Stress, crise de panique, anxiété : le CBD peut-il aider ? | Santé

Environ 260 millions de personnes souffrent d’anxiété ou de stress selon des données publiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ces deux troubles sont de puissants vecteurs des crises de panique affectant aujourd’hui 11 % des adultes dans le monde. Pour lutter contre ces maux ravageurs, beaucoup de patients se sont mis à l’usage du CBD. Un puissant cannabinoïde du chanvre que vous pouvez acheter sur Kanaleg. Mais cette substance constitue-t-elle un traitement efficace ? Réponse dans cet article.       

Les effets potentiels du CBD

Le cannabidiol, mieux connu sous l’acronyme CBD, est l’un des multiples cannabinoïdes contenus dans le chanvre. Contrairement au THC, le CBD n’est nullement psychoactif. Les personnes sujettes au stress, à l’anxiété et aux crises de panique peuvent y recourir sans craindre une aggravation de leur cas.

Contrairement au THC (composant psychotrope du chanvre) qui peut aggraver l’anxiété dans certains cas, le CBD posséderait des propriétés anxiolytiques qui soulagent la plupart des patients. En effet, 77 % des consommateurs ont avoué être plus calmes et moins stressés après l’utilisation de cette substance. D’après les enquêtes, ils dormiraient également mieux la nuit et certains auraient perdu quelques kilos. De quoi faire un rapprochement entre anxiété et CBD. Mais, que dit la science à propos ?   

Comment agit le CBD sur le corps et le cerveau ?

L’anxiété est perçue en médecine comme une angoisse d’origine pathologique ou mieux encore, une tension nerveuse provoquée par l’angoisse. C’est donc avant tout un trouble mental qui touche le cerveau. Il en va de même pour le stress (stress psychologique) et pour les crises de panique résultants des troubles anxieux. Pour que le CBD puisse réellement traiter ces troubles, il faut donc qu’il agisse en premier sur le cerveau. Est-ce réellement le cas ?

Les expériences scientifiques ont prouvé que le CBD stimulerait le système endocannabinoïde (SEC) qui inclut le système nerveux central. Ce SEC joue un rôle crucial dans l’homéostasie cellulaire. Le CBD reconnecte les récepteurs CB1 et CB2 du SEC pour inciter l’organisme à la production d’endocannabinoïdes, améliorant ainsi la circulation de l’anandamide. Lorsque cette substance se dégrade, l’anxiété, les douleurs, le stress et la dépression commencent par se manifester. Le rôle du CBD consistera donc par la suite à limiter cette dégradation pour une atténuation des troubles.

Par ailleurs, le cannabidiol favoriserait également la régénération des neurones chez les individus atteints d’anxiété chronique, de crises de panique et de stress à long terme. En effet, la neurogenèse est affectée chez ces types de patients : le cerveau construit de moins en moins de nouveaux neurones. Pour résoudre ce problème, le CBD active les récepteurs CB1 du SEC dans la zone de l’hippocampe afin de commander à nouveau la production de neurones.

Enfin, le cannabidiol régulerait les niveaux de stress et d’anxiété en agissant sur les récepteurs de sérotonine produite par le corps. Ce neurotransmetteur est responsable en grande partie de l’humeur et du plaisir.                    

Quelques études à l’appui

Une étude menée au Brésil et dont les résultats ont été publiés en mai 2011 par PubMed.gov prouvait que le CBD réduit l’anxiété chez les personnes atteintes de phobie sociale.

Pareil en 2016 où une étude espagnole validait les effets anxiolytiques du CBD et mentionnait la possibilité de s’en servir comme traitement. Les résultats de cette recherche sont également disponibles sur PubMed.

Laisser une réponse

Derniers articles

Contact

Website: https://www.psycho-bien-etre.be
Email: info@psycho-bien-etre.be


shopify traffic stats
[sg_popup id=1]