Plagiocéphalie: le syndrome de la tête plate chez bébé | Bébé

Gros plan sur la plagiocéphalie, le syndrome de la tête plate

Peu de parents arrivent à la détecter dès les premiers jours, et pourtant la plagiocéphalie, communément appelée le syndrome de la « tête plate », est un phénomène relativement courant chez le nourrisson. Comment la reconnaître ? Existe-t-il des traitements ? Faisons le point sur le sujet.

Qu’est-ce que la plagiocéphalie ?

Signifiant littéralement « crâne plat » en grec, la plagiocéphalie se manifeste généralement dès les premières semaines de vie du bébé. Dans certains cas, il arrive même que la tête de ce dernier présente des déformations dès sa naissance. La plupart du temps, l’aplatissement se produit sur les côtés, à droite ou à gauche. Lorsqu’ils dorment, certains bébés ont tendance à tourner leur tête plus volontiers d’un côté que de l’autre. Etant donné que le massif osseux de leur crâne est encore très fragile les premiers jours suivant leur naissance, celui-ci peut se déformer assez facilement. Notons que près d’un nourrisson occidental sur deux est victime de la plagiocéphalie.

Quelles sont les causes de ma plagiocéphalie ?

Comme évoqué précédemment, la plagiocéphalie peut provenir d’une inclinaison vicieuse de la tête mais aussi d’une déformation prénatale. Mais comment cela se passe-t-il exactement ? Afin de lui permettre de sortir plus facilement du ventre de sa mère et à son cerveau de se développer rapidement, le crâne du nourrisson a la particularité d’être particulièrement flexible Il faudrait en effet attendre quelques semaines pour que celui-ci durcisse.

Si les déformations sont apparentes dès les premiers jours de vie, le problème est probablement survenu durant la grossesse ou lors de l’accouchement. En cas de manque de liquide amniotique ou de poids important, le bébé peut adopter une mauvaise posture dans le ventre de sa mère. Si sa tête est constamment appuyée sur un côté, il y a de fortes chances que celle-ci s’aplatisse. Parfois, il peut également arriver que le problème provienne d’un torticolis que le bébé aurait eu à sa naissance, l’obligeant à garder constamment une position. Un tel scénario peut très facilement se produire lorsque l’équipe médicale est obligée d’extraire rapidement le nourrisson.

Par ailleurs, si les déformations n’apparaissent que deux ou trois semaines après l’accouchement, la position de couchage y est sûrement pour quelque chose. A cela s’ajoute souvent un manque de stimulation. Malgré leur jeune âge, les nourrissons ont en effet besoin d’être sollicités à bouger, surtout au niveau de leur tête et de leur coup.

Comment prévenir la plagiocéphalie ?


Pour éviter la plagiocéphalie, il faut bien surveiller la forme du crâne du bébé, et ce dès sa naissance. Lorsqu’il faut le mettre en lit, il est impératif de le coucher sur le dos et de bien l’installer pour qu’il puisse reposer alternativement sa tête de chaque côté. Dans l’éventualité où le torticolis se précise, la kinésithérapie avec ostéopathie constitue un excellent moyen d’y remédier. Notons que la plagiocéphalie pose un problème purement esthétique. En aucun cas elle n’empêche le développement du cerveau du bébé. U-KISS Oreiller Bébé en Mousse Mémoire, Coussin de Maintien Anti Tête Plate permet de réduire le risque de formation d’un plat (Plagiocephaly) chez les bébés

Laisser une réponse

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.

x

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé des jeux concours et actualité du portail.