Traiter les différents troubles de l’alimentation | Nutrition

Troubles de l'alimentation

L’image corporelle est presque une obsession dans notre société. La preuve en est qu’à notre époque, 70 % des femmes et 35 % des hommes sont au régime.

Les troubles de l’alimentation sont appelés ainsi car ils touchent la manière de s’alimenter. C’est le symptôme visible de cette maladie. Bien qu’ils soient appelés ainsi, les troubles de l’alimentation sont plutôt un moyen de faire face aux problèmes plus profonds qu’une personne trouve trop douloureux à affronter directement. Il s’agit d’un état complexe qui signale des difficultés au niveau de l’identité, du concept de soi et de l’estime de soi. Les troubles de l’alimentation sont parfois difficiles à détecter. Les personnes souffrant de troubles de l’alimentation peuvent avoir de la difficulté à admettre qu’elles ont ce type de problème. Des traitements sont disponibles – le processus peut parfois demander du temps, mais il est possible de surmonter un trouble de l’alimentation.

Trois troubles de l’alimentation chroniques ont été identifiés. L’anorexie mentale se caractérise par une perte de poids considérable due à l’extrême réduction de l’apport alimentaire. Ses symptômes incluent :

  • le refus de maintenir un poids normal ou au-dessus de la normale
  • suivre un régime alimentaire très restreint accompagné d’exercices physiques excessifs
  • le sentiment d’être trop gros(se) en dépit d’une perte de poids considérable
  • l’arrêt des menstruations (aménorrrhée)
  • une préoccupation exagérée envers le poids et la forme corporelle

La Boulimie se caractérise par des épisodes d’ingestion incontrôlée d’une grande quantité de nourriture suivis de purgation et, par conséquent, de fréquentes fluctuations de poids. En plus de l’obsession liée à l’image corporelle, ses symptômes incluent :

des épisodes répétés de crise de boulimie et de purgation. Cette dernière s’agit généralement de vomissements provoqués, l’emploi abusif de laxatifs, de médicaments amaigrisseurs et/ou de diurétiques – des méthodes qui sont à la fois inefficaces et nuisibles
manger bien au-delà de sa faim

L’Hyperphagie boulimique, ou alimentation compulsive, est souvent provoquée par le fait d’être sans cesse au régime. Elle se caractérise par des périodes de suralimentation, souvent en cachette et souvent dans le but de se réconforter. Ses symptômes incluent :

  1. des périodes d’alimentation incontrôlée, impulsive ou continue
  2. des périodes de jeûne ou des régimes amaigrissants répétitifs

Signes avertisseurs

Les troubles de l’alimentation sont parfois difficiles à détecter. Une personne souffrant de boulimie peut sembler avoir un poids normal, mais son comportement en matière d’alimentation peut s’avérer dysfonctionner. Voici quelques-uns des signes avertisseurs :

  • une faible estime de soi
  • le retrait social
  • le sentiment d’être gros(se) alors que le poids est normal ou sous la normale
  • être constamment préoccupé face à la nourriture, à son poids, au compte de calories
  • le refus d’admettre qu’un problème existe
  • le désir d’être parfait(e)
  • l’intolérance des autres
  • l’incapacité de se concentrer

Quelles sont les causes d’un trouble de l’alimentation ?

Lorsqu’une personne souffre d’un trouble de l’alimentation, sa vie est presque uniquement centrée sur son poids. La cause de ce trouble n’est pas unique mais il est généralement provoqué par une combinaison de facteurs. Voici les divers facteurs pouvant intervenir dans l’apparition d’un trouble alimentaire :

  • Les facteurs psychologiques: faible estime de soi, ne pas se sentir à la hauteur ou manque de contrôle, dépression, colère ou solitude.
  • Les facteurs interpersonnels: famille dysfonctionnelle, relations personnelles stressées, ne pouvoir facilement exprimer ses émotions et ses sentiments, antécédents de violence physique ou d’agression sexuelle.
  • Un autre facteur contributif est la promotion, par les médias, de l’apparence ainsi que de la maigreur.
  • La possibilité d’un facteur biologique fait actuellement l’objet d’études..


Traitement des troubles de l’alimentation

Plus tôt une personne cherche à se faire traiter, plus tôt pourra-t-elle bénéficier des traitements. Cependant, les gens atteints d’un trouble de l’alimentation tentent habituellement par tous les moyens de cacher leur état et ils ont beaucoup de difficulté à admettre qu’un problème existe. Ces troubles sont parfois difficiles à diagnostiquer car leurs symptômes sont souvent éclipsés par la dépression, l’anxiété et l’abus d’intoxicants.

La méthode de traitement la plus efficace est l’approche multidisciplinaire. Celle-ci s’agit d’une évaluation médicale complète, de conseils en nutrition, de soutien, de suivi médical, de thérapie individuelle, de groupe et familiale. Vu l’impact profondément négatif qu’ont les troubles de l’alimentation sur tous les membres de la famille, il est parfois nécessaire que chacun d’eux consulte un thérapeute.

Si vous êtes secrètement aux prises avec un trouble de l’alimentation, vous n’êtes pas seul. Un très grand nombre d’hommes et de femmes en sont affligés et il n’y a aucune honte à demander de l’aide. Le problème est tel qu’il dépasse vos capacités de le régler vous-même, alors faites usage de l’aide et du soutien à votre disposition.

Si vous croyez qu’une de vos connaissances souffre d’un trouble de l’alimentation, renseignez-vous autant que possible sur ces états. Faites-lui part de votre inquiétude calmement et d’une manière qui dit que vous vous souciez d’elle ou de lui. Vous ne pouvez pas forcer quelqu’un à changer leur comportement, par contre, vous pouvez leur laisser savoir que vous vous souciez d’eux et souhaitez offrir votre soutien. Encouragez la personne à obtenir de l’aide professionnelle. Ne faites pas de reproches et lors de discussions, mettez l’accent sur les sentiments plutôt que sur la nourriture. Examinez vos propres préoccupations en matière d’alimentation et de poids. Donnez-lui votre appui, mais n’habiliter pas son comportement.

1 commentaire
  1.  

    Je pense faire partie de ces personnes car depuis toujours, j’ai un rapport à la nourriture très complexe mais réussir à se faire aider, et surtout, entreprendre des démarches n’est vraiment pas facile, surtout quand on est seule dans ce combat…

Laisser une réponse

Derniers articles

Contact

Website: http://www.psycho-bien-etre.be
Email: info@psycho-bien-etre.be