIEND, est-ce selon-vous avoir tous les bons côtés d’une relation sans les inconvénients ?
Je dirai que cela dépend de ce que vous cherchez à travers une relation.
Certaines personnes pensent ne pas avoir le « temps » pour une relation (pour diverses raisons : emploi, enfant, …). Cela leur permet de ne pas devoir se priver de sexe sans devoir investir du temps dans la construction d’une relation « normale ».
Il est vrai qu’on pourrait penser qu’on évite les côtés vie de couple, routine, tâches ménagères, … Mais on passe à côté de d’autres éléments très enrichissants : la rencontre, la séduction, la découverte de l’autre, les sentiments amoureux, … Avoir un sex friend peut également empêcher des nouvelles rencontres, et peut-être passer à côté une relation « normale » qui serait beaucoup plus enrichissante.

Quelles sont les limites du « sex friend » ?
Pour la plupart des gens, le fait d’avoir des relations sexuelles répétées crée un lien fort qui peut amener forcément aux sentiments.
De plus, l’interdit est très excitant et très tentant. Lorsqu’un des deux se laisse aller à avoir des sentiments, le « contrat » est rompu et il y a alors un grand risque de souffrance pour la personne. Si elle le cache dans un premier temps, le fait de ne partager que du sexe avec l’autre sera source d’une grande frustration. Si elle avoue ses sentiments, elle risque de perdre la relation avec l’autre personne.

Est ce qu’une relation sex friend est-elle viable à long terme ?
Je n’aime jamais dire des généralités car dans la sexualité je pense que tout est possible. Mais a priori, je pense que ce type de relation est plus faisable à court terme. A long terme, il est difficile d’éviter l’attachement entre les partenaires.

Est-ce que le « sex friend » est réservé aux adolescents ou jeunes adultes ?
Je pense que ce n’est pas une question d’âge au sens « les adultes ne font pas ca » mais une question davantage d’évolution des mœurs et de l’époque à laquelle on nait. J’aurai tendance à dire qu’il est fort probable que cela concerne plus une population jeune car ce genre de pratiques tend à être plus courante à l’heure actuelle.

Comment analysez-vous le phénomène « sex friend » en tant que sexologue ?
Je pense que, dans la sexualité, tant que cela se pratique entre adultes consentants, il n’y a pas de problème.
Le problème vient plutôt du fait que dans la vie tout évolue. On peut avoir envie d’un type de relation à un moment de sa vie et de tout autre chose plus tard.
Si un des deux partenaires évolue et voit les choses différemment, la souffrance est alors inévitable.
Je pense néanmoins que les gens qui s’engagent uniquement dans ce type de relation, sont des personnes qui ont peur de l’engagement et de ce qu’il implique, c’est-à-dire, lâcher prise, faire confiance, disputes, compromis à faire, risque de souffrir, séparation potentielle, …

 

Auteur: Keutiens Jessy
logo 837 Pourquoi consulter un sexologue?Adresse: Liège

Infos: Psychologue, Sexologue

En savoir plus

1 commentaire
  1. J’ai des rapports sexuels avec une amie à moi depuis plus d’un an, on est tous les deux célibataires et on se rend service, on est un peu le plan cul de l’un pour l’autre en plus de ça on est pote, et il n’y a aucun sentiment d’amour dans le sens  »couple », on est totalement libres et indépendants, chacun fait ses rencontres de son côté qu’on peut en discuter ou pas.
    C’est vraie que ca parait étrange pour beaucoup de gens, mes colocataires par exemple la prennent pour ma copine, moi je dis non c’est pas ma copine on est amis sauf qu’on coche ensemble mais ils sont jamais convaincus bref moi je ne peux même pas l’apercevoir comme petite copine, je sais pas pourquoi mais c’est comme ça et ça me va très bien.

Laisser une réponse

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.

x

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé des jeux concours et actualité du portail.