Le bégaiement: un trouble de la communication orale qui touche 4 à 5 % des petits | Enfant

begaiement chez l'enfant
Le bégaiement est un trouble de la communication orale qui touche 4 à 5 % des petits.Le langage oral est une des compétences les plus difficiles à acquérir pour l’enfant. Coordination des muscles (larynx, lèvres, langue,…) rythme de la parole, de nombreuses aptitudes doivent être maîtrisées avant que l’enfant puisse produire ses premiers mots. Avant 3 ans, confondre ou buter est une étape normale du développement. Petit à petit, les erreurs diminuent et la parole devient plus compréhensible.

S’il convient d’être vigilant à d’éventuelles difficultés, il ne faut pas s’inquiéter excessivement au risque de transmettre votre anxiété à votre enfant. Celui-ci pourrait ne plus oser parler avec la liberté nécessaire à un bon apprentissage. Face à ses bafouillages, il est donc fondamental d’éviter de se montrer trop exigeant sur la prononciation. Le mieux étant d’inciter l’enfant à reformuler les mots erronés sans l’obliger à les répéter. Il se corrigera de lui-même avec le temps.

Après 3 ans, les difficultés de la communication doivent néanmoins interpeller les parents car le bégaiement s’installe souvent vers cet âge. Toutefois les causes de cette pathologie ne sont pas bien définies. Parmi toutes les hypothèses avancées, deux semblent ressortir: les causes organiques (génétique et neurologique) et les éléments personnels (caractère anxieux, perfectionnisme, vivre un trauma,…).

Au moindre doute, un bilan de langage par une logopède peut être effectué. Cette évaluation indiquera les difficultés de l’enfant et décidera d’un suivi individualisé ou pas ( guidance parentale, rééducation logopédique, psychothérapie). L’attitude des parents face à un enfant souffrant de bégaiement doit être rassurante et positive afin d’être la plus productive possible.

Laisser une réponse

Derniers articles

Contact

Website: http://www.psycho-bien-etre.be
Email: info@psycho-bien-etre.be