Différence entre dépression et déprime | Dépression

dépression et déprime
Dans la vie de tous les jours, il nous arrive d’éprouver divers sentiments selon les situations auxquelles nous sommes confrontés : la joie, la tristesse, la colère, l’angoisse,…Quand les évènements prennent de mauvaises tournures, nous ressentons la plupart du temps des sentiments négatifs : peur, inquiétude, panique, déprime,…Ils sont normaux dans les situations difficiles et ne constituent pas de sérieux troubles puisqu’ils restent passagers. Néanmoins, suivant notre prédisposition à réagir à ces évènements, nous pouvons être victimes de nos propres sentiments. C’est le cas des personnes qui souffrent de la dépression.

Différence entre dépression et déprime

La déprime est le terme avec lequel la dépression est le plus souvent confondue. On peut lui trouver beaucoup d’autres synonymes hors du domaine médical comme par exemple «coup de blues», «baisse de moral», etc… La plus fréquente de ces déprimes est la déprime saisonnière qui apparaît la plupart du temps au début de la période hivernale où la cause principale est l’absence ou le manque de lumière du jour. Les altérations de l’humeur de courte durée sont fréquentes et normales, de même que le surmenage, le stress ou le deuil suite à une perte douloureuse. Donc la déprime est un état qui nous touche plus ou moins tous car tout le monde connaît des hauts et des bas dans son humeur (notez que ces baisses de moral sont nécessaires, sans elles vous ne connaîtriez pas non plus le sentiment d’être heureux). C’est un état passager et non pathologique qui contrairement à la dépression ne nécessite pas de traitement particulier pour guérir.

Définition :

Les symptômes les plus caractéristiques de la dépression s’articulent autour de trois axes : thymique, cognitif et physique.

Du point de vue thymique, c’est notablement un changement significatif de l’humeur qui doit alerter le patient et son entourage. Les variations de l’humeur s’accompagne de manifestations émotionnelles telles qu’une hyperémotivité, instabilité émotionnelle, apparition brutale d’émotions incontrôlables avec crises de larmes répétées, crises d’angoisse… On constate également une diminution de l’estime de soi, une douleur morale intense et permanente, un sentiment de désespoir, de culpabilité et aussi un désir de mourir ou de se faire du mal.

Sur le plan cognitif, on remarque généralement un ralentissement de la pensée, des troubles de l’attention, de la concentration et de la mémoire, lesquels sont vécus douloureusement comme un handicap. Il y a également apparition de pensées noires et de ruminations.

Enfin, la dépression a des manifestations somatiques telles qu’une sensation d’épuisement qui constitue par son intensité et sa récurrence l’un des symptômes majeurs de la dépression, un sommeil perturbé (insomnie ou hypersomnie), des douleurs musculaires, des migraines, perte ou gain pondéral sans qu’un régime n’en soit la cause, perte d’énergie, baisse de la libido et de l’élan vital en général. Dépression et douleur sont étroitement liées. Des douleurs telles que des migraines, des lombalgies, des douleurs abdominales, des douleurs articulaires peuvent signaler une dépression, ce sont d’ailleurs essentiellement ces symptômes-là qui sont décrits par le patient dans le cas d’une dépression masquée.

Les signes de dépression

La présentation de 5 des 9 critères suivants aboutit généralement au diagnostic de la dépression chez un individu : humeur dépressive, diminution ou perte d’intérêt et/ou de plaisir pour les activités, sentiments de dévalorisation ou de culpabilité excessive ou inappropriée, pensées de mort ou de suicide, troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie), troubles de l’appétit (augmenté ou diminué avec perte ou gain de poids), difficultés de concentration, fatigue et/ou infatigabilité, agitation ou ralentissement psychomoteur

Les causes de la dépression

S’il est difficile de déterminer avec précision les causes de la dépression. Divers facteurs biologiques, psychologiques ou sociaux semble jouer un rôle prédominant dans le déclenchement de la dépression.

– Les accidents de la vie déclenchant un stress important, tel un décès dans la famille, la perte d’un conjoint, un accident, …

– L’équilibre social semble jouer un rôle majeur: les personnes présentant des difficultés à communiquer, à s’intégrer, tels les grands timides, ou les personnes souffrant de stress dans leur vie sociale et professionnelle (harcèlement, risque, fatigue, chômage) sont très touchées par la dépression.

– L’équilibre relationnel et amoureux: un nombre conséquent de dépressions semblent être issues de divorces, ruptures et disputes répétées, en couple ou en famille (manque affectif, mauvaise image de soi, solitude, isolement, détresse financière).

– Vulnérabilités biologiques: la dépression est causée et / ou se traduit par un désordre marqué dans la façon dont les neurotransmetteurs sont produits et diffusés dans le cerveau.

Différentes formes de dépression

La dépression existe sous plusieurs formes:

Dépression majeure:

Un état de dépression intense vécu avec un sentiment de douleur morale caractérisé par le ralentissement et l’inhibition des fonctions moteurs et cérébrales. Les symptômes physiques sont généralement importants (troubles du sommeil, baisse d’appétit, d’énergie, de la libido…).

-Dépression Réactionnelle:

Elle se déclenche après un choc, traumatisme ou bien une période plus étendue de tension psychique (stress chronique…). On l’appelle également stress post-traumatique.

Dépression masquée:

Dépression qui ne se manifeste pas nécessairement par une baisse de moral mais plutôt baisse d’énergie, fatigue musculaire, troubles digestifs…

Troubles bipolaires :

C’est une maladie qui comporte deux phases : la phase maniaque et la phase dépressive. Lors de la phase maniaque, la personne va avoir des propos et des attitudes farfelus, et présenter d’autres troubles comportementaux ou vivre de façon excessive. Lors de la phase dépressive, la personne au contraire, présente des signes de très grande dépression.

Dépression post-partum :

C’est une dépression déclenchée par les changements hormonaux associés au fait d’avoir un bébé. Elle survient en général peu de temps après la naissance. Elle n’est surtout pas à confondre avec le baby blues que beaucoup de femmes peuvent ressentir après la naissance de leur enfant.

Les conséquences de la dépression

On constate d’importantes conséquences sur le plan affectif. Si la maladie est très difficile à vivre pour le patient, elle est également lourde à gérer pour ses proches. La vie sociale et professionnelle du malade se trouve ainsi sérieusement compromises par cette pathologie envahissante faisant en sorte qu’une victime de dépression se trouve rapidement prise dans un cercle vicieux. La dépression est considérée comme une maladie grave compte tenu de ses conséquences sur la vie quotidienne du patient. D’importants effets se font ressentir au sein du système familial mais également dans la vie sociale d’une personne dépressive. On constate par exemple que le taux d’absentéisme au travail est cinq fois plus important chez les personnes dépressives.

Comment guérir la dépression

La psychothérapie

Les personnes dépressives ont une représentation anormalement négative et irrationnelle du monde et d’elles-mêmes. La psychothérapie est un traitement par la parole vous aidant à trouver des moyens de supporter les problèmes que vous avez. Son but est de vous donner l’opportunité de vous diriger vers une façon de vivre plus satisfaisante.
Hygiène de vie

La meilleure façon d’éviter de développer une dépression est d’adopter une bonne hygiène de vie : éviter tout déséquilibre ou conduite à risque, ne pas s’exposer au stress tant que possible, une pratique régulière d’activités physiques, pas d’accumulation de fatigue, et le maintien d’une vie sociale riche et équilibrée. Il semblerait qu’une hygiène de vie saine et équilibrée permette d’atténuer durablement les effets de la dépression. Sortir, rencontrer des gens, faire du sport, manger des fruits et légumes sont des habitudes qui semblent avoir de bons résultats.

Médicaments :

Les antidépresseurs constituent le traitement médical le plus courant contre la dépression. Ils agissent sur le fonctionnement des neurotransmetteurs du cerveau pour rétablir l’équilibre chimique régissant l’humeur, les sentiments et les émotions. Les traitements à base d’antidépresseurs ne sont pas anodins. Les antidépresseurs ne fonctionnent pas sur tout le monde et causent fréquemment des effets secondaires déplaisants. Il faut souvent entre deux et quatre semaines avant que les premiers effets ne se fassent ressentir. Certains antidépresseurs peuvent être dangereux lorsque pris avec d’autres médicaments et peuvent entraîner une dépendance assez marquée.

De nouveaux antidépresseurs sont régulièrement mis sur le marché Cependant, la voie de la guérison est un chemin sinueux. Si dans 75% des cas, les antidépresseurs sont efficaces, il faut parfois tâtonner avant de trouver celui qui convient.

Enregistrer

4 commentaires
  1.  

    Salut,
    Oui, c’est vrai la déprime ça passe plus rapidement que la dépression, elle n’a pas besoin d’aide et on arrive s’en sortir tout seule. Dernièrement, je souffre de la dépression depuis quelques mois, tout d’abord j’ai perdu le goût de la vie, rien ne me satisfais plus, j’étais très triste, pessimiste et je pleurais beaucoup. Je suis allée chez un psychologue. A mon avis il faut se soigner et suivre un traitement.

  2.  

    Je tiens à faire part de mon expérience et de mes petits acquis…
    A mon sens, l’hygiène de vie, le développement personnel et l’alimentation, il n’y a pas mieux. Les médicaments par contre, j’ai de gros doutes. Ils permettent de maintenir, parfois, en cas de crise grave… mais en même temps ils n’agissent pas immédiatement, certains agissent au bout de 6 mois, voire 1 an ! Travailler sur soi-même me semble donc LA solution. Et cela se traduit par des choses souvent bien plus simples qu’on ne le pense.

  3.  

    Bonjour,
    Pas mal de choses peuvent causer la dépression y compris le chômage. J’ai beaucoup galéré avant et je n’arrivais pas à arrondir la fin du mois. Heureusement que les astuces de Sylvie≈ Gagnersonargent.fr m’ont aidé à avoir un emploi de rêve. En tous cas, j’apprécie le partage que vous avez fait.

  4.  

    Un bon article et de bons conseils qui vont aider pas mal de gens à se débarrasser de ce fléau, voici également d’autres solutions naturelles qui donnent également de très bons résultats : http://www.bon-coin-sante.com/blog-sante-sans-prise-de-tete/2011/12/comment-guerir-une-depression/

Laisser une réponse

Derniers articles

Contact

Website: http://www.psycho-bien-etre.be
Email: info@psycho-bien-etre.be


Autres liens